CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Etablissements
  • Divisions de l'UES
  • IMTW

Vos élus CFE-CGC et en particulier IMTW ont participé aussi aux journées en boutique Orange. Ils y ont partagé le quotidien des forces de ventes d’Orange, en contact direct avec nos clients.

Témoignages sous un autre angle de vue, le nôtre, celui de la promotion et la défense des intérêts des personnels qui ont l’immense tâche de vendre et dépanner le cas échéant nos produits, et surtout en première ligne pour assurer la satisfaction de nos clients.



Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC Orange

« Je me suis rendu le 23 décembre dernier dans la nouvelle boutique Orange à Opéra. C’est une boutique particulière, gigantesque avec 150 vendeurs, notre nouvelle vitrine avec beaucoup de libre-service, 750 références d’accessoires (au lieu de 450 dans les boutiques standards), des espaces démo, Parnasse pour les clients VIP, Orange Bank prêt à démarrer. La clientèle y est assez internationale, intéressée notamment par la formule prépayée Orange Holiday. Sinon j’ai eu le sentiment de voir des clients en découverte, la boutique vient d’ouvrir, elle monte en charge et les boutiques environnantes n’ont pas encore fermé.

J’ai participé à la Gestion Dynamique des Fils d’Attente (GDFA) et à l’aide à la vente.

J’ai noté pour les personnels un enjeu d’amélioration de la maîtrise linguistique, moi-même j’ai renseigné de nombreux clients en Anglais et en Espagnol. La CFE-CGC propose une revalorisation de 100 euros par mois pour les collègues parlant des langues étrangères.

Sinon la question de l’ouverture du dimanche se pose particulièrement pour cette boutique en face de l’Apple Store et des Galeries Lafayette, tous deux ouverts. Nous pouvons apparaître ringards à rester fermés le dimanche, notamment vis-à-vis des étrangers. S’il y a un vrai bénéfice économique pour l’entreprise et un partage de la valeur propre, accompagné d’une indemnité correcte pour l’entreprise et du respect du volontariat avec ordre de choix à l’ancienneté, alors nous sommes favorables à l’ouverture dominicale.

Enfin, le dépannage en direct ajoute en quelque sorte à la pression des vendeurs. Sur ce thème de la digitalisation et son apprentissage je pense que la digitalisation augmente les inégalités sociales, pas forcément financières mais d’accès aux informations.

Pour finir, les espaces réservés aux personnels et à leurs casiers m’ont paru trop exigus pour leur confort. »

Sophie Nachman, élue IMTW/Orange Labs Networks

« L'expérience Tous en Boutique permet d'appréhender la réalité terrain des boutiques et de la relation clients dans les points de vente Orange. L'aide apportée par les salariés est appréciable en cette période d'affluence et je remercie tous les collègues de la boutique de Boulogne Billancourt pour leur bon accueil.

Les effectifs sont largement insuffisants pour obtenir une expérience clients fluide et satisfaisante en qualité et en quantité.  

Les moyens ne sont pas à la hauteur. En effet, une seule boutique Orange de petite surface pour Boulogne Billancourt, la 2ème ville d'Ile de France après Paris avec 125 000 habitants, un nombre de résidents en croissance et plus de 80 000 emplois localisés dans la ville, un point d'accès aux Services dans cette boutique dont la fermeture est prévue d'ici juin 2017 malgré l'importance de la demande de Services (SAV ou explications ou tutoriels) qui est en croissance, attente jusqu'à 1 heure 30 minutes des clients,  des locaux trop petits : pas de possibilité de s'asseoir pour les personnes en attente,

La formation est mise de côté du fait du manque d'effectifs malgré les évolutions constantes des produits, des services et des offres et malgré le recrutement de personnes non qualifiées (ni dans la vente ni dans le domaine des technologies) qui auraient besoin de longues périodes de formation.

Décalage, voire conflit susceptible de générer du mal être au travail, entre d'une part, le travail prescrit constitué par les processus existants et les objectifs de vente et, d'autre part, le travail réel : les demandes clients exprimées et implicites, donc le travail réel à réaliser pour que le client sorte heureux de son expérience dans la boutique Orange, cela pour valoriser l'image d'Orange auprès des clients et prospects.

L’orientation des clients vers les canaux web, voire téléphone plutôt que vers les points de vente devrait ne pas négliger l'importance du contact humain et de la relation clients dans les points de vente, qui font, à mon sens, la force d'Orange par rapport aux concurrents Over The Top comme Google, Amazon, Facebook ou opérateurs tiers.

Une proposition : que les Décideurs de la Direction Expérience Client & Mobile Banking et du domaine Marketing & Ventes d'Orange France fassent des stages terrains dans les boutiques Orange, que cela soit obligatoire dans leur cursus et à renouveler périodiquement



Laurence Dulon, élue IMTW/MCEC

« j’ai passé 2 jours en boutique à Issy les Moulineaux, les 6 et 7 janvier : Gestion de la file d’attente, peu de temps mort à cause d’une fréquentation forte. Beaucoup de monde mais le délai d’attente maximum s’est élevé à 30 minutes.

Le nombre de vendeurs m’est apparu insuffisant notamment car 2 collègues étaient malades, le Directeur et son adjoint, occupés avec différentes tâches / réunions et ne pouvant pas suppléer l’absence des conseillers clients.

La faiblesse du temps consacré aux formations m’a également interpellé.

Sinon les vendeurs m’ont indiqué en pas avoir d’objectifs de vente pures mais de relation client. J’ai constaté qu’ils prenaient le temps nécessaire pour tous les clients, que ceux-ci viennent pour une ouverture de ligne fibre ou une réclamation sur leur facture. Je les ai trouvé d’une patience exemplaire face à des interlocuteurs peu centrés sur le digital. »

Conditions de Travail et Santé Emploi & Métiers Formation Professionnelle IMTW DO IDF Orange Cinéma Séries Orange Distribution Orange Promotions AD Agence Distribution Lettre Comprendre et Agir

Imprimer

Revoir l'épisode #1 "Premier aperçu"

 

"Derrière l'affichage de la Direction, une politique sociale peu reluisante..."

 

Chez nous, les syndicats apparaissent plutôt peu puissants. Seules trois Négociations Annuelles Obligatoires (restructurées par la Loi Rebsamen du 17 août 2015), portant sur la rémunération-temps de travail-partage de valeur ajoutée, l'égalité professionnelle-Qualité de Vie au Travail, et enfin la gestion des emplois-parcours professionnels-mixité des métiers, n'incluent aucune obligation pour la Direction d'aboutir à un accord.

De nombreuses autres possibilités de négociations collectives sont prévues par le code du travail, et l'inversion de la hiérarchie des normes induite par la nouvelle loi du travail dite "El Komhri" redonne de l'importance à celles-ci et de leur intérêt côté Direction Orange puisque dorénavant il sera possible, sous certaines conditions, d'adopter un accord d'entreprise moins avantageux pour les salariés que la Loi. De nombreux experts prédisent que la Direction ne manquera pas d'avoir recours à cette nouvelle possibilité, en brandissant en contrepartie l'épée de Damoclès du maintien de l'emploi à ce prix.  

                                                En votant, en adhérant, en vous présentant à des élections, vous avez encore le pouvoir d'influer sur la politique sociale d'Orange, mais pour combien de temps si vous ne l'utilisez pas, alors prenez-le :-)

Pour le reste, les syndicats n'ont au mieux qu'un rôle consultatif sur les initiatives de l'entreprise qui mène sa barque à sa guise, d'autant qu'en France le taux de syndicalisation est un des plus faibles d'Europe loin derrière l'Allemagne, l'Europe du Nord, la Grande-Bretagne, etc. De toute façon pour la Direction d'Orange seul compte que l'avis soit rendu, peu importe quil soit positif, négatif, constructif, motivé, elle n'en tient pas compte, comme dans le cas du déménagement d'IMTW à Orange Gardens, où l'avis unanime négatif et argumenté de propositions des élus de toutes les Organisations Syndicales n'a pas été pris en compte, et a abouti au fiasco d'aujourd'hui, augmentation du stress et du mal-être au travail et dans les transports, et openspaces désertés.  

Au quotidien notre vigilance nous appelle à agir

Le vécu des représentants du personnel chez Orange, et à IMTW en particulier, est que tout est fait par la Direction pour anéantir au maximum les possibilités et la qualité du travail des élus, en multipliant les initiatives allant à l'opposé d'une collaboration constructive, à défaut d'une "co-construction" toujours restée une formule de communication managériale sans aucune mise en oeuvre.

Concrètement à IMTW, la volonté d'anéantissement de l'action des représentants des personnels prend les formes suivantes (amusez-vous à les classez par ordre de mesquinerie :-) :

- transformations unilatérales d'informations/consultations sur les grands dossiers en simples informations

- Clotûre unilatérale par le président du CHSCT d'information-consultation en cours si les initiatives des représentants du personnel ne correspond pas au scénario prévu par la Direction (CHSCT Orange Labs Recherche et Directions Transverses IMT)

- refus de prendre en compte les particularités locales dans les grands projets (Instance de Coordination CHSCT Odyssée)

- délais précipités pour empêcher l'investigation nécessaire au travail des élus pour rendre des avis solidement informés et motivés  

- les élus sont inondés d'infos inutiles qui viennent polluer les informations cruciales

- refus d'accorder une prise de note professionnelle aux Comités d'Hygiène Sécurité et Conditions de Travail des Etablissements IMTW (alors que cela se fait ailleurs chez Orange) par un service spécialisé pour les séances, ce qui a pour conséquence de priver les salariés d'une participation efficace de leurs élus aux débats, ceux-ci étant occupés à tout noter pour le Procès-Verbal (tous les CHSCT IMTW)

- refus de communiquer des informations fondamentales de base, comme par exemple les effectifs des Etablissements d'Orange, indispensables aux élus pour recenser les salariés concernés par les projets de réorganisation et de changements de leurs conditions de travail. Les Ressources Humaines confirment sans aucune gène en pleine séance de CHSCT sous Procès Verbal que des instructions leur ont été données pour ne pas remettre aux représentants des personnels les effectifs des personnes qu'ils ont à défendre (CHSCT Orange Labs Recherche et Directions Transverses IMT) 

- priver les élus d'outils de base comme un Code du Travail à jour, comme la loi le prévoit pourtant , remplacé dans un établissement IMTW (Orange Labs Recherche et Directions Transverses IMT) par un exemplaire... de 2005 ! (CHSCT Orange Labs Recherche et Directions Transverses IMT) 

- des Procès-Verbaux trafiqués et tronqués de verbatims qui déplaisent sont finalement mis à la disposition des salariés de longs mois après les séances, avec l'aide de secrétaires d'instances complaisants, privant ces derniers de facto d'une vision claire et des actions menées par les représentants qu'ils ont élus (CHSCT Orange Labs Recherche et Directions Transverses IMT) 

- 8 à 10 semaines à bloquer les remboursements de frais de déplacements des élus, qui pour certains doivent parcourir la France entière vers plus d'une douzaine de sites géographiques afin d'aller à la rencontre des salariés dont ils ont été élus pour défendre leurs intérêts (Direction de la Communication IMT)

Par vos votes, adhésions à une organisation syndicale, candidatures comme représentants du personnel, vous avez le pouvoir d'influer sur les Dirigeants pour que la voix des salariés soit entendue et prise en compte, la moindre des choses dans un Groupe Orange détenu à la fois par des salariés-actionnaires mais aussi des contribuables. 

 

 

Conditions de Travail et Santé CNHSCT IMTW Orange Cinéma Séries Orange Promotions

Imprimer

La négociation avec la Direction nous avait permis d’obtenir des compensations pour vous. Les grèves n’ont abouti à rien de plus, il fallait donc signer cet accord pour valider définitivement toutes les mesures négociées pour les salariés d’IC et d’OINIS, et éviter un échec de la négociation préjudiciable aux intérêts des salariés.

Lire la suite >> pdfcellule_com_imtw_tract_demenagement_a_bagnolet_-_projet_ario.pdf

 

Conditions de Travail et Santé Emploi & Métiers CNHSCT IMTW DO IDF Orange Cinéma Séries Orange Promotions

Imprimer

Voici le texte de l'intervention des élus CFE-CGC (Maxence d'Eprémesnil) lors de la séance du CE IMTW du 15 décembre 2016 : 

"Après avoir parcouru le document intitulé : "Informations trimestrielles sur la situation de l’emploi et de l’activité", les élus CFE-CGC se demandent s’il est bien raisonnable de faire autant avec si peu ?

Les faits marquants sont là… L’activité il y en a !

Mise en production ici, lancements de nouveaux projets là-bas, généralisation de solutions ici, poursuite d’activités là-bas, constructions ici, déploiements là-bas…
Mais pourriez-vous nous indiquer comment vous comptez faire autant avec si peu ou en tout cas de moins en moins de salariés ?
Rien ou si peu aussi sur l’accompagnement des salariés en poste et sur la formation que vous devriez mettre en place et anticiper pour leur permettre les adaptations à venir.

Succès du Temps Partiel Senior oblige, force est de constater que les effectifs baissent. Ils baissent vite et bien… Hélas !  Incroyable et inquiétant de voir autant de « moins » dans les colonnes de chiffres que vous nous avez transmises… 
Et encore, heureusement que l’arrivée de recrutements externes du programme exceptionnel de 2015 a compensé en 2016 la décroissance comme vous l’écrivez si justement dans ce rapport…

Force est de constater que vous réussissez parfaitement dans la décroissance des effectifs d’IMTW. Aussi, les élus CFE-CGC vous demandent d’inverser cette tendance et le plus rapidement possible, d’accélérer les recrutements sans attendre le pire qui ne manquera pas de se produire si vous ne réagissez pas !

Enfin un petite question : pourquoi si peu de mobilité dans les fonctions publiques (essaimage, Projet Personnel Accompagné) alors qu’ils avaient été fortement encouragés il y a quelques années encore ?"

Conditions de Travail et Santé Economie et Réglementation des Télécoms Emploi & Métiers Seniors, Fin de carrières, Retraites Formation Professionnelle IMTW DO IDF Orange Cinéma Séries Orange Promotions

Imprimer

Les résolutions suivantes ont été votées à l'unanimité des 17 élus du CE IMTW réunis en séance le 15 décembre dernier.


"Les élus du CE IMTW en séance le 15 décembre 2016 demandent à la direction de préciser la méthodologie de dialogue social mise en œuvre dans le cadre du projet de réorganisation Odyssée.

Les élus demandent que la direction présente toutes les actions en cours dans ce cadre.

Les élus dénoncent le fait que la direction ait estée en justice contre les CHSCT (Comité Hygiène Santé Conditions de Travail) OLPS Toulouse-Pessac et OLN Lannion et poursuive les élus de ces CHSCT.

A ce titre, les élus dénoncent cette action brutale qui a eu pour effet de générer des Risques PsychoSociaux à l’égard des élus des CHSCT.

Les élus du CE IMTW réunis en séance le 15 décembre 2016 décident d’élargir l’aide juridique actuellement prise en charge par le CE à tous les élus de l’Instance de Coordination-CHSCT dans le cadre du projet de réorganisation Odyssée."

Par ailleurs, les élus de la CFE-CGC soulignent la nécessité de clarifier le projet organisationnel afin que chacun puisse y trouver sa place sans minimiser le besoin de s’avoir s’adapter pour rester compétitif sur le marché.

De plus, la CFE CGC interpelle la direction sur l’urgence d’aborder dans cette fusion /réorganisation l’étude des passages aux cas par cas de chaque salarié. En effet, nombre d’entre eux ne savent pas où ils vont dans la future réorganisation et sont obligés d’imaginer leur avenir dans un futur annoncé à la maille. Ainsi cela peut être illustré par la situation symptomatique de ces deux équipes de Caen qui se retrouvent attachées à l’entité « relation client » alors que leur travail porte, entre autres, sur le NFC et la sécurité SIM. Bien évidemment, le malaise vécu par ses salariés face à un rattachement qui leur semble peu rationnel a été remonté en CHSCT, hélas aujourd’hui encore aucune réponse ne leur a été apportée par la Direction.

Le fait que le projet ODYSSEE soit à la fois un projet et en même temps une réorganisation avec toutes les conséquences que cela peut avoir en termes d’activité, de mobilité, de compétence, de formation, de charge d’activité, induit des prises de décisions obligées et rapides vivement souhaitées par notre syndicat.

Dernière minute : face au tollé provoqué par cette situation, la Direction a décidé le retrait de l'action en justice contre ces 2 CHSCT.

 

Activités Sociales et Culturelles Conditions de Travail et Santé Economie et Réglementation des Télécoms Restauration CNHSCT Orange Cinéma Séries

Imprimer