CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Presse
  • Revue de Presse

xvmcd79d272 de83 11e7 8d29 b69e8584ef79

Des élues CFE-CGC ont été assignées en justice parce que, selon la CFDT, elles ne respectent pas la parité.

L'histoire pourrait prêter à rire si elle n'était pas triste. «Plusieurs dizaines d'élues CFE-CGC, déléguées du personnel ou élues dans les comités d'établissement, viennent de recevoir des assignations en justice émanant de la CFDT», affirme la CFE-CGC dans un communiqué. Cette dernière estime que ses élues, pas moins de quarante-cinq, sont attaquées parce qu'elles sont des femmes! Et que les femmes sont en (léger) surnombre par rapport aux hommes sur ses listes.

[...]

Extrait de Le Figaro - Elsa Bembaron - 11/12/2017

Imprimer

A Orange, beaucoup spéculent sur une cession partielle des 20% détenus par la puissance publique, éventuellement par l'intermédiaire de la BPI.

[...]

En septembre, la CFE-CGC d'Orange et l'Association pour la défense de l'épargne et de l'actionnariat des salariés (Adeas) ont écrit au Premier Ministre pour lui faire part de leur préoccupation : « Orange est un acteur clé de la souveraineté numérique de la France. Orange est également présent dans la cybersécurité, avec Orange Cyberdéfense. Elle pose des câbles sous-marins, avec Orange Marine, et investit massivement en Afrique. »

[...]

Alors, qui remplacerait l'Etat au capital ?

[...]

Source : Marianne décembre 2017

Imprimer

les suicides qui fachent chez france telecom

Dans cette affaire considérée comme le premier grand dossier judiciaire de harcèlement moral institutionnalisé, les juges d'instruction avaient bouclé leur enquête fin 2014 et le parquet de Paris avait réclamé le 22 juin 2016 le renvoi en procès de l'entreprise pour "harcèlement moral", ainsi que de sept cadres et dirigeants, dont son ancien PDG, Didier Lombard.

La justice a débouté jeudi deux anciens cadres mis en examen dans l'affaire des suicides à France Télécom, estimant que, même en l'absence de lien hiérarchique avec certaines victimes, ils restent "complices" de la politique de harcèlement dont est accusée l'entreprise, a appris l’AFP de sources proches du dossier.

[...]

Dans ses réquisitions, le parquet de Paris rappelle que "le harcèlement moral 'institutionnel ou organisationnel' n'existe pas en droit" mais il vise une politique d'entreprise délibérée, mise en place à partir de 2007, pour "créer un climat anxiogène et la déstabilisation des personnels dans le but de donner envie de partir" sans recourir aux méthodes légales et habituelles.

Extrait de La Tribune, avec AFP - 24/11/2017

Imprimer

La justice a débouté jeudi deux anciens cadres mis en examen dans l'affaire des suicides à France Télécom, estimant que, même en l'absence de lien hiérarchique avec certaines victimes, ils restent "complices" de la politique de harcèlement dont est accusée l'entreprise, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Ces deux anciens cadres de France Télécom, devenu l'opérateur Orange, envisagent de former un pourvoi en cassation contre cette décision, rendue par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris, selon ces sources. Dans cette affaire considérée comme le premier grand dossier judiciaire de harcèlement moral institutionnalisé, les juges d'instruction avaient bouclé leur enquête fin 2014 et le parquet de Paris avait réclamé le 22 juin 2016 le renvoi en procès de l'entreprise pour "harcèlement moral", ainsi que de sept cadres et dirigeants, dont son ancien PDG, Didier Lombard.

[...]

Extrait de Le Figaro - avec AFP - 23/11/2017

Imprimer

Plus de 98 000 électeurs d'Orange ont été invités à désigner, sur la première quinzaine du mois de novembre, les trois administrateurs représentant le personnel au Conseil d'administration pour une durée de 4 ans, soit :

  • deux administrateurs représentant le personnel non cadre (désignation à la proportionnelle)
  • un administrateur représentant le personnel cadre (vote au scrutin majoritaire à deux tours).

[...]

Messieurs Fabrice JOLYS (CGT) et René OLLIER ( SUD) ont été élus, à l'issue du premier tour, administrateurs représentant les non cadres. Monsieur Sébastien CROZIER (CFE CGC) a été élu administrateur représentant les cadres à l'issue du second tour.

Extrait de Zonebourse.com - 17/11/2017

Imprimer