CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image

Négociation salariale : ca coince ! lettre ouverte à la Direction

Bonjour Monsieur,

Il ne reste plus qu’une séance de négociation prévue au calendrier de la négociation salariale 2017 et la CFE-CGC tient à vous faire connaitre sa position au stade actuel.

Le montant de la mesure collective est inférieur à 2016 sans que l’on puisse comprendre pourquoi... et le tiers de la population des cadres qui ne perçoit que cela verra son pouvoir d’achat reculer.

Le taux global proposé est largement insuffisant alors que :

  • l’inflation repart à la hausse de façon significative,
  • les résultats de l’entreprise sont jugés suffisamment bons pour proposer une augmentation du dividende de 8% alors que intéressement et participation sont à la baisse,
  • l’écroulement des effectifs produit une diminution importante de la masse salariale qui a elle seule génère des marges de manœuvre,
  • quant à la négociation elle-même, le sujet des dispositifs de reconnaissance liés à la signature du dernier accord ont pris beaucoup trop de place, mais sans doute était-ce une façon d’occuper le temps sans traiter les sujets principaux ce qui est regrettable.
Lors de la signature de l’accord portant sur la reconnaissance et qualification professionnelle nous avions rédigé une réserve concernant l’articulation avec la NAO et en particulier la mesure collective : nous constatons qu’elle n’est absolument pas prise en compte.

Nous tenions à vous manifester notre profond mécontentement quant au déroulement de cette négociation, tant sur le fond que sur la forme.

Imprimer

Pour la 5ème année consécutive, la CFDT et FO signent seules l’accord annuel sur les salaires, continuant de donner « carte blanche » à la Direction, qui individualise, émiette et complexifie chaque année un peu plus les mesures d’augmentation salariale… et qui ne se sent nullement tenue de dépenser l’intégralité des budgets sur lesquels elle s’est soi-disant engagée !!

AugmentationMicro 500

Télécharger le tract  : pdfTract Accord salarial 2016 mai 2016 Vdef.pdf

Egalité Professionnelle Tracts

Imprimer

Une négociation 2016 sur les salaires toujours très mal engagée !

Après trois  années de « modération salariale » décrétée par la Direction et bien que les résultats 2015 soient jugés excellents, la Direction confirme sa politique d’austérité.

Jugez-en au vu des dernières propositions :

  • Salariés de droit privé non cadres : 0,6% en augmentation générale avec un minimum à 165 € et une Mesure Emploi et Compétences (MEC) de 0,5% .
  • Salariés cadres : 0,6% en mesure individuelle avec minimum à 150 € et MEC à 0,5% (vive le nouveau concept de l’augmentation individuelle collective !)
  • La mesure talon baisse de 50% par rapport à 2015 !
  • Le sort des fonctionnaires est fixé par la décision de revalorisation du point d’indice, à voir pour le CFT.

Rappelons que seulement un collègue sur dix est bénéficiaire de la mesure MEC et que 66% des cadres ne perçoivent rien d’autre que la mesure pour tous (300 e en 2015).

Le budget MEC augmente encore alors qu’il n’a pas été entièrement consommé, c’est la 2eme année consécutive !!

Austérité et renforcement des mesures individuelles au détriment du pouvoir d’achat…….voilà ce qui signe la négociation 2016.

Et on nous explique que Orange est TOP Employeur monde... Les personnels apprécieront !!

pour voir la dernière déclaration commune de l’ensemble des organisations syndicales, et malheureusement sous forme de bis repetita, lire la suite.

Imprimer

Pouvoir d’achat en berne !

La négociation 2016 sur les salaires est très mal engagée : après trois  années de « modération salariale » décrétée par la Direction et bien que les résultats 2015 soient jugés excellents, la Direction confirme sa politique d’austérité.

Jugez-en au vu des dernières propositions :

Salariés de droit privé

  • non cadres  : 0,6% en augmentation générale avec un minimum à 165 euros et une Mesure Emploi et Compétences (MEC) de 0,5% .
  • cadres : 0,6% en mesure individuelle avec minimum à 150 euros et MEC à 5% (vive le nouveau concept de l’augmentation individuelle collective !!!)
  • la mesure talon baisse de 50% par rapport à 2015 !!!

Fonctionnaires :

  • Leur sort est fixé par la décision de revalorisation du point d’indice, à voir pour le CFT.

Rappelons que seulement un collègue sur dix est bénéficiaire de la mesure Mesure Emploi et Compétences et que 66% des cadres ne perçoivent rien d’autre que la mesure pour tous (300 euros en 2015).

Le budget MEC augmente encore alors qu’il n’a pas été entièrement consommé, c’est la 2eme année consécutive !!

Austérité et renforcement des mesures individuelles au détriment du pouvoir d’achat…….voilà ce qui signe la négociation 2016.

Et on nous explique que Orange est TOP Employeur monde... Les personnels apprécieront !!

Pour voir la dernière déclaration commune de l’ensemble des Organisations Syndicales, malheureusement sous forme de bis repetita, lire la suite.

Imprimer

Nos principes pour la NAO

Le contexte du marché national évolue, l’entreprise évolue, l’organisation évolue, les résultats du groupe sont jugés excellents pour 2015 ce qui se traduit par une remarquable tenue du cours de l’action alors que l’indice du CAC 40 a beaucoup baissé depuis le début de l’année.

Cette année pour la 1ere fois, nous sommes labellisés TOP EMPLOYEUR monde, sorte de Label Rouge international d’une politique RH évaluée sur la base de critères inconnus des personnels.

C'est donc en toute logique que nous voulons voir évoluer la Négociation Annuelle Obligatoire sur les salaires à travers 3 principes fondamentaux :

  • fin de la modération salariale déclarée en 2013 et reconduite chaque année depuis ;
  • un budget global qui ne saurait être inférieur à 4% motivé d’une part par les excellents résultats 2015 et d’autre part par les départs massifs qui ont un fort impact sur la diminution de la masse salariale ;
  • une augmentation générale pour tous qui soit exprimée en % du SGB  (et non en valeur absolue) afin de garantir le pouvoir d’achat de chaque salarié et qui ne saurait être inférieure à 50% du budget global.

Il est essentiel que les personnels puissent faire la relation entre le niveau de résultats financiers obtenus et l’évolution de leur pouvoir d’achat afin de fortifier la cohésion sociale et renforcer la motivation.

Concernant les mesures techniques nous souhaitons :

1. Sur le budget de promotion :

  • prise en compte de la situation des bandes E  avec l’instauration de parcours valorisant et pour les fonctionnaires la possibilité d’accéder au 1015 ;
  • promotion sur les Dbis que l'intégration des cadres de Bouygues positionnés en E se fasse ou pas ;
  • régularisation des DA ;
  • un budget séparé pour les promotions dites techniques de façon à ne voir dans le budget que les promotions valorisant un parcours professionnel. La CFE-CGC Orange rappelle sa revendication de transformation des statuts de fonction en statut de grade, afin de permettre à tous les cadres supérieurs fonctionnaires de partir en retraite avec une pension liquidée sur le dernier indice de traitement détenu pendant 6 mois à l'instar de tous les autres fonctionnaires.

2. des mesures d’égalité professionnelle pour les femmes cadres et non cadres

  • qui soient suffisamment significatives pour avoir du sens.
  • Un rattrapage soit dans chaque décile soit par tranche d’âge avec un pourcentage significatif pour améliorer la situation.

3. des mesures de sous positionnement pour les hommes

4. une reconnaissance des qualifications et des compétences

  • valorisant le réel investissement des personnels  au cours de leur vie professionnelle et lors de leur départ en retraite
  • en tenant compte des spécificités salariés de droit privé et fonctionnaires.

Pour consulter la déclaration unitaire de la séance du 14 mars, lire la suite

Conditions de Travail et Santé Egalité Professionnelle

Imprimer