PERCO 2007 : un petit cru ...

Comme vous aurez déjà pu le constater l’accord proposé par la direction prévoit un abondementdans le cadre du PERCO plafonné à 550 Euros répartis sur trois tranches, pour un montant minimal investi d’environ 700 Euros. Cela représente une variation de + 22% par rapport à l’abondement 2006 et l’on pourrait imaginer que cela représente une avancée significative.

Voyons ce qu’il en est vraiment : En valeur absolue, ce pourrait apparaître comme une réelle volonté de la Direction de s’engager dans une politique volontariste sur des produits de capitalisation en complément des régimes de répartition de nos retraites, et comme le prévoit la loi Fillon du 31 août 2003.

En fait nous sommes très loin de ce qu’a souhaité le législateur : l’abondement peut aller jusqu’ à plus de 5000 Euros et l’on peut aussi l’alimenter en valorisant le compte épargne temps.

Sur le point précis de la « valorisation » du CET la CFE-CGC a maintes fois réclamé la mise en place de cettedisposition auprès de la Direction qui a continué de faire la sourde oreille, alors que la mesure financière était à la marge !

Espérons pour finir, que la direction veuille bien communiquer un peu moins « confidentiellement » sur ce dispositif qui n’a suscité que peu d’adhésions en 2006, peut-être par manque d’information des salariés…

Il est vrai que l’investissement de la direction n’a représenté jusqu’à présent que 10 millions d’euros, alors qu’en cas de souscription massive des salariés, le montant pourrait s’élever à près de 50 millions d’euros !

Au final, en l’état, le perco ne constitue toujours qu’un hochet de plus pour détourner l’attention des personnels du principal problème : la stagnation des salaires !

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données