CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

tetiereleat2ag

Numéro spécial AG des actionnaires Orange.

Au sommaire :

Retrouvez aussi, sur le blog de l'ADEAS, toutes nos infos pratiques et notre décryptage des résolutions proposées à l’AG des actionnaires. Si vous détenez des actions au nominatif pur (issues des premières ORP ou de l’AGA NExT Rewards), pensez à voter avant le 3 mai à 15h.

La lettre en format pdf : pdflea_t2_2018_ag_des_actionnaires_vdef2.pdf

Tracts Lettre de l'épargne et de l'actionnariat

Comme chaque année, l’ADEAS et la CFE-CGC Orange organisent un rassemblement devant l’entrée de l’AG, pour y présenter nos positions sur le partage de la valeur, de plus en plus questionnable chez Orange.



RDV à 15h devant la Maison de la Mutualité

24, rue Saint-Victor, Paris 5è – Métro Maubert-Mutualité

Si vous avez des actions au nominatif pur, vous pouvez voter les résolutions et participer à l’AG

Détails pratiques et explications de vote sur le blog de l’ADEAS (clôture du vote en ligne le 3 mai à 15h).

Epargne entreprise 1 Perco 460

Le projet de Loi PACTE (Plan d'Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) prévoit d'unifier les produits d’épargne dédiés aux salariés pour préparer leur retraite, au sein d’un nouveau véhicule : le compte avenir. La présentation de ce projet de loi PACTE est à l’ordre du jour du Conseil des Ministres du 2 mai prochain.

Dans ce contexte, l’offensive des assureurs, qui veulent imposer une sortie du PERCo en rente, va tout à fait à l’encontre des attentes exprimées par les salariés, comme des comportements que nous constatons dans notre entreprise. Les personnels d'Orange souhaitent conserver la liberté qui leur est aujourd'hui offerte de choisir librement entre la sortie en capital et la sortie en rente.

La CFE-CGC Orange et l'ADEAS ont donc écrit à Monsieur Bruno Lemaire pour lui faire part de leurs vives préoccupations quant au devenir des 1,1 milliards d’euros investi en épargne salariale dans le Perco par 92 000 salariés du groupe Orange, dans le cadre de la Loi PACTE.

Les personnels n’entendent pas être les victimes des ambitions des compagnies d’assurances à investir le champ de l’Epargne Salariale, ni accepter la remise en cause implicite de la retraite par répartition.

Vous trouverez ci dessous :

- le pdf du courrier pdfcourrier_cfe-cgc_adeas_-_bruno_le_maire_-_perco_-_-_19_avril_2018.pdf

- son texte intégral en format html

Participation, Intéressement et Actionnariat

Plus d'articles...