CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image

orange cfe cgc exe carte de voeux 2017 700


Même et surtout dans « la 1ère entreprise digitale de France », les outils numériques doivent être au service de meilleures conditions de travail pour les personnels. Piloter le développement et la maintenance des applications de gestion commerciale et de production devrait être considéré comme une activité « cœur de métier » à ne pas sous-traiter, afin d’améliorer les outils mis à la disposition des équipes.

Attentive à la protection des données personnelles des collaborateurs d’Orange, la CFE-CGC revendique le respect des lois et la transparence, mais aussi un meilleur accompagnement à l’appropriation des outils, y compris bureautiques, via des formations de qualité. Elle a informé les personnels des risques de l’opération « Tous en 4G », mais a également obtenu pour eux l’augmentation substantielle des forfaits data, l’accès depuis l’Europe, et bientôt l’accès à la messagerie professionnelle sur tous les mobiles pros.

Très investie dans l’analyse des bouleversements liés au numérique, la CFE-CGC Orange y a consacré une Université d’été, et publié l’ouvrage « Enjeux de la numérisation de nos vies ». C’est en raison de cette expertise qu’elle s’est opposée à un accord sur le numérique indigne d’Orange.        

Retrouvez les autres propositions et revendications de la CFE-CGC Orange
dans ses professions de foi pour les élections CE-DP-CA 2017

Imprimer

CCUES 09/2017 : Transformation digitale du Groupe

Transformation digitale du Groupe : faites ce que je dis, pas ce que je fais

Information

Orange réaffirme sa politique de transformation numérique au service des salariés pour :

  • délivrer des services personnalisés pour une expérience salarié unique ;
  • favoriser l’entraide en s’appuyant sur la richesse des données du réseau social, et simplifier et sécuriser le poste de travail mobile ;
  • développer un socle commun de compétences et faire de Plazza un levier de transversalité et d’agilité pour tous les métiers ;
  • écouter les salariés, partager les idées d’amélioration et d’innovation et réduire le risque de fracture numérique ;
  • soutenir et accompagner les réseaux apprenants locaux ;
  • assurer équilibre vie privé & vie pro, et protéger les données personnelles.

Analyse de la CFE-CGC

Quand Orange réaffirme sa politique de transformation numérique « au service des salariés », certaines pratiques digitales mettent à mal sa promesse d’être un employeur « digital et humain ».

À titre d’exemple, le push mail sur la fiche de paye électronique reçu récemment par l’ensemble des salariés qui sans crier gare est passé d’opt-in à une imposition d’opt-out sous 1 mois, et dont l’esprit est parfaitement contraire à ce qui avait été présenté il y a tout juste 1 an, « l'adhésion étant toujours sur la base du volontariat ».

Autre exemple, un petit boîtier découvert sur le site d’Orange Gardens à Chatillon, en fait une balise Bluetooth « INSITEO D88BF3486CEB », entreprise proposant, entre autres, des solutions de « smart building ». Insitéo a déployé plus de 2 000 bornes dans tout Orange Gardens à Chatillon pour permettre aux salariés du groupe de se repérer dans les 70 000 mètres carrés. »

Bouclant la boucle avec NEO et la volonté de la direction de franchir le pas du Flex desk, Insitéo explique : « [les entreprises] doivent optimiser l’usage de leurs espaces et ont pour cela recours au Flex Office. Elles sont par ailleurs confrontées aux problèmes de gestion des salles de réunion. Avec Insitéo, elles peuvent accompagner ces mutations avec une application mobile géo localisée […] »

Ces petits boitiers que l’on retrouve partout sur le site d’Orange à Châtillon, permettent de localiser, au mètre près, chaque déplacement des salariés pourvu qu’ils transportent leur téléphone professionnel, et donnent la possibilité de savoir qui est où, quand, pendant combien de temps, et avec qui.

C’est d’ailleurs avec un zèle appliqué qu’ont été installés ces 2 000 petits boitiers sur l’ensemble du site – sans jamais avertir les salariés, et encore moins les instances représentatives du personnel, ni renseigner d’aucune façon le registre du Correspondant Informatique & Libertés – puisqu’on les retrouve jusque dans les espaces extérieurs – ici collé à un lampadaire, là sous une rambarde -, placés dans les couloirs et les espaces de repos… même installé à notre insu dans le local syndical de la CFE-CGC !

La CFE-CGC exige a minima une désinstallation immédiate de ce système tant que ses usages n’auront pas été définis, précisés et présenté à minima à cette instance.

Si la CFE-CGC considère la transformation numérique comme une opportunité d’adaptation des outils au développement de l’entreprise comme au mieux être au travail de ses salariés, elle sera toujours très vigilante aux tentations d’exiger des salariés qu’ils s’adaptent eux-mêmes aux outils et pire de leur faire porter la responsabilité de leur inadaptabilité à ceux-ci.

La CFE-CGC exige que la politique de transformation numérique d’Orange, « au service des salariés » s’accompagne donc de :

  • la garantie de la formation aux nouveaux outils et des mesures d’accompagnement à leur mise en place,
  • la présentation systématique et loyale, en amont de leur déploiement, aux salariés comme aux IRP, de l’ensemble de leurs finalités,
  • d’engagements extrêmement contraignants s’agissant de la protection des données personnelles,
  • d’engagements fermes de l’entreprise à ne pas faire porter par les salariés la responsabilité qui est la sienne dans ses choix d’organisation du travail, et donc du déploiement de nouveaux outils numériques…

Imprimer

À peine 2 ans après l’opération « Tous en 4G » permettant à tous les personnels de disposer d’un mobile en 4G, les forfaits, attribués selon une logique hiérarchique, s’avèrent inadaptés aux besoins et usages des personnels en activité. Mauvais genre pour « la première entreprise digitale de France » ! Via un courrier à la Direction (bit.ly/2mWDyKV), la CFE-CGC Orange a obtenu une évolution substantielle de l’offre mise à la disposition des personnels.

lenteur

Télécharger le tract en pdf : pdftract_plus_de_data_pour_tous_en_4g_v2.pdf

Imprimer

orangebank orange mediatheque40109

Comme indiqué par Stéphane Richard lors du Show Hello de ce jour, Orange Bank sera ouverte dès le 15 mai pour les personnels d'Orange, qui pourront la tester "grandeur nature" avant l'ouverture au grand public le 6 juillet prochain. Nous ne pouvons que nous féliciter que la suggestion de faire des personnels d'Orange les "bêta-testeurs" de ce nouveau service ait été retenue : la CFE-CGC avait fait cette proposition dès la fin de l'année dernière.

Pour le moment, les conditions spécifiquement réservées aux personnels d'Orange ne sont pas encore connues. La CFE-CGC a écrit à Marc Rennard pour lui faire part de ses demandes :

  • une offre tarifaire spécifique pour les personnels
  • un découvert autorisé gratuit pour les personnels qui feront domicilier leurs salaires à Orange Bank
  • une commission de suivi des données personnelles détenues par Orange sur ses personnels, qui augmenteront encore pour les personnels qui souscriront à Orange Bank, afin de garantir le respect de la séparation entre vie professionnelle et vie privée.

Télécharger le fac-similé du courrier : pdf2017_04_11_-_orange_bank_-_courrier_à_marc_rennard.pdf

Imprimer

mobile avec un pouce levé

Pour répondre aux besoins et attentes de nombreux personnels du Groupe Orange, la CFE-CGC a écrit à la Direction des Ressources Humaines Groupe pour demander que des forfaits plus généreux (data et communications en Europe) soient rapidement proposés à tous les personnels du Groupe équipés de l'offre "Tous en 4G".

Compte-tenu du bien fondé de ces demandes, nous attendons une réponse positive dans les prochaines semaines.

Télécharger le courrier en pdf : pdf2017_02_14_-_j-barre_-_augmentation_data_-_vdef.pdf

Imprimer