CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Les Commissions Administratives Paritaires (CAP) pour les fonctionnaires, et les Commissions Consultatives Paritaires (CCP) pour les salariés sont des instances importantes. Elles examinent notamment les dossiers de licenciement/révocation et de sanctions disciplinaires.

La CFE-CGC et la C.F.T.C. unissent leurs forces pour présenter des candidates et des candidats expérimentés, capables de défendre ensemble l'intérêt des personnels.

Du 4 au 6 décembre prochains, vous aurez l'occasion d'élire pour 4 ans vos représentants nationaux et représentantes nationales, et ainsi d'œuvrer activement pour une égalité de traitement des différents conflits.

Voici nos professions de foi dans lesquelles vous trouverez l'ensemble des informations nécessaires :

Elles sont également disponibles :

  • en format papier, auprès de nos militants et militantes, de nos candidats et candidates, ainsi que sur nos panneaux d'affichage (panneaux syndicaux permanents et panneaux électoraux) ;
  • en format électronique, sur le site web mis en place par la Direction à l'occasion du vote électronique.

professions de foi images

Du 4 au 6 décembre avant 17h, votez pour vous protéger !

Tracts

2211852 chez orange les actionnaires salaries controlent les votes web tete 0302373120220

Photo : Pascal SITTLER/REA

Chez Orange, les votes des assemblées générales sont contrôlés par un tiers. Ce tiers n'est autre que l'ADEAS Orange, l'Association De défense de l'Epargne et de l'Actionnariat Salarié, soutenue par le syndicat des cadres CFE-CGC. Les salariés du groupe telecom détiennent 6 % du capital et 9 % des droits de vote. « Nous avons commencé à contrôler les votes en 2012 », se rappelle Sébastien Crozier, président d'honneur de l'ADEAS Orange et président de CFE-CGC. « Notre propos n'est pas de regarder l'exactitude du quorum, ni la régularité du scrutin. Ce qui nous importe, c'est de voir qui sont les actionnaires et aussi de comprendre qui vote quoi », explique-t-il.

[...]

« Nous regardons systématiquement le vote de tout le monde sur la rémunération des dirigeants, sur les dividendes, et, le cas échéant, sur la nomination des administrateurs » ajoute-t-il. « Parfois, nous vérifions des votes qui nous semblent un peu étranges.

[...]

L'association détecte des incohérences. « Ainsi, nous avons constaté qu'Areva, groupe public, actionnaire d'Orange, avait voté contre la nomination d'actionnaires salariés au conseil... alors même que l'Etat avait voté une loi pour que ces derniers soient représentés en tant qu'administrateurs dans les conseils ! Nous avons aussi remarqué qu'un gros actionnaire avait voté pour deux résolutions contraires, une pour maintenir le dividende, l'autre pour l'abaisser ».

Les Echos - Laurence Boisseau - 08/10/2018

 

Participation, Intéressement et Actionnariat

justice 2060093 640

Photo : WilliamCho via Pixabay

Le 12 juin dernier, les magistrats en charge de l’instruction du dossier des suicides intervenus chez France Télécom prenaient la décision de renvoyer les prévenus devant le Tribunal Correctionnel. Les derniers recours exercés par les protagonistes ont en effet été rejetés par la Cour de Cassation le 5 juin dernier.

Le Procureur de la République de la 31ème chambre correctionnelle du Tribunal Correctionnel de Paris vient d’adresser les convocations à comparaître.

Après une audience de fixation qui aura lieu le 6 décembre prochain, 21 audiences au fond sont désormais inscrites au calendrier, du 6 mai au 2 juillet 2019 (calendrier en PJ).

Télécharger en PDF :

Conditions de Travail et Santé

Plus d'articles...