L'Essentiel du CE DOSO - avril 2019

Au sommaine de ce numéro :

« Ancrage » lève l’ancre le 1er avril : poisson ou galère ?

Le 1er avril (ce n’était pas un poisson !), le projet ancrage levait l’ancre : c’était la naissance de la DO GSO. Souriez ! Et ne soyez pas d’une humeur de DOGue (SO), nous allons nous rapprocher du client en nous en éloignant, un vrai numéro de contorsionniste mais il faut être agile, dixit la Direction !

On connaît l’expression « filer à l’Anglaise ». Le contraire, c’est « se défiler à Anglet ». Bravo à notre nouvelle Directrice d’avoir inauguré cette expression, dont nous espérons qu’elle n’est pas promue à un brillant avenir. Explications : un mail officiel, signé de Patricia GORIAUX, annonce la venue de la nouvelle direction dans la maille (64/40) ; tous pensent voir notre Directrice flambant neuve et se déplacent à sa rencontre ; après tout on nous vend un rapprochement des directions avec ce nouvel ancrage territorial ! Occasion ratée, notre Directrice s’est fait représenter par Eric ARDUIN !

Vos Activités Sociales et Culturelles (ASC) ont la fièvre… redistributive !

Mais passons au plat de résistance, résistance à nos efforts de simplification et donc de clarification : vos ASC !… Vos ASC étaient grippées les années passées ? Un peu mais pas trop de prestations, or, peu à peu, le stock s’est constitué, et ces réserves à hauteur de plusieurs millions ont provoqué une indigestion. Résultat : en 2019, vos ASC ont la fièvre… redistributive !

La CFE-CGC a toujours défendu la redistribution des sommes stockées par le CE, mais sa volonté était restée lettre morte. Or soudain, tout le monde se réveille, avec un seul mot d’ordre : redistribuer, dans l’ordre… ou plutôt le désordre ! Chacun y va de sa (bonne ?) résolution. N’y aurait-il pas bientôt (en novembre) une élection importante ? Mais agitation tous azimuts ne signifie pas pour autant changement : notre CE persiste et signe dans son mode de gestion, avec une répartition inéquitable du budget et des possibilités de choix restreints et contraints. Comme nous vous l’avons expliqué précédemment, le CE DOSO laissera la place en fin d’année à la nouvelle Instance CSE (Comité Social Economique). Celle-ci regroupera nos deux CE actuels CE DOSO et CE DO SUD ; cette fusion pause le problème de quoi faire de 3 M€ accumulés dans les caisses du CE DOSO.

Après une tentative avortée pour remettre en place des voyages de groupe - pour rappel ces voyages permettent au mieux à 2% d’entre nous de partir selon des modalités obscures et consomment près de 15% du budget total annuel - les élus s’attachent à relever les plafonds de certaines activités mais pas toutes… Si vous avez prévu de voyager, bonne pioche, les montants d’aides sont revus à la hausse. Si vous voulez un meilleur remboursement de vos activités sportives ou culturelles c’est raté !

Pour rappel la CFE-CGC a mis en place dans les deux CE qu’elle gère aujourd’hui (SCE et Orange France) une gestion basée sur le « Tableau magique » https://www.lemeilleurdesce.com/ qui permet de reverser 97% du budget et de façon équitable avec :

  • des règles identiques d’accès aux ASC, permettant à tous les personnels d’en bénéficier, notamment les plus démunis, sans avoir besoin d’avancer l’argent des prestations couvertes par la subvention du CE (bourse aux vacances…) ;
  • l’abandon du quotient familial (QF), qui s’avère aujourd’hui :
    • très coûteux à gérer (à telle enseigne que la Direction envisage de sous-traiter la prestation qu’elle s’était engagée à prendre en charge dans l’accord du 13 janvier 2005) ;
    • inadapté à la structuration contemporaine des familles (il ne semble pas juste de ne prendre en compte que les enfants fiscalement à charge) ;
    • beaucoup moins égalitaire qu’on ne le pense généralement (les ménages les plus favorisés sont statistiquement ceux qui défiscalisent le plus) ;
    • une source de fraude importante.

La Cour de Cassation a également rappelé que la demande de fournir sa déclaration de revenus pour bénéficier d’une prestation CE constitue une atteinte au secret de la vie privée des personnels, au sens de l’article 9 du Code Civil. Sans commentaire…

A lire aussi...

Les médecins au chevet de nos salariés

SCO : le Recouvrement à Saintes, seule la CFE-CGC vote pour !

Boutiques : fermeture ou transfert ? Les deux mon capitaine !

 

Pour télécharger le document complet :

26_lessentiel_du_ce_doso_avril_2019.pdf

 

Activités Sociales et Culturelles Conditions de Travail et Santé DO Sud-Ouest AD Agence Distribution SCO

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données