Handicap et loisirs : une vie ennuyeuse ?

Pendant la Semaine Européenne pour l'Emploi des Personnes Handicapées, nous vous invitons chaque jour à découvrir un pan de vie de Claire DUVERGER !

Avoir des loisirs, un parcours du combattant ?

Souvenez-vous ! Claire est dépendante de ses proches, des taxis commandés en amont et est fâchée avec le sport depuis sa mésaventure humiliante au collège !

Pas question de s’inscrire en cours de sport d’autant que sans abdos cela semble limité !

Le handicap ferme des portes et permet aussi d’en ouvrir d’autres….C’est l’une d’elle qui va s’ouvrir et lui permettre de se lancer dans une aventure incroyable à l’image de celle qu’a connu Philippe CROIZON.

Activités et handicap

Un saut en parachute est proposé aux adolescents porteurs de handicap à Laval. Après avoir épuisé toutes les objections face à cette proposition farfelue qui lui est faite (souvenez-vous ! Elle est en fauteuil !), Claire se lance dans le vide….Son enthousiasme a eu raison de ses freins d’autant qu’elle a testé d’autres sports auparavant comme le ski, accrobranches, karting, escalade, équitation….

Handicap et sport de haut niveau

Ce moment merveilleux avec Louis-Etienne DUREAU, l’a conduite trois ans plus tard à renouveler l’expérience.

De fil en aiguille, de saut en saut devrai-je dire, elle a participé au Championnat de France handi. de saut en parachute à quatre reprises.

Elle était aussi au dernier Handifly International Challenge pour la deuxième fois en équipe avec Antoine MATTE (porteur tandem).

Faire de la compétition nécessite de l’entraînement et une certaine musculature….

Claire a donc balayé les mauvais souvenirs et a poussé la porte d’une salle de sport…Imaginez un instant le désarroi du coach….Un peu comme celui des recruteurs….

Figurez-vous que Claire a trouvé un coach exceptionnel qui a su écouter et qui repousse ses limites avec bienveillance.

Petit à petit, elle a découvert de nouveaux muscles pour continuer à avancer et à signifier à ses parents que si elle se tenait mal, c’était aussi lié au fait qu’elle manquait de muscles ! Tout s’explique !

Imprimer