CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Etablissements
  • Filiales du groupe
  • BuyIn

 

Avec un taux de participation de 91% sur 116 électeurs, la CFE CGC a obtenu 39.81% des voix, soit 4 sièges sur les 10 de la DUP, la CFTC ayant remporté 60.19%.

Au total, 7 représentants CFE-CGC sur les 14 des 3 instances DUP/CHSCT/NAO.

Pour rappel, il y a 2 ans, nous avions remporté 28% des voix, et 2 sièges, et la CFTC avait remporté 72% et 8 sièges.

De plus nous apportons, grâce à notre liste, plus de diversité et de représentativité de l’ensemble des équipes de BuyIn.

Imprimer

Avant les élections du 9 octobre, vos candidats CFE-CGC/UNSA vous proposent de venir échanger avec eux pendant une heure, vendredi 5 octobre 2012 de 13h30 à 14h30,  sur les thèmes suivants :

  • Activités Sociales et Culturelles
  • Elections professionnelles CE/DP
  • Réponse à vos questions

Un pont téléphonique sera ouvert pour permettre aux collègues de Lyon et Cesson de participer.

Tous les détails dans l'invitation à télécharger : pdfInvitation HIS CFE-CGC-UNSA.pdf

Vous pouvez également retrouver les engagements de vos candidats dans leur profession de foi.

Venez nombreux !

Imprimer

Bénéficiez des principes du Tableau Magique mis en place par la CFE-CGC/UNSA dans deux CE du Groupe.

Les ASC gérées par la CFE-CGC/UNSA : promesses tenues !

Depuis 2007, les personnels de SCE (Orange Business Servi-ces), qui ont donné la majorité à la CFE-CGC/UNSA aux élections CE, bénéficient du Tableau Magique. Sur 70 sites, près de 7 000 personnes jouissent d'un système unanimement reconnu comme juste et efficace. Tout le budget des Activités Sociales et Culturelles (hors restauration) est géré directement par le CE de SCE, rien n'est remonté au CCUES (Comité Central). Pour les personnels, un seul portail de gestion, simple et efficace... et qui coûte 25 fois moins cher qu'Aravis par salarié géré ! La CFE-CGC/UNSA met gratuitement des permanents à disposition du CE pour assurer l'ouverture des guichets, et des bénévoles s'engagent pour distribuer sur les plus petits sites, réduisant ainsi les frais de gestion à moins de 1%.
En 2011, la Division Contenus, dont c'étaient les premières élections CE, a elle aussi choisi de bénéficier du Tableau Magique en donnant la majorité à la CFE-CGC/UNSA.

Le Tableau Magique : simple, équitable, transparent.

Selon sa classification et le nombre d'enfants figurant sur son livret de famille, chacun connaît à l'avance le montant garanti auquel il a droit, et peut commander librement et gratuitement des chèques vacances, culture et cadeaux, billets de spectacles, tickets de cinéma, ou choisir de faire financer ses vacances, ses activités sportives et culturelles.
Pas besoin d'avancer les fonds pour bénéficier de ses droits, et le personnel n'a pas à épargner pour bénéficier des prestations du meilleur des CE. Les règles sont immuables depuis 5 ans, et la gestion optimisée permet d'augmenter chaque année le montant restitué aux personnels.

L'expérience de la CFE-CGC/UNSA bénéficie déjà aux salariés de BuyIn.

Dans le cadre de l'accord sur la mise en place de la Joint Venture BuyIn, les négociateurs CFE-CGC/UNSA se sont battus pour que les salariés de BuyIn bénéficient du même niveau de participation de l'entreprise qu'à France Télécom SA.
2,45% de la masse salariale seront ainsi confiés au CE, dont 2,25% pour la participation aux œuvres sociales, qui se traduisent en subventions du CE pour les activités sociales et culturelles. Cependant, nous avons appris que la Direction de BuyIn s'apprêterait à exclure les parts variables de la masse salariale de référence, contrairement à ce qui se pratique à FT SA, et la CFE-CGC/UNSA vient donc d'engager une action pour rétablir l'équité.

Pour bénéficier d'ASC équitables
et performantes, une seule solution :
donner la majorité à la CFE-CGC/UNSA !

Vos candidats CFE-CGC/UNSA s'engagent à :

  • vous consulter pour adapter le principe du Tableau Magique aux profils des personnels de BuyIn et à l'enveloppe financière définitive, pour que chacun puisse profiter au mieux de cet avantage ;
  • vous faire profiter des tarifs déjà négociés pour les prestations des CE pilotés par la CFE-CGC/UNSA : vous bénéficierez ainsi immédiatement de « l'effet nombre » ;
  • vous répercuter les conditions préférentielles obtenues par la CFE-CGC/UNSA chez différents prestataires dans le domaine des loisirs et de la culture, utilisables sans limitation au-delà des subventions du CE.

 

Télécharger le texte intégral de la profession de foi en format pdf :
pdfProfessionDeFoi BUYIN Octobre 2012 PublicationWeb 1erTour.pdf

Imprimer

Télécharger le texte intégral de la profession de foi en format pdf :
pdfProfessionDeFoi BUYIN Octobre 2012 PublicationWeb 1erTour.pdf

Pour bénéficier de vos droits, votez CFE-CGC/UNSA !

Quel est le rôle de la
Délégation Unique du Personnel (DUP) ?

La DUP regroupe deux instances représentatives  au sein de la même délégation : le Comité d’entreprise (CE) et les Délégués du personnel (DP).

Le Comité d’entreprise
a deux missions principales :

  • Vous représenter auprès de la Direction, et défendre vos intérêts dans le cadre des réorganisations, des décisions relatives à la gestion économique et financière de l’entreprise, à la formation professionnelle, à l’égalité homme/femme, à l’organisation du travail. Le CE peut imposer à la Direction de préciser davantage ses projets en refusant de rendre un avis s’il n’a pas toutes les informations à la compréhension du projet, saisir l’Inspection du Travail ou les instances judiciaires si le droit n’est pas respecté dans les procédures de consultation.
  • Mettre en place et gérer les activités sociales et culturelles (ASC) pour l’ensemble des salariés.

Les Délégués du Personnel
ont des missions multiples :

  • Présenter à la Direction les réclamations individuelles ou collectives concernant l’application de la réglementation du travail (Code du travail, convention collective, et accords d’entreprise) sur des questions essentielles telles que les salaires, la durée du travail, les conditions de travail et la santé des personnels.
  • Saisir l’Inspecteur du Travail de tout problème d’application du droit du travail.
  • Assister les personnels qui en font la demande lors de leurs entretiens avec l’employeur,
  • Alerter le CHSCT et la Direction de toute mise en danger de la sécurité, physique ou psychique, d’une ou plusieurs personnes de son établissement

La DUP de BuyIn sera constituée de 5 élus titulaires et 5 élus suppléants représentant près de 90 personnes réparties entre Issy les Moulineaux, Rennes et Lyon.

Vos candidats CFE-CGC/UNSA

Antoine BLANVILLAIN – Issy les Moulineaux

Philippe FRADET – Rennes / Cesson

Philippe BILDE – Issy les Moulineaux

Antoine TRAN – Issy les Moulineaux

Clément FAISSE - Issy les Moulineaux

Christophe DABEK - Issy les Moulineaux

Nos engagements

  • Exercer notre expertise pour analyser tous les projets de la Direction concernant BuyIn (réorganisations, déménagements…)
  • Vérifier qu’ils sont pertinents au regard des métiers et de l’organisation du travail des personnels concernés, y compris via des audits d’experts externes si nécessaire.
  • Vérifier qu’ils respectent scrupuleusement les droits des personnels, et dans le cas contraire, agir sur tous les leviers d’action à notre disposition, y compris juridiques.
  • Formuler des propositions d’amélioration permettant à la fois un meilleur confort de travail et de meilleurs résultats.
  • Si vous nous donnez un poids suffisant, nous pourrons mettre en place la même gestion des prestations CE qu’au CE de SCE (Orange Business Services) - Voir www.lemeilleurdesce.com

Donnez-nous les moyens de vous défendre :
plus nous aurons d’élus,
mieux nous pourrons faire valoir vos droits !

Imprimer

Vos représentants seront les garants du niveau de protection
des salariés de BuyIn : à vous de bien les choisir !

BuyIn : un emblème de la coopération avec Deutsche Telekom…

Créer une centrale d’achat commune entre les deux opérateurs historiques européens, c’est bien sûr viser l’optimisation des résultats par une logique de réduction des coûts sur des marchés désormais matures, soumis à une forte pression concurrentielle.
C’est aussi créer la capacité de faire face à Apple et Samsung, devenus des monstres mondialisés sur le marché des termi-naux, et de rendre une place plus significative aux opérateurs.
C’est enfin s’engager dans la normalisation de l’offre de termi-naux mobiles à l’échelle européenne.
BuyIn est donc acteur de la construction d’un potentiel opéra-teur paneuropéen, mieux armé pour faire face à la nouvelle donne du secteur des télécoms. En ce sens, c’est une opportu-nité, tant pour notre entreprise que pour les équipes qui y participent.

… sans doute amenée à se développer…

Le rapprochement des deux acteurs est régulièrement envisa-gé depuis l’ouverture des marchés à la concurrence et l’internationalisation des opérateurs historiques européens.
Après Everything Everywhere et BuyIn, d’autres projets sont à l’étude, tels que la mise en commun des réseaux dans certains pays. La création de nouvelles entités communes ou le rapprochement des filiales européennes des deux acteurs, hors France et Allemagne, constituent donc des hypothèses plausibles.

… sans qu’on en maîtrise tous les éléments sociaux !

Ces coopérations cependant posent des équations réglementaires et sociales inédites.
BuyIn étant une filiale détenue à 50/50 avec Deutsche Telekom, elle n'est pas consolidée par intégration globale dans les comptes du groupe FT, et ne fait donc pas partie du périmètre du Groupe
Cette configuration juridique n’est pas prévue dans le droit communautaire européen en termes de représentation du personnel. Les salariés de BuyIn ne sont donc pas couverts par les instances de représentation du personnel du Groupe France Télécom (pas plus d’ailleurs que par celles de Deutsche Telekom), et ne bénéficient pas automatiquement des accords Groupe. Les représentants du personnel de BuyIn devront le cas échéant les faire décliner spécifiquement pour la filiale… tout en veillant à ne pas se faire asphyxier par le Groupe, qui a une fâcheuse tendance à imposer sa complexité même lorsque la taille de la filiale ne le justifie pas.
A titre d’exemple, décliner à BuyIn tous les accords d’entreprise applicables dans le Groupe et dans la maison mère, c’est négocier plus d’accords…qu’il n’y a de salariés dans l’équipe !

Défendre tous les salariés de BuyIn, quelle que soit leur origine…

Les équipes françaises de BuyIn concernées par les élections du 9 octobre ne comportent aucun fonctionnaire issu du Groupe France Télécom. Si la filiale n’a pas fait le plein de ses effectifs, c’est notamment parce qu’ils ne peuvent y bénéficier du détachement, mais devraient pour la rejoindre se mettre en disponibilité et compromettre une partie de leur retraite.
S’il a été possible d’obtenir de bonnes conditions de trans-fert des salariés de droit privé, qui disposent notamment d’un droit au retour dans le Groupe France Télécom et de l’application des principaux accords d’entreprise qui y sont per-tinents – revendications particulièrement portées par la CFE-CGC/UNSA – les  salariés recrutés en externe ne bénéficient d’aucune mobilité vers le Groupe, et seront régis par les dis-positions négociées par les représentants que vous allez élire le 9 octobre prochain.
Ces représentants seront les garants de l’intégrité de BuyIn à l’égard de ces nouveaux salariés : il s’agira de faire appliquer le droit du travail, mais aussi de faire introduire les bonnes pratiques du Groupe, de manière adaptée à la filiale, pour que tous les personnels de BuyIn soient traités de manière équitable.

…et gérer les Activités Sociales et Culturelles au bénéfice de tous.

Ils auront également à gérer le budget des Activités Sociales et Culturelles, qui sera doté au même niveau qu’à France Télécom SA, soit une enveloppe globale représentant près de 1000 euros, en moyenne par salarié. L’expérience montre que, selon les CE du Groupe et les organisations syndicales qui les gè-rent, le pouvoir d’achat retourné aux salariés n’est pas du tout le même : si certains bénéficient de l’intégralité de leurs droits (voir page suivante), dans d’autres CE, les personnels finissent par renoncer à leurs droits au profit d’une association caritative plutôt que de recevoir, une fois de plus et en tout et pour tout, un trop médiocre panier gourmand en guise d’étrennes…

Des enjeux sur lesquels les équipes de la CFE-CGC/UNSA
ont démontré leur expertise :
nos candidats pourront s’appuyer sur elles
pour défendre au mieux vos intérêts

Télécharger le texte intégral de la profession de foi en format pdf :
pdfProfessionDeFoi BUYIN Octobre 2012 PublicationWeb 1erTour.pdf

Imprimer

Plus d'articles...

  • 1
  • 2