CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
  • Presse
  • Communiqués de Presse
  • La CFE-CGC emporte le siège « cadres » au Conseil d’Administration et défendra le caractère stratégique d’Orange pour la France

La CFE-CGC emporte le siège « cadres » au Conseil d’Administration et défendra le caractère stratégique d’Orange pour la France

Le second tour de l’élection des représentants des personnels au Conseil d’Administration d’Orange s’est achevé ce vendredi 17 novembre à 14h. Elle concernait l’ensemble du périmètre « France », maison mère et filiales incluses.

Il s’agissait de départager la CFE-CGC Orange et la CFDT pour l’attribution du siège «cadres ».

La CFE-CGC Orange l’a emporté avec 39,90% des suffrages exprimés. Ses représentants siègeront donc au Conseil d’Administration d’Orange pour 4 ans.

Résultats complets des élections 2017 au Conseil d’Administration d’Orange

  1er tour 2017

2e tour 2017

  non cadres

cadres

ensemble

cadres

participation

68,14%

70,29%

69,24%

58,17%

CFE-CGC

9,07%

35,60%

22,97%

39,90%

CFDT + UNSA

19,97%

31,13%

25,82%

35,31%

CFTC

3,97%

7,06%

5,59%

*

CGT

28,77%

9,21%

18,52%

8,86%

FO Com

16,63%

8,66%

12,46%

7,96%

SUD PTT

21,58%

8,34%

14,64%

7,97%

* désistement en faveur de la CFDT

 

Télécharger le communiqué en pdf : pdfcdp_cfe-cgc-orange_resultats-elections-ca-2017_17nov2017_ok.pdf

La CFE-CGC confirme ainsi sa position de 1ère organisation syndicale auprès des cadres chez Orange, déjà constatée la semaine dernière lors de l’élection dans les Comités d’établissements (CE). Elle progresse significativement, y compris auprès des « non cadres », avec une évolution globale supérieure à 7 points par rapport à la précédente élection au Conseil d’Administration d’Orange.

Sud et la CGT conservent, pour la troisième mandature consécutive, les deux sièges « non cadres ».

L’analyse en nombre d’électeurs confirme que le nombre de cadres a progressé, en dépit du net repli des effectifs globaux du Groupe Orange en France ces dernières années : ils représentent désormais plus de 51% des personnels, ce qui supposera une modification de la répartition des sièges au Conseil d’Administration pour la prochaine élection.

Renforcée par ses résultats électoraux, la CFE-CGC continuera de défendre Orange
en tant qu’entreprise stratégique pour la France…

La campagne de la CFE-CGC Orange a rappelé les positions qu’elle défend depuis plusieurs années concernant la place d’Orange dans l’industrie française et dans le secteur des télécommunications. Cette élection démontre que ces positions sont de plus en plus largement partagées par les personnels d’Orange… même si tous les actionnaires d’Orange, et l’État en premier chef, ne semble pas penser de même : hier encore, le Directeur de l’Agence des Participations de l’État, dans une interview sur BFM, indiquait que, pour lui, Orange n’est pas un acteur clef pour la souveraineté nationale.

Les personnels de l’entreprise savent bien, pour leur part, qu’Orange est à la fois le premier investisseur dans le déploiement des réseaux à très haut débit - dont la Fibre - en France, un acteur clef de la cyberdéfense, mais aussi une vitrine de la puissance technologique française. Orange Marine pose et maintient près du quart des câbles sous-marins dans le monde. Les implantations d’Orange en Afrique en font l’un des premiers contributeurs au développement économique de ce continent. Et Orange continue d’être un acteur majeur des télécommunications en Europe.

À ce titre, Orange mérite donc d’être traitée comme un fleuron de notre industrie, et la CFE-CGC continuera de la défendre en tant que telle.

… en même temps qu’elle portera la parole des personnels d’Orange au Conseil d’Administration

Même si les administrateurs salariés (4 au total en incluant l’administratrice représentant les personnels actionnaires) ne détiennent pas la majorité des voix délibératives au Conseil, ils connaissent parfaitement l’entreprise, ses métiers et son environnement.

Par la qualité de ses analyses et de ses propositions, mais aussi de ses témoignages sur la réalité concrète de l’entreprise, la CFE-CGC s’attachera à défendre la pérennité d’Orange, l’emploi et la place des personnels, non seulement dans l’activité productive, mais aussi en tant que partie prenante des décisions stratégiques pour le futur d’Orange.

Rappelons à ce titre qu’elle milite pour le développement de l’actionnariat salariés, qui représente aujourd’hui 5% du capital d’Orange et près de 11% des suffrages exprimés en Assemblée Générale des actionnaires. En partenariat avec l’ADEAS, elle défend les intérêts des personnels actionnaires dans une vision de long terme, qui vise aussi à investir les nouveaux pouvoirs conférés par la loi aux actionnaires salariés. C’est notamment la CFE-CGC qui s’est saisie de la loi Florange dès sa promulgation, pour faire doubler les droits de vote des personnels à l’AG des actionnaires d’Orange.

Élections au Conseil d’Administration d’Orange : évolution des résultats sur 3 mandatures

  2009

2013

2017

  1er tour

2e tour

1er tour

2e tour

1er tour

2e tour

  ensemble

cadres

cadres

ensemble

cadres

cadres

ensemble

cadres

cadres

participation

61,20%

58,95%

51,76%

51,91%

52,79%

55,70%

69,24%

70,29%

58,17%

CFE-CGC

12,32%

25,16%

29,05%

15,74%

28,12%

31,92%

22,97%

35,60%

39,90%

évolution

      +3,42 pt

+2,96 pt

+2,86 pt

+7,23 pt

+7,48 pt

+7,98 pt

CFDT

20,44%

30,11%

32,28%

24,17%

32,73%

34,73%

25,82%

31,13%

35,31%

CGT

27,91%

14,79%

13,13%

22,99%

11,20%

10,20%

18,52%

9,21%

8,86%

CFTC

      7,11%

10,00%

8,11%

5,59%

7,06%

 
FO + CFTC

14,57%

15,09%

13,00%

           
FO

      11,49%

8,40%

6,78%

12,46%

8,66%

7,96%

SUD

24,76%

14,84%

12,54%

18,13%

9,56%

8,28%

14,64%

8,34%

7,97%

97-4

      0,37%

         

Imprimer