CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
  • Presse
  • Revue de Presse
  • France Télévisions : regardez la différence - L'Opinion

France Télévisions : regardez la différence - L'Opinion

accès à l'article

 

Il aura fallu plusieurs tours de scrutin au Conseil supérieur de l'audiovisuel pour finalement nommer jeudi la directrice générale d'Orange pour diriger France Télévisions. Un choix audacieux

[...]

Delphine Ernotte Cunci a été désignée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) jeudi pour remplacer Rémy Pflimlin à la tête de France Télévisions. Son mandat de 5 ans débutera le 22 août. En attendant, elle va devoir composer avec les équipes en place pour ne pas perdre de temps et commencer à travailler à la rentrée prochaine. Une période de tuilage diplomatiquement compliquée, durant laquelle son sens des relations sociales sera déjà mis à l'épreuve.

[...]

Chez France Télévisions, beaucoup s’inquiètent de sa capacité à gérer le volet social, essentiel dans les transformations à venir du groupe. «Entre les deux entreprises, il y a des similitudes évidentes, en terme de mutations à venir et de publics à manager, assure un proche du dossier. Cela a pesé dans le choix du CSA». Chez Orange comme chez France TV coexistent à la fois des fonctionnaires et des salariés de droit privé et un risque psychosocial élevé. Heureusement, le groupe audiovisuel n’a pas connu une vague de suicides comme France Télécom dans les années 2000, mais les syndicats appellent à la vigilance. Peut-être seront-ils rassurés par ce qu'en disent les centrales syndicales d’Orange, plutôt élogieuses à l’égard de Delphine Ernotte Cunci. Ainsi, Sébastien Crozier, le président du syndicat CFE-CGC, estime qu’elle a beaucoup contribué à «humaniser» les relations dans le groupe.

«Elle s’est engagée personnellement sur ce dossier douloureux, elle a pris des mesures concrètes, elle a été prévenante, attentive, efficace», raconte ce syndicaliste qui a mis en place un observatoire de prévention des suicides. Certes, les mauvaises langues jugeront qu’après le management froid et désincarné de Didier Lombard, l’ex-PDG d’Orange, qui fait d’ailleurs l’objet de plaintes pour harcèlement moral, il n’était pas difficile d’apparaître comme chaleureuse. Il n’empêche, «elle y a mis du cœur», se souvient un membre du Comité de direction.

[...]

 

L'Opinion - Cyril Lacarrière et Fanny Guinochet - 23/04/2015

Imprimer