CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • CFE-CGC Orange - Fonctions Support et Finances

Fonctions Support et Finances



CFE-CGC-UNSA : R Amatu, S. Clément, B. Durieux, A. Delouya, J- H. Leman, N. Bertel
DIR : C. Froucht (présidente du CGF), P Louette (DGA) ; L Aufis (DRH)

1)    CHRYSALID (P. Louette) : deviendra-telle un beau papillon ?

Wikipedia : « la chrysalide est le stade de développement intermédiaire entre la larve et l'imago (ou adulte)…Elle (la larve) peut connaître des périodes de vie ralentie, appelées diapauses qui lui permettent de résister à la mauvaise saison, la sécheresse ou le froid. »

 on aura du mal à rapprocher cette définition de l’exposé de P Louette (cf ci-dessous) ! De plus, la présentation en 9 pages seulement pour un sujet qui se veut très impactant pour le Groupe montre tout le flou d’une démarche portée par une toute petite équipe en central….

Points clé :

Objectif Chrysalid: avec un CA quasi plat sur la période, il s’agit pour maintenir l’EBITDA de limiter les coûts OPEX de 1 à 2,5 % sur 2011–2015 (1,8% sur OPEX 2010) (la France devant réaliser la moitié des économies). En pratique, les charges devront baisser de 5% par an.


Exemples cités : reconditionnement des L Box par FT en Pologne (à généraliser ?); chat pour l’Assistance pour limiter les emplois Centres Appel (plusieurs milliers de poste de conseillers client  en moins); mutualisation des PFs de service ; industrialisation des processus ; engagement & inventivité des salariés (sic ! );

Chaque division du Groupe doit produire son Plan Chrysalid de réduction de ses coûts OPEX mais la question de nos représentants sur la déclinaison de Chrysalid pour les filiales reste sans réponse…

Pour Pierre Louette :Stagnation et baisse du CA au moment où FT doit financer des projets lourds : Fibre ( FT a signé un accord avec Bouygues pour partager notre réseau fibre) ; développemnt international.
Chrysalid pour continuer à dégager Ebtda et à maintenir
Ce n est pas Top et Next ; c est une démarche collective pour Pierre Louette…identifier et partager des solutions d optimisation : amélioration expe client,optimisation developpement reseauxx ; mutualisation des plateformes de services ; integration du SI ;reconditionnements terminaux ; freiner progression d OPEX :charges d exploitation qu'il faut baisser fortement  pour des revenus prevus à la hausse.

Gros effort sur reseau ex en Ouganda partages les tours d antenne avec tous les operateurs, reconditionnement des livebox en Pologne

Chrysalid se rajoute en fait aux cessions d actifs…l hyothese d un cA groupe en hausse est peu probable donc où sont les autres efforts à realiser pour soutenir un EBITDA pompé par le dividende au final….cf arrivee de free et recession economi-que.
FT prevoit une baisse des postes  dans les centres d appels ….
Chaque filiale et division presentera son plan chrysalid

Question posee par CFE-CGC : comment se repartit l effort entre division et filiales….

pas de reponses precises, OBS no-tamment ce sera moins que la moyenne France soit 0,9% au lieu de 1,5% mais quid les autres..chaque entité se prononcera devant ses IRP…..

Notre position :

 Chrysalid ne serait donc pas (non,non,non…) un nouveau plan NEXT ou TOP mais une démarche collective où chaque entité doit se responsabiliser et faire un effort plus ou moins important de réduction de son OPEX… s’agissant de milliard d’euros à réaliser coûte que coûte, on imagine aisément que le volontarisme des divisions cèdera vite la place au dirigisme habituel de nos dirigeants : la chrysalide,  loin de vivre au ralenti, va encore en baver un maximum pendant 4 ans … le beau papillon n’est donc pas pour demain !

Conseil paritaire du 30 novembre 2011

Revalorisation des fonctionnaires équivalents catégorie B

Les décrets ont été publiés au JO du 30 novembre 2011. Leur date d’entrée en vigueur est le 1er décembre 2011.

Concrètement, France Télécom tente de faire passer dans la paie de décembre 2011 les nouveaux indices des 12 000 fonctionnaires concernés.

Mais ce n’est pas encore gagné.

En effet, les représentants des fonctionnaires au Conseil paritaire de France Télécom ont découvert médusés qu’en réalité le point bloquant qui a retardé l’adoption de ces décrets pendant près de deux ans a été l’incapacité de France Télécom d’appliquer la réforme indiciaire dans le système de paie avant le 1er septembre 2011 pour des questions techniques et de manque de moyens informatiques et humains pour les résoudre. Les vices de procédure ont fait le reste pour nous mener à près de deux ans de retard.

France Télécom a donc lanterné les fonctionnaires et leurs représentants pendant 2 ans en imputant le blocage au Ministère et au Conseil d’Etat alors qu’il savait bien que le bug était chez lui.

Rappelons que pour ceux qui doivent passer à l’indice terminal du II 3 ou équivalent (675), cet indice n’est créé qu’au 1er janvier 2012. En attendant ils passeront à l’indice brut 655.

Par ailleurs, l’indemnisation pour les deux ans d’attente ne pourra être calculée et mise en service qu’au mieux en mars 2012 sinon en avril 2012.

Enfin, cerise sur le gâteau, certains TPS ne pourront pas bénéficier de leur indice pour la retraite car ils ne pourront pas justifier d’avoir été payés à cet indice pendant 6 mois.

France Télécom n’envisage pas de remédier à cette situation injuste.

En revanche, tous les fonctionnaires équivalents catégorie B, reclassés et reclassifiés, qui sont en attente d’une promotion doivent impérativement se dépêcher de faire pression sur leurs managers car la DRH souhaite effectuer un maximum de promotions avant le 15 décembre 2011 dans le but pratique de promouvoir un maximum de monde avant d’appliquer la réforme de la catégorie B et dans le but statistique de gonfler un bilan assez maigre pour 2011.

Points clés :

La participation a concerné 125 000 salariés et représenté 7% de la masse salariale 2011. L'intéressement concerne 99% des effectifs et s'établit entre 1,7% à 5,1% des salaires ; le supplément 2011 de 550 € a concerné 96% des effectifs ; toutes les filiales ne bénéficient pas encore d'accords d'intéressement.

Les documents fournis au CGF comportent une annexe décrivant la situation de certaines filiales (celles pour lesquelles on dispose d'un Bilan Social standard FT).

Notre position :

Il est intéressant de constater qu'on ne parle plus de rémunération, voire de salaires mais de rétribution... Pour nous, ceci indique clairement que le variable devient une composante systématique de la rémunération avec pour effet de masquer les salaires fixes, leurs évolutions et de rendre plus difficiles les NAO (la nouvelle distribution d'actions gratuites liée à des réalisations de cash flow opérationnels incontrôlables par les salariés y sera certainement mis en exergue alors que cette forme de rétribution reste la plus incertaine).

Prendre en prétexte l'absence de Bilans Sociaux (pour mémoire, obligatoires au dessus de 300 salariés) au format de ceux de FTSA pour ne pas fournir aux IRP les informations de rémunérations de certaines entités du Groupe France s'apparente à de la mauvaise foi : il est en effet notoire que les dirigeants des entités concernées, majoritairement sous statut FTSA, sont tenus de fournir régulièrement des reporting détaillés sur demande de la maison mère...

 

Voici les fichiers des SALAIRES, VARIABLES, PRIMES, Effectifs.... au 31/12/2010 pour certaines sociétés du Groupe FT, vous pouvez comparer les moyennes


 

jpg salaire FTSA.jpg  BYTES

 

jpg orange france SA.jpg  BYTES

 

jpg SALAIRE EQUANT.jpg  BYTES

 

jpg UES NRS.jpg  BYTES

 

jpg OBIANE.jpg  BYTES

 

jpg IT&Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  BYTES

 

jpg SOFRECOM.jpg  BYTES

 

jpg ORANGE DISTRIBUTION.jpg  BYTES

 

jpg ORANGE CARAIBES.jpg  BYTES

 

jpg ORANGE REUNION.jpg  BYTES

5) Mission JM SERRE

Mission à titre perso de St Richard (datée du 3 janvier) sur les fonctions « Corporate ». Pour mémoire, l’inspection générale (2 personnes) a une mission générale de conseil auprès de St Richard.

Points clé ( ?) sur cette mission ( ?)  :

Il s’agirait de bien connaître les activités des services corporate au travers d’entretiens avec une centaine de personnes …pour conseiller le président… Mais au terme d’explications alambiquées, on n’y comprend pas grand-chose d’autant que d’habitude c’est une armée de consultants qui se penchent sur ces questions…S’agit-il de réorganiser (i.e. rationnaliser ?) l’EM de FT ?  Y traitera-t-on des différences maison mère / filiales ?… Comme cette mission doit encore durer plusieurs mois, wait & see …

4) RATTACHEMENT ESP à OL&NC

La division Etudes Stratégiques et Partenariats (ESP) regroupe 117 salariés en France, soit 50 salariés sous statut FTSA et une filiale SoftAtHome de 67 salariés.

A l’occasion du départ de son dirigeant, il est prévu de rattacher hiérarchiquement  les équipes aux divisions  suivantes : Orange Labs Networks and Carriers (OLNC), Goupe Marketing et Innovation (GMI), Orange Business Services (OBS) et Secrétariat Général.

Pas de changement de poste, pas de transformation métier ou compétences, pas déménagement. Changement de rattachement hiérarchique…

Points clé issus des débats :

Pour mémoire, les CE concernés étaient consultés en même temps que ce CGF !...

Nos représentants demandent pourquoi ne pas faire de TUP (Transmission Universelle de Patrimoine ) pour intégrer Soft@home? La Direction répond qu’il n’en est pas question…

In fine, on comprend que cette réorganisation n’est pas stratégique mais due au départ de G Penalver…(« un seul être vous manque … »).

1) RAPPORT ANNUEL SUR L’EMPLOI 2010

2 filiales (ALSY) ont rejoint le Groupe France.

Effectifs :

100 500 CDI ; 98 568 ETP (28% sur domaine réseau); 26 000 ETP sous-traitance (dont 45% sur domaine réseau ; 70 K € / ETP en moyenne sur le Groupe) ; CDD +11% vs 2009. Age moyen = 46,8 an ; femmes 36%; encore 5 000 CFC ; 4 500 congés non rémunérés dont 564 essaimages; 744 retraites ; temps partiels +15% ; 3 110 TPS ; 1 699 TPA ; promotions7% (tous statuts).

Recrutements :

4 000 recrutements externes (mais seulement 30 % femmes ; 743 recrutements en compensation des TPS).

Alternance :

+12% vs 2009 ; 62% sur domaine client ; 575 alternants embauchés.

Points clé issus des débats :

On continue à recruteren D bis. En ce qui concerne les recrutements externes,  3 235 sont recrutés à FTSA et seule  NRS est mentionnée avec 275 recrutements… Pour les autres filiales on aura des précisions … au prochain rapport.

En ce qui concerne la référence unique à l’âge moyen, la Direction (sur une demande réitérée de nos représentants) accepte du bout des lèvres de faire aussi référence à l’âge médian dans les prochains rapports.

Nos représentants demandent que tous les personnels en filiales puissent accéder à l’outil Performance, ne serait-ce que pour avoir la visibilité sur les offres d’emploi du Groupe. La Direction prend note…

En ce qui concerne l’alternance, FT avec 5% dépasse la norme légale (3%). la transformation alternance / CDI pénalise les femmes et la Commission de Suivi de l’insertion professionnelle devra s’y pencher. Il conviendrait aussi d’enlever les transformations alternance  / CDD (CDD n’est pas une embauche). La Direction considère que la précarité est générale en France, que rares sont les 1ères embauches en CDI,  et enfin, que l’alternance n’est pas à proprement parlé un premier emploi.

La sous-traitance s’évalue en moyenne mensuelle qui a légèrement diminué sur 2010. Nos représentants demandent quelles sont les principales sociétés de sous-traitance et le CA qu’elles réalisent avec FT. La Direction répondra … au prochain rapport.

En ce qui concerne les promotions, de nombreuses questions sont posées (en particulier par nos représentants) sur les promotions respectives des salariés (CCNT), des fonctionnaires(« reclassés » ou « reclassifiés ») et des autres personnels sous différents statuts (e.g. hors CCNT)… La Direction s’obstine à vouloir ignorer ces différences (tout au plus il est mentionné 2 000 promotions Intra Bande pour les fonctionnaires…) et ne répond pas à ces requêtes légitimes qu’il conviendra donc de reformuler dans toutes les instances IRP.

 

3) CHOIX EXERT

SECAFI a été retenu pour effectuer l’expertise 2010. (SECAFI = 11 ; SOGEXCUBE = 6).

accès direct à l'article complet

 

Deux syndicats réagissent au bénéfice net de 4,88 milliards d'euros enregistré par l'opérateur en 2010 et au versement annoncé d'un dividende de 1,40 euro par action en 2011 et 2012.

... La CGC et l'Unsa adressent le 22 mars une lettre ouverte à la ministre de l'Economie, Christine Lagarde pour lui demander de revoir le montant du dividende versé aux actionnaires et réduire par la même le nombre de taxes frappant l'opérateur...

 

Extrait : L'Usine Nouvelle - 22 mars 2011

La CFE-CGC/UNSA s'inquiète pour l'emploi.

France Télécom et Deutsche Telekom viennent de faire un pas de plus dans leur collaboration en annonçant la création d'une filiale commune pour gérer les achats .
Les deux entreprises semblent entrer dans un processus de rapprochement progressif de leurs activités, susceptible de conduire à terme vers une fusion des deux opérateurs historiques.
Pour l'immédiat, la mise en place de joint-ventures à 50/50 qui éliminent toute représentation des personnels dans les co-entreprises créées, qui ont déjà occasionné la suppression de 1200 emplois en Angleterre, suscitent la plus vive inquiétude.
La CFE-CGC/UNSA et l'ADEAS jugent inacceptable un tel recul social, cautionné par la Commission européenne.

Les 11 et 12 avril 2011 Sébatien Crozier, président de la CFE-CGC/UNSA, a souhaité rencontrer le personnel afin d’avoir leur vision de la mise en oeuvre locale des engagements nationaux, pour la construction d’un nouveau contrat social. Plus d'une certaine de salariés ont répondu à cette invitation.

Grâce à la richesse des débats,  de nombreux sujets ont pu être évoqués  :

  • La stratégie industrielle et le projet d’entreprise
  • Les promotions,  classifications, la revalorisation des grilles indiciaires des catégories B et C, les augmentations de salaire
  • Le projet syndical de la CFE-CGC/UNSA l’organisation du travail, les perspectives et l’emploi dans le cadre du nouveau contrat social
  • Les activités du CCUES, des CE et surtout des Activités Sociales et Culturelles avec la présentation du tableau magique, qui a séduit l'ensemble des participants.

Un grand merci aux participants pour la richesse de leurs contributions.


La CFE-CGC/UNSA continuera à porter  vos revendications et à vous soutenir au quotidien.

 

pdf Article de la Provence "France Telecom : aller plus loin dans le contrat social".pdf



7) JTL (DIR = Ph Mazaud, expertise DSP)

Constatant que le nombre de jours fériés et donc le nombre de jours travaillés varie d’une année à l’autre, la mesure accorde une compensation en jours JTL supplémentaires pour les cadres CEA.

Question de nos représentants :

- D’où vient le chiffre de 8 jours férié pour Etrali ??

Réponse de la Direction : heu ! … c’est ce qui est remonté du DRH Etrali…

Notre position : toujours les mêmes problèmes pour homogénéiser les mesures dans le périmètre France (FTSA, filiales, …) … peu de visibilité et peu de considération.

4) « VICTORY »

Présentation de la Direction :

C’est un projet de coopération Franco Allemande à l’initiative des 2 DG (l’alliance Euro 5 l’était à l’initiative de FT).

La raison officiellement annoncée pour ce projet (cf. plus loin sa portée) est la montée en concurrence frontale sur nos marchés respectifs de nouveaux acteurs (e.g . Apple , Google,..) d’envergure mondiale, des plans d’affaires différents et une certaine liberté dans l’usage des données personnelles de leurs clients. En réalité, ce projet servira surtout en communication externe des deux partenaires pour déminer la spéculation d’une fusion FT/DT et refouler le spectre de leur séparation fonctionnelle respective…

Un Protocole D’accord (MOU) a été signe en Octobre et prolongé en janvier (pour le machine to Machine - M2M)  avec 7 sujets : réseaux mobiles ; mobilité internationale D/F wi-fi ; box & decoders; e-santé; contenus ; véhicules connectés ; achats (spécifs communes) ; M2M.

Questions de nos représentants :

-Quels sont les impacts RH de ce projet? Les personnels seront-ils mis à disposition des projets ?

Réponse de la  Direction: a priori pas de changement d’affectation des personnels concernés.

-Pourquoi le paiement sans contact Mobile n’a pas été retenu?

Réponse de la Direction: parce qu’il est dans l’Euro 5 et qu’il n’est pas encore très clair…

-Impact du projet sur l’E-santé FT où Sofrecom est impliqué ?

Réponse de la Direction : chaque projet Victory a un sponsor dans le Groupe pour assurer la cohérence (pour E-santé, c’est Th Zilberberg)

Notre position : tous nos souhaits de succès pour ce projet de coopération qui, nous l’espérons ne consistera pas uniquement en une manœuvre conjoncturelle et tactique (cf plus haut)… Cette présentation très en amont nécessitera un suivi, les aspects opérationnels, budgétaires et RH de Victory étant encore trop flous pour juger de sa pertinence et de sa réussite.

2 & 3) RESULTATS 2010 ( G Pellissier)

Présentation des résultats :

Gervais Pelissier, Directeur Financier, propose une grille de lecture des résultats d’où il ressort que le CA & l’Ebitda du Groupe sont en baisse mais conformes aux objectifs fixés. En France, FT fait moins bien que Bouygues sur le mobile mais mieux que Free en ADSL. A l’international, Vodafone & Telefonica dominent le marché et une régulation nationale moins pressante permet à Deutsche Telekom de faire mieux que FT sur son marché national.

Les principaux points clé de cette présentation :

Chiffre d’affaires :le CA France, hors du marché Entreprise pèse maintenant moins de la moitié du CA Groupe ; l’impact réglementaire sur le CA a été de 900 M € (200 M€ sur la marge) en 2010. Notons que sur le marché Entreprise, le CA recule de 4,8 %.

Marge opérationnelle : l’Ebitda a diminué de 0,9 % (400 M € de moins) pour le Groupe mais de 1,8% pour la France. Les coûts opérationnels (Opex) devraient diminuer par l’augmentation de la Qualité, en particulier celle du Système d’Information. En 2011, l’Ebitda devrait encore reculer de 1,1 %.

Investissements :les Capex2011 remonteront au niveau de ceux de 2008 (13%). Notons que 55% des investissements sont allés au réseau.

International :en Pologne le surcoût d’investissement sur l’ADSL a évité la séparation fonctionnelle Opérateur.La situation en Côte d’Ivoire et en Egypteaura des répercussions probables sur le CA international.

Questions de nos représentants :

-Quelle analyse peut-on faire de la baisse de performance dans les services IT de la branche Entreprise ? Quel est l’impact des réorganisations incessantes ?

Réponse de la Direction : on n’a pas bien réussi à gagner des grands projets et on est souvent  trop arrogant dans nos partenariats ; nous avons aussi du mal à garder les anciens dirigeants des sociétés qu’on achète…Et c’est vrai qu’il y a un problème de coordination entre nos services. La Direction rappelle aussi au passage que dans les Services, la masse salariale consomme 80% du CA (vs 8% dans les Mobiles)…

Notre position :une fois encore, la présentation des résultats du Groupe dans son ensemble ne nous permet pas d’apprécier la situation de nos filiales CGF. Certaines gagnent de l’argent, d’autres en perdent : les pertes de nos filiales de contenus en particulier ont été dix fois plus élevées que leurs revenus.Cette opacitéinterdit aux IRPs de jouer leur rôle, la stratégie de la Direction vis-à-vis de la politique de filialisation ou réintégration n’étant pas davantage clarifiée en CGF que dans les autres instances. Enfin, l’insistance sur la part importante de la masse salariale dans les SSII sous-entend –elle une sous-traitance accrue dans les Services avec compression à la clé des coûts RH (comme celle exercée à l’international sur la maintenance des réseaux) ?

Vote: Suite à la présentation des résultats 2010 du Groupe FTSA, le CGF a voté pour une expertise des comptes 2010 et prévisionnel 2011 mais n’a pas à ce stade mandaté de cabinet à cet effet (une  intersyndicale début avril établira préalablement la lettre de mission).

1) PDE  :

L’accent reste mis sur les transports en commun dans les PDE. Le télétravail ne semble pas faire l’objet de considération même en cas de longs trajets journaliers dont la « durée acceptable » n’est pas précisée en réponse à une de nos questions.

Le Groupe ne s’est pas fixé d’objectif de mise en œuvre des PDE, notamment en filiales.

Lorsque les filiales ne sont pas couvertes par les accords en vigueur ou en cours de négociation, elles ont la possibilité de négocier localement sur la base et en cohérence avec ce qui est déjà défini par ailleurs dans le groupe.

Notre position : La disparité des moyens et des subventions négociés en matière de PDE, ainsi que l’accent trop important mis sur la possibilité de modifier localement pour les besoins de FT l’organisation des transports en commun d’une collectivité territoriale risquent à notre sens de ne pas résoudre complètement la problématique des déplacements en entreprise pour nombre de salariés.


Représentants CFE-CGC/UNSA : Bernard Chatard, Cyrille Lauret, Frédéric Le Thiec, Serge Clément, Vincent Courtois, titulaires & Noël Bertel, RS.

Représentants Direction FT : Laurent Zilberberg, George Pellissier, Xavier Couture, Beatrice Magne, Alain de Bejarry et alt.

Ordre du jour :

  1. 1)      plan de déplacement en entreprise (PDE)
  2. 2)      présentation des résultats du Groupe 2010
  3. 3)      vote sur une expertise des comptes 2010 et prévisionnel 2011
  4. 4)      information sur le projet stratégique « Victory » (opportunités de coopération FT/DT)
  5. 5)      information sur le projet de prise de participation dans Daily Motion
  6. 6)      Présentation du projet « Virtuose » (transmission de savoir-faire)
  7. 7)      Attribution de 2 JTL pour 2011 dans le Groupe France

Le Lundi 28 mars 2011, le syndicat CFE-CGC/UNSA, Sébastien Crozier, son Président et vos  élus locaux seront présents à Orange Village (Avenue Nelson Mandela, 94 110 Arcueil) lors de l'opération "Ensemble sur le terrain avec la CFE-CGC/UNSA" 

Vous voulez comprendre la réorganisation à Orange France, la statégie de l'entreprise?

Vous voulez savoir comment vos élus déféndent votre pouvoir d'achat ?

Si vous cherchez des réponses à vos questions, venez echanger avec nous autour de ces sujets et bien d'autres!

Heure d'information syndicale Orange Village 28 mars 2011

Découvrez le programme des animations ouvertes à tous les personnels  

Le Comité territorial à l’emploi s’est déroulé en décembre 2010. Ce comité réunissant la Direction et les organisations syndicales est censé gérer sur le bassin d’emploi de la direction territoriale Sud-Est : l’évolution des métiers et des activités, la gestion des emplois et des compétences, l’évolution de l’organisation des services.

La CFE-CGC/Unsa a posé des questions à la Direction sur de nombreuses anomalies dans le calcul des éléments de rémunération : Intéressement, Congés payés, Cotisations retraite, application accord CFC.....

Les Responsables RH refusent de fournir les réponses aux Délégués du Personnel .

La CFE-CGC/Unsa a donc transmis un courrier à Monsieur Barberot pour enfin avoir droit aux explications sur ces anomalies:

      pdf Courrier à M.Barberot-Remunerations 05janv2010 1.15 Mb