CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Etablissements
  • Divisions de l'UES
  • Orange Porteaporte

Bonjour Mesdames et Messieurs,

DROIT D ALERTE sur les salariés d Orange Portàporte

La CFE-CGC est choquée des blocages volontaires effectués par certaines personnes pour empêcher les mobilités des salariés d Orange Portaporte, quand ils candidatent
et trouvent des postes en Division ou en DO sur des postes en dehors des boutiques AD.

La Direction Générale avait accepté en réunion de négociation PAP que les salariés d Orange Portàporte puissent candidater et trouver un poste dans le Groupe Orange,
tout en garantissant de leur trouver un poste en priorité en AD.

De nombreux salariés d Orange Portàporte ont candidaté et meme fait  une expérience «  vie ma vie » en UI, 1016, AGPME,  en Division UPR, OWF … et
leur candidature a meme été validée par des managers toutefois des RH bloquent ces mobilités en disant qu ils ne peuvent qu aller en AD et qu on ne peut les prendre
qu en candidature externe les obligeant à démissionner ou qu on ne peut pas les prendre pour raison budgétaire alors que les postes sont ouverts sur l intranoo pour tout le Groupe.

Cette situation provoque des angoisses, du stress, et des conditions de vie au travail inacceptables qui empêchent une mobilité intelligente à savoir pouvoir postuler à un poste
dans le Groupe comme c est l obligation légale pour tous les salariés du Groupe et conformément à notre accord Groupe GPEC qui doit s appliquer meme pour les salariés
d Orange Portàporte.

Les discours entendus en réunion « tous vos parcours et démarche étant hors AD seront et sont bloqués pour motif de destination exclusive ver l'AD. »

À la question : "Si on refuse l'AD, que proposez-vous?"

Réponse sans équivoque :" une proposition vers l'AD vous sera faite ainsi qu'un accompagnement via Orange Avenir en ce sens, si vous refusez vous allez-en assumer les conséquences à savoir soit "essaimage" soit la porte."

Est-ce un transfert d activité  ou une discrimination à la mobilité ou des mobilités forcées qui leur sont proposées ?  

Ces erreurs de communication managériales nous font craindre des drames prochainement car des salariés ont des propos qui nous font craindre le pire,
ce que nous ne souhaitons pas d ou notre droit d alerte sur cette situation, aussi merci de nous dire ce que compte faire la Direction Générale pour faire cesser
cette discrimination à la mobilité et comment compte elle faire respecter l accord GPEC Groupe et faire traiter les salariés d Orange Portàporte comme tous les salariés du Groupe ?

Merci de nous répondre officiellement par écrit, SVP.

Bien cordialement

========== Réponse de la DIRECTION GENERALE

Monsieur le délégué syndical Central,

C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai pris connaissance de votre courriel en date du 2 mai 2017 concernant la situation des salariés d’Orangeporteàporte.

Comme vous le savez, un dossier présentant les perspectives d’évolution de l’activité porte à porte a été présenté au CE d’ OrangePorteaporte les 28 février et 30 mars 2017 et une information sur l’évolution de l’activité porte à porte chez Orange a fait l’objet d’une présentation au CCUES du 15 mars 2017.

Lors de ces différents examens, Orange a affirmé son souhait d’ anticiper au mieux les incidences de ce projet sur l’emploi afin d’accompagner les salariés concernés dans le cadre d’une GPEC , à travers la mise en œuvre de mobilité internes prioritairement en AD où la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences du Grand Public fait justement apparaître des besoins sur les métiers suivants :

§  Conseiller Commercial ;

§  Coachservices ;

§  Soutien métier.

Ces mobilités seront réalisées sur 2017, et si nécessaire 2018 en fonction des choix équipes concernées. Elles se feront avec maintien du contrat de travail et de l’ancienneté groupe.

Le processus IRP est toujours en cours au sein d’OrangePorteaporte et devrait arriver à son terme dans le courant 2ème trimestre 2017. A ce stade, et dans l’attente de la finalisation du processus IRP, aucune proposition de repositionnement interne n’a encore été formulée par l’entreprise dans le cadre de la mise en œuvre du projet.

Une négociation sur les modalités avec les organisations syndicales représentatives d’ OrangePorteaporte a par ailleurs été ouverte le 27 avril afin de définir les modalités d’accompagnement des mobilités internes des salariés de cette filiale vers les Directions Orange. Dans le cadre de cette négociation les échanges avec les organisations syndicales se poursuivront les 11 mai et 1er juin 2017.

Si ces mobilités internes ont vocation à être prioritairement accompagnées en AD afin de pouvoir répondre à nos priorités en termes de GPEC, et capitaliser sur les compétences des équipes d’OrangePorteaporte,  il n’est pas exclu, dans un second temps, et au cas par cas, la possibilité d’un accompagnement sur d’autres entités, pour lesquelles des besoins en recrutement seraient identifiés en cohérence avec nos besoins en activité. Cet examen, au cas par cas, peut prendre plus de temps, et nécessite, à vous lire, un rappel de l’ensemble nos principes d’accompagnement RH.

Le nécessaire sera donc fait dans les meilleurs délais, afin que les engagements pris par l’entreprise soient respectés.

Cordialement

Eric Bousquet



Eric Bousquet
Directeur des Relations Sociales

Orange France

Imprimer

La CFE-CGC a été informée d'un dossier portant sur « les perspectives d’évolution de l’activité porte à porte .

Vos élus s’interrogent sur une volonté de la Direction d’externalisation rapide de toute l’activité vers la sous-traitance et nous avons pris la décision d'écrire à noter PDG pour lui faire part de nos inquiètudes.

Nous publions ici l'intégralité du courrier que nous avons envoyé à Stéphane RICHARD. 

Emploi & Métiers

Imprimer

Déclaration de la CFE-CGC sur le dossier Orange PORTAPORTE en CCUES du 15/03/2017

"La CFE-CGC vous remercie pour la présentation de ce dossier portant sur « les perspectives d’évolution de l’activité porte à porte ».


Il ne vous étonnera pas que la CFE-CGC s’interroge sur cette volonté d’externalisation rapide de toute l’activité vers la sous-traitance comme semble l’indiquer le dossier, rapidité qui forcerait le personnel d’Orange « Porteaporte » à effectuer une mobilité durant les grandes vacances de juillet et août, les privant ainsi de congés, si « l’accompagnement RH » était réalisé durant cette période qui plus est non optimale s’agissant de se mettre en marche vers une mobilité surtout lorsqu’elle est forcée.

CCUES

Imprimer

Le taux de participation de ces élections est de :

 - 53,54 % pour les non cadres

 - 63,64 % pour les cadres

 

Il n'y a pas eu de 2ème tour, le quorum ayant été atteint dès le 1er tour pour les deux collèges.

 

Nos Résultats CFE-CGC au 12 novembre 2013

 

Collège Cadres :

 

Sont élus pour le collège Cadres :
- COULET Corinne, élue titulaire – CFE-CGC

- THIERRY Robert, élu suppléant – CFE-CGC

 

Collège Non-Cadres :

 

Sont élus pour le collège Non-Cadres :
- CHING Dominique, élu titulaire – CFE-CGC

- MONARD Alexandre, élu titulaire – CFE-CGC

- BENEZ Stéphanie, élue suppléant – CFE-CGC

- GEBLEUX Alexandre, élu suppléant – CFE-CGC

Imprimer