CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image

une réunion multilatérale des organisations syndicales avec Stéphane Richard et Jérôme Barré portant sur l’emploi s’est tenue le 29/09/2016. Ce point d'échange annuel sur l'emploi est voulu par le PDG D'Orange.

 

quelles sont les choses à retenir dans le domaine de l'emploi :
 
- sur la période 2013-2015, 5176 recrutements externes en CDI ont été réalisés dont 1900 alternants au lieu des 4500 auxquels s'était engagée l'entreprise. Ces embauches se sont faites :
    - à 93% dans le domaine opérationnel
    - majoritairement chez Orange France
    - dans le domaine réseau 286 CDI en 2013 / 589 en 2014 / 933 en 2015 dont 761 en UI
    - la CFE-CGC demande que les embauches CDI soient lissées sur les 2 semestres, au lieu du boum actuel au S2, alors que les départs en retraite se font tout au long de l'année.
    
- en 2016 :
    - 1000 recrutements externes CDI ont été réalisés au S1 dont 600 à Orange France et à 50% sur le domaine réseau.
    - Le taux d’utilisation de sous-traitance est de 23%, en augmentation, mais conjoncturel dû aux intempéries et à la sous estimation de l’activité dans le domaine client en centre d’appels
    
- pour la période 2016-2018 :
    - 6000 embauches externes en CDI étaient prévus dans l'"accord intergénérationnel", cet engagement de l'entreprise est d'ores et déjà revu à la hausse et évalué à 7000 CDI au minimum.
    - les fortes tensions dans de nombreux métiers de l'entreprise amène la direction à revoir sa copie. Tant mieux !
    
- la CFE-CGC porte régulièrement le thème de l'"emploi en région" : si on continue comme çà, la prospective GPEC indique qu’en 2020 la moitié de l’effectif de Orange en France se trouvera en IDF. Quid de l'aménagement du territoire ? La CFE-CGC demande que les nouvelles activités soient déployées dans les régions et que les mobilités de IDF vers les régions soient facilitées.

- la CFE-CGC a porté aussi le thème de la sous-traitance en UI et l'utilisation de travailleurs détachés européens dans la sous-traitance en cascade. Cet état des choses engendre une qualité de service défaillante dont les effets se font sentir sur les salariés Orange, ainsi que des problèmes de sécurité.

- Monsieur Barré le nouveau DRH du groupe a fait part de son objectif que 15% des raccordements fibre soient faits en interne Orange au lieu des 10% actuels en usant des moyens de recrutement externe & de mobilité interne.

Lors de cette réunion la CFE-CGC a remis en main propre à Messieurs Richard et Barré un document intitulé « démarche de la CFE-CGC Orange pour la revalorisation du métier de Chargé d’Affaire en Unité d’Intervention » qui demande le repositionnement des chargés d'affaire UI sur les bandes D et Dbis au lieu des bandes C et D actuelles qui ne correspondent pas aux responsabilités exercées dans le cadre de ce métier.

Emploi & Métiers Juniors, Apprentis, Stagiaires

Imprimer

Accord intergénérationnel : la ballade de Narayama

TetiereCetA intergenerationnel

 

L’accord intergénérationnel signé le 23 décembre 2015, applicable dans le Groupe Orange en France, a été négocié en application de la loi n° 2013-185 du 1er mars 2013 portant sur le « contrat de génération ». Il intègre les dispositions précédemment réparties entre 3 accords (emploi des seniors et mesures 2ème partie de carrière, alternance et stages, contrat intergénérationnel).

La CFE-CGC souhaitait mettre l’accent sur l’embauche des jeunes et la transmission des savoirs… mais la Direction a préféré se focaliser sur le départ des seniors…

En savoir + sur « La ballade de Narayama »

Au Sommaire

 

Télécharger la lettre en PDF :
pdfComprendreAgir Accord intergénérationnel 1er trim2016 VdefOK.pdf

Egalité Professionnelle Seniors, Fin de carrières, Retraites Formation Professionnelle Juniors, Apprentis, Stagiaires Lettre Comprendre et Agir

Imprimer

Bruno Mettling, Directeur des ressources humaines Groupe Orange, répond à notre courrier du 27 novembre dernier concernant l'embauche des alternants, et l'extension du dispositif aux stagiaires longue durée des écoles ne pratiquant pas l'alternance.

Notre message a été reçu :

Courrier Mettling copie

Nous nous réjouissons de cette bonne nouvelle, et invitons les stagiaires concernés par ces dispositions à se rapprocher de leurs correspondants RH pour postuler sans attendre.

Nous ne manquerons pas de suivre la mise en oeuvre de cet élargissement des embauches de jeunes, et continuons de demander à la Direction un effort soutenu pour en embaucher davantage le plus tôt possible, pour leur laisser le temps de bénéficier du transfert de compétences des seniors qui quitteront l'entreprise dans les mois ou les années à venir, et préparer ainsi le futur de notre entreprise.

 

Télécharger le courrier : pdfRéponse CFE CGC embauche des jeunes.pdf

bac plus 4 reduit

 

 

Imprimer

EM 165 bac4 532px

L’objectif 2015 de transformation des alternants en CDI n’a pas été atteint.

La CFE-CGC écrit donc à Stéphane Richard, PDG d'Orange, pour lui demander d'augmenter le nombre de jeunes embauchés en CDI, notamment en élargissant la possibilité d'embauche, actuellement limitée aux jeunes alternants, aux jeunes en stage de longue durée.

 

Télécharger le fac-similé du courrier :
pdfCourrier Stephane Richard Embauche des jeunes 27 novembre 2015.pdf

 

Imprimer

Déclaration préalable de la CFE-CGC à la séance de négociation du 29/09/2015 de l’Accord intergénérationnel

 

Mesdames et Messieurs les représentants de la Direction du groupe Orange

La CFE-CGC par cette déclaration préalable tient à rappeler qu’elle sera attentive à ce que l’accord intergénérationnel en cours de négociation intègre les trois dimensions des accords dont il est le produit,  à savoir les accords « seniors », « alternance et Stage » et  « intergénérationnel ».

Cet accord « intergénérationnel » est négocié en application de la loi portant sur le « contrat de génération », il doit contenir les engagements d'Orange en faveur de :

  •             la formation et de l'insertion durable des jeunes dans l'emploi, de l'emploi des salariés âgés et de la transmission des savoirs et des compétences,
  •             ainsi que les mesures destinées à favoriser l'amélioration des conditions de travail et la prévention de la pénibilité
  •             et les actions pertinentes dans le domaine de l'aménagement des fins de carrière et de la transition entre activité et retraite.

 

S'agissant des engagements en faveur de l'insertion durable des jeunes, la CFE-CGC souhaite que la direction d’Orange donne, d’ores et déjà, des indications sur les éléments suivants :

  •         Quels objectifs chiffrés de l'entreprise en matière de recrutements de jeunes en contrat à durée indéterminée pour les trois ans à venir ?
  •         Quelles modalités d'accès à la formation des jeunes, en particulier pour les moins qualifiés ?
  •         Quelles modalités d'intégration et d'accompagnement (tutorat et organisation du travail) et de mise en place d'un parcours d'accueil des jeunes dans l'entreprise ?
  •         Quelles modalités de mise en œuvre d'un entretien de suivi entre le jeune, son responsable hiérarchique et son référent portant en particulier sur l'évaluation de la maîtrise des compétences du jeune ?
  •         Quelles modalités de recours aux contrats en alternance et de leur développement ?
  •         Quelles modalités de recours aux stages et d'accueil des stagiaires ?
  •         Quelle mobilisation d'outils existants dans l'entreprise permettant de lever les freins matériels à l'accès à l'emploi ?

 

S'agissant des engagements en faveur de l'emploi des salariés âgés, la CFE-CGC souhaite que la direction d’Orange donne, des indications sur les éléments suivants :

  •         Quels sont les objectifs chiffrés de l'entreprise en matière d'embauche et de maintien dans l'emploi des salariés âgés pour les trois ans à venir ?
  •         Quelles mesures destinées à favoriser l'amélioration des conditions de travail et la prévention de la pénibilité notamment au plan organisationnel ?
  •         Quelles actions pertinentes dans le domaine de l’aménagement des fins de carrière et de la transition entre activité et retraite ?

 

La CFE-CGC à travers la consultation des ses instances dirigeantes et de sa base militante affirme son attachement aux points suivants :

  •          L’embauche en nombre suffisant de salariés pour permettre à l’entreprise d’exercer ses métiers sereinement et sans dégrader les conditions de travail.
  •          Les conditions de travail des séniors exemptes de toute discrimination.
  •          Le dispositif de type Temps Partiel Senior avec une information claire et exhaustive aux salariés des modalités, échéances et montants des rémunérations dans le  dispositif et à la retraite, afin d’éviter toute déconvenue.
  •          L’intégration d’une prime à l’entrée du dispositif TPS et la définition des critères d’attribution dans l’accord intergénérationnel.
  •          L’intégration d’une prime de sortie de l’entreprise sur le modèle de la DG51 et la définition des critères professionnels d’attribution dans l’accord intergénérationnel.
  •          L’attribution d’une prime en euros payée par l’entreprise lors de la remise d’une médaille des PTT ou du travail.

Imprimer

  • 1
  • 2