CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Comités Groupe
  • Comité Groupe France

L'essentiel du Comité Groupe France de Mars 2019

Découvrez la synthèse des principaux sujets à l'odre du jour du Comité Groupe France du 26 Mars 2019

Les résultats 2018 d'Orange

Orange a tenu ses objectifs financiers en 2018, enfin ceux affichés aux marchés financiers ; Pour ce qui est de ceux (ex : Cash Flow Organique, observatoire social) servant au calcul des différentes modalités de rétribution des salariés (primes, participation, intéressement, action gratuites), le compte n’y ai pas; la théorie du ruissellement est en panne!

pdfarticle_resultats_2018_cgf_26mars2019_v3.pdf

Le versement de la prime Macron

où comment frustrer 70000 salariés! cette prime décidée dans l'urgence et sans concertation avec les organisations syndicales, a généré beaucoup de frustration.

pdfarticle_prime_macron_cgf_26mars2019_v4.pdf

Orange Bank : bilan et perspectives

Si les arguments développés et les perspectives de croissance peuvent rassurer sur la pertinence du choix du Groupe Orange en matière de stratégie de diversification, la CFE-CGC, tout en saluant la présentation de Paul de LEUSSE, a regretté que soit passé sous silence certains projets de restructuration de l’entreprise.

pdfarticle_orangebank_cgf_26mars2019_v3.pdf

Les RIP : Orange le bras armé de l’état pour la mise en oeuvre de son plan France THD

la division WIN met les bouchées double pour gagner les appels d’offres, avec un succès certain d’ailleurs ; quant à Orange France, la direction a enfin décidé de commercialiser ses offres sur la totalité des RIP y compris ceux qui ne sont pas opérées par WIN. Nous y voyons l'influence de l’état, premier actionnaire d’Orange dont la réussite du plan France Tres Haut Débit pour Tous est un enjeu majeur. La question de la rentabilité des investissements reste toutefois posée.

pdfarticle_rip_cgf_26mars2019_v2.pdf

Imprimer

Découvrez la synthèse des principaux sujets à l'odre du jour du Comité Groupe France du 11 Décembre 2018

 

La GPEC - Prospective 2018-2020

300 pages et l’essentiel n’y ai toujours pas ! il manque des perspectives claires de transformations des métiers et compétences pour les 3 prochaines années ; il manque des repères clairs pour que les salariés, qui sont dixit la direction « acteur de leur évolution », puissent évaluer la transformation de leur métier, identifier les compétences qu’ils doivent développer pour garantir leur employabilité future et construire leur parcours professionnel. L’exercice GPEC mené par la direction ressemble fort, une fois n'est pas coutume, à un exercice de justification des baisses d’effectifs.

pdfarticle complet

La situation sociale du groupe en 2017

 Un corps social en rapide et profonde mutation. Les effectifs de la maison mère continuent de fondre de manière importante avec les conséquences suivantes : une proportion de fonctionnaire qui passe sous la barre des 50 % pour s’établir à 47% ; un taux d’encadrement qui passe au-dessus de 50% et une part des emplois en filiale qui atteint 10% , en progression.

pdfarticle complet

Les Relais de croissance   

Du retard à l’allumage ! Notre stratégie de diversification ne tient pas encore toutes ses promesses, mais qu'à cela ne tienne nous dit la direction,  notre chiffre d’affaire global est stabilisé!... grâce à notre métier historique d’opérateur telecom.....gardons en bien soin.

pdfarticle complet

La situation d'OBS en 2017 

Un bon positionnement dans les services IT. Dans un contexte morose, OBS s’efforce de renouer avec la croissance de son CA et de son EBITDA et d’accélérer sa croissance à l’international. La santé des filiales constituant la nébuleuse OBS,  reste toutefois très inégale.

pdfarticle complet

Imprimer

Découvrez la synthèse des principaux sujets à l'ordre du jour du Comité Groupe France du mois de Septembre 2018

 

L'expertise par le cabinet APEX des comptes 2017 du groupe

Les résultats financiers 2017 sont tous au vert et la tendance devrait se poursuivre dans les années à venir grâce notamment à l'évolution de l'imposition des sociétés en France et à la baisse programmée des investissements. Malheureusement ces bons résultats ne profitent pas à tous...

pdftélecharger l'article complet

Stratégie groupe
Retour vers le Futur : fort de ses bons résultats 2017, la Direction d'Orange confirme sa stratégie de croissance, pour retrouver en 2022 le chiffre d'affaire de 2010!  pour y arriver, la diversification est de mise sur l'ensemble des marchés.

pdftélécharger l'article complet

Orange a racheté Enovacom
Début 2018, Orange a racheté 100% du capital d'Enovacom. Cette société, basée à Marseille et fondée en 2002, est le leader français, dans le domaine de l'interopérabilité et la sécurité des données de santé. Avec cette acquisition, Orange muscle son pôle santé, qui toutefois n'a pas encore atteint sa taille critique; affaire à suivre

pdftélécharger l'article complet

Economie et Réglementation des Télécoms Comité Groupe France Orange Business Services **Filiales (ne pas utiliser ce tag) Enovacom

Imprimer

Découvrez la synthèse des principaux sujets à l'ordre du jour du Comité Groupe France du mois de Juillet 2018

 

Le bilan emploi et PEC 2017

Nous perdons petit à petit des compétences clés sous le double effet des départs en retraite (avec des transferts de compétences inexistants) et du recours massif à la sous-traitance …Nous avons tous en mémoire l’échec cuisant du modèle de l’entreprise sans salariés prôné par l’équipe dirigeante d’Alcatel dans les années 90, espérons qu’Orange n’en prenne pas le chemin.

pdfarticle complet

Le 2 mai, Orange s’est doté d’un nouveau Comex

Le nouveau Comex s’internationalise avec l’arrivée d’un dirigeant africain et d’un dirigeant autrichien, la CFECGC s’en réjouit. A contrario, nous nous étonnons du maintien à son poste de la responsable de la RSE poursuivie en correctionnelle dans l’affaire des « suicides de Francetelecom ».

pdfarticle complet

Orange se lance dans la télésurveillance 
Ou la fable de la poule et du cochon qui montent une JointVenture pour faire des œufs au beacon, la poule fournit les œufs, le cochon fournit le beacon……espérons qu’Orange  ne soit pas le cochon de la farce !
Après l’échec commercial de HomeLive, Orange décide d’investir le marché de la télésurveillance en s’adossant à une filiale de Groupama spécialiste du secteur. La CFECGC se réjouit de cette diversification, mais restera vigilante sur la rentabilité de cette aventure.

pdfarticle_projet_vestale.pdf

Economie et Réglementation des Télécoms Emploi & Métiers

Imprimer

Déclaration préalable pour la séance du Comité du Groupe France
« Monsieur le Président, Chers élus, Mesdames et Messieurs,
Je suis élu IRP au sein de la société NETIA, Filiale à 100 % de Globecast qui est elle-même Filiale d’Orange. Je représente aujourd’hui devant vous les salariés de Netia.
Nous sommes une entité d’une cinquantaine de Salariés, ce qui est certes infime à l’échelle du groupe, mais très significatif à l’échelle de nos vies
Nous sommes dans un secteur de niche, celui de l’Edition de logiciel dédié à l’automation et la diffusion Radio.
Nous détenons un savoir-faire reconnu mondialement avec des clients de renommée internationale dans le domaine de l’audiovisuel public et des médias.

Depuis notre rachat en 2008 par Globecast France, l’entreprise traverse des difficultés financières, principalement liées à un projet pour Orange qui n’a pas abouti en 2011/2012, la maison mère nous préférant un concurrent…
Depuis, nous sommes en phase de redressement, atteignant voire dépassant les objectifs fixés dans le cadre du plan stratégique 2014 -2018 établi avec notre actionnaire.
Si je me tiens aujourd’hui devant vous, c’est pour mettre en lumière l’anxiété de nos salariés, confrontés à l’absence totale d’informations en vue de l’opération de cession envisagée.
En dépit des nombreuses interpellations de nos Dirigeants, tant au niveau de Netia qu’à celui de Globecast, voire au sein même de cette instance, aucune réponse satisfaisante ne nous a été apportée, tant sur le processus de cession lui-même et ses protagonistes que sur son volet social.

Nous vous réitérons donc à nouveau nos revendications légitimes :

- D’une part vous assurer que l’ensemble des équipes de Netia aient accès aux outils Intranet du groupe, en particulier ceux ayant trait à la mobilité intra groupe
- D’autre part, jeter les bases, quel que soit le repreneur retenu, de la mise en place d’un accord de substitution pour les salariés, permettant à chacun de demeurer maître de son destin professionnel.
- Enfin, faire en sorte que tous les candidats à la reprise soient également traités et évalués par vos services Orange M&A

A titre d’illustration de la présente déclaration, nous vous remettons ce jour copie du courrier officiel adressé à Stéphane Richard par la DUP de Netia, lequel fait plus précisément mention des Questions des salariés qui demeurent à ce jour sans réponse.
Nous vous remercions de votre écoute.

Courrier des elus de la DUP de NETIA au PDG du Groupe Orange:

pdfelus DUP NETIA -Lettre à Stephane Richard scannée.pdf1.11 MB

Suite à ces déclarations successives, le président du Comité Groupe France Orange, s’est engagé à communiquer, au plus tôt sur nos revendications.
Par ailleurs, nous sommes à l’ordre du jour au prochain Comité Groupe France.
Cordialement,

Le représentant syndical CFE CGC, Membre DUP Netia et RS CFE-CGC au CGF

Emploi & Métiers SCE GlobeCast Orange Business Services

Imprimer