CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image

Si l’accord « handicap & discrimination » 2017-2019 a pour but annoncé d’aller au-delà de la loi, il n’en reste pas moins timide dans ses avancées. La CFE-CGC Orange regrette notamment la diminution du temps libéré pour le TPSH, et le peu de nouveautés concernant la lutte contre les discriminations. L’engagement en faveur des recrutements de personnes en situation de handicap et la meilleure prise en compte de la notion de compensation sont en revanche des éléments positifs.

24 04 2015 sourd

Télécharger le tract en version pdf : pdftract_accord_handicap_et_discrimination_2017_2019_10aout2017.pdf

Conditions de Travail et Santé Tracts

Imprimer

La CFE-CGC Orange et l'ensemble des organisations syndicales ont signé le nouvel accord pour l’emploi et l’insertion des personnes en situation de handicap et la lutte contre les discrimination – Période 2017 – 2019.

Les principaux points de ce nouvel accord sont les suivants :

Conditions de Travail et Santé Egalité Professionnelle Emploi & Métiers Seniors, Fin de carrières, Retraites Formation Professionnelle Juniors, Apprentis, Stagiaires

Imprimer

Aujourd’hui le 16 Juin 2017, débute la dernière séance de négociation du nouvel accord Handicap.

La CFE CGC présente ce jour en séance, la déclaration préalable ci-dessous.

Imprimer

Rencontre avec Sandra, aidante familiale


 

Pouvez-vous vous présenter ? Agée de 42 ans, je suis maman de 2 enfants : Lahna, 5 ans et Kemil, 10 ans, atteint d’une maladie génétique rare provoquant une situation de polyhandicap.

Je suis diplômée du D.C.G. (Diplôme de Comptabilité et Gestion). J’ai quitté en 2012 un poste de cadre senior dans un cabinet d’audit spécialisé après 9 années d’ancienneté pour me dédier à la gestion bénévole de projets d’intérêts en général en lien avec le handicap.

Qu'est-ce que la naissance de votre fils Kemil a changé professionnellement ?

Elle avait comme toute première naissance eu un fort impact en termes d’organisation de la vie quotidienne, avec la maladie en plus. Elle avait créé un statut auquel nul ne se prépare : celui d’aidant familial.

Imprimer

Proches aidants

Etre proche aidant, qu’est-ce que c’est ?

« Est considéré comme un aidant familial, […] le conjoint, le concubin, la personne avec laquelle la personne handicapée a conclu un pacte civil de solidarité, l’ascendant ,le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré de la personne handicapée, ou l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré de l’autre membre du couple qui apporte l’aide humaine définie en application des dispositions de l’article L. 245-3 du présent code et qui n’est pas salarié pour cette aide […] ». Article R245-7 du Code d’action sociale et des familles.

Etre aidant familial c’est venir en aide (soins, accompagnement, …) à un membre de la famille (conjoint, enfant, parent…) sur une période de courte à permanente, soit à titre professionnel (salarié de l’adulte en situation de handicap) soit en plus de l’activité professionnelle. La notion de proche aidant implique un cercle plus large (voisins, amis…).

Le droit au répit est inscrit dans le Code d’action sociale et des familles (art.L114-1-1) : ce droit a pour but la protection de leur santé physique et psychique (épuisement) et se traduit sous différentes formes telles que l’accompagnement à domicile, l’accueil temporaire dans des structures….

Il faut attendre 2014 pour que les salariés puissent faire don de RTT à un collègue.

Conditions de Travail et Santé Handicap

Imprimer