CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • CFE-CGC Orange - Handicap

Handicap

Vos représentants CFE-CGC Orange, élus, militants, sympathisants et adhérents se sont réunis pour

le séminaire d’été du territoire Occitanie, ce jeudi 13 Juin 2019.

avec la présence d'Hélène Marcy, Vice-Présidente du Syndicat CFE-CGC Orange,

accompagnée de Fatima Hamadi, Kathleen Beaude, Christian Simon Bradesi Représentants OFS et DTSI, 

ainsi que Xavier Podevin Représentant CCUES et spécialiste des ASC.

A l’ordre du jour :

  • L’actualité du Groupe Orange
  • Les Campus Montpellier et Toulouse
  • Le Comité Social et Economique
  • L’accueil de nouveaux militants
  • Et de nombreux échanges lors du déjeuner partagé en toute convivialité.

seminaireterritoireocc130619

Vous avez des questions ? Vous avez envie de contribuer au changement ? Candidatez sur nos listes !

En novembre 2019, l’ensemble des personnels de l’Unité Economique et Sociale (UES) Orange seront appelés à voter pour renouveler leurs représentants, dans le cadre des nouveaux Comités Sociaux et Economiques (CSE).

Prenez votre destin en main en devenant représentant du personnel !

Devenir élu ou désigné de notre organisation syndicale permet de défendre concrètement l’intérêt collectif des personnels d’Orange.

La mise en place des CSE nécessite d’obtenir des scores électoraux plus significatifs pour peser dans les négociations nationales et locales, mais aussi, de renforcer nos équipes militantes, tant pour aller à la rencontre de nos collègues que pour intégrer leurs attentes dans les revendications et propositions que nous porterons. Toutes les candidatures sont donc les bienvenues, et tout le monde pourra trouver sa place pour contribuer à notre efficacité collective.

Envie d’en savoir plus ? CSE 2019 : présentation des mandats et missions

Pour candidater#CSE2019 : je candidate

Les thèmes portés par vos Délégués du personnel CSE SUD :

  • Amplitude horaire journalière d’un cadre et d’un non cadre / Heures supplémentaires non cadre
  • Recrutements
  • Communication des promos / Voeux du Directeur
  • Prélèvement à la source / Bulletin de paie : calcul assiette CSG non imposable et CSG-RDS non imposable
  • Délégation Valideur Onéo
  • Restauration / Titres Restaurant dématérialisés
  • Salles de réunion / Véhicules de pool
  • Données Skype, mails et données téléphone mobile pro (data, sms)
  • Accord handicap
  • Télétravail / Amélioration du processus
  • Accord Intergénérationnel
  • ARCQ

Retrouvez l'intégralité des réponses de Février : pdfessentiel_dp_cse_sud_02.2019.pdf

Retrouvez l'intégralité des réponses de Mars : pdfessentiel_dp_cse_sud_03.2019.pdf

En ouverture de la séance du 28 Mars 2019, vos délégués du personnel ont remis à la Direction une déclaration préalable concernant le dialogue social au CSE Sud : pdftract_declaration_prealable_dp_cse_sud_mars_2019.pdf

 

Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations, le code du travail permet à tous les Salariés de s'exprimer sur leur travail sans contrainte.

N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE CGC.

Vos élus DP : Laurence Ourtiès, Antoine Roeser, Blandine Barthès, Mohamed Benyahia, Hélène Faus, Sandrine Frasca.

Lors de la présentation du bilan handicap auprès du CCUES en 2018, la Commission Handicap du CCUES, par la voix de sa Présidente, a demandé aux personnes élues une demande d’expertise des comptes sur le budget de l’accord handicap. La Direction a proposé une restitution plus précise de ce budget aux membres de la Commission Handicap notamment sur le poste « pilotage et suivi ». Le détail du budget est en lien avec une de nos préoccupations, le temps réel des correspondants handicap sur leur activité, préoccupation partagée par tous les membres de la Commission Handicap du CCUES. La direction a donc engagé une étude afin d’établir un état des lieux sur le temps consacré à l’activité handicap des Correspondants Handicap. Elle a interviewé les personnes concernées entre octobre 2018 et février 2019.

Pour cette nouvelle année et comme à l’accoutumé la qualité du dialogue social n’est pas au rendez-vous des réunions des Délégués du Personnel du CSE SUD.

La Direction se contente de répondre, malgré les échanges en séance, que certaines de vos questions ne sont pas de l’ordre des DP !

Certaines trouvent des réponses avec ni plus ni moins que le copié/collé de l’accord en question, et d’autres sont renvoyées vers d’autres instances.

La réunion DP de Février a été programmée le 14 Février …. 15 jours seulement après celle de Janvier

… avec des réponses écrites envoyées à vos représentants tardivement.

Retrouvez l'intégralité des questions/réponses : pdfessentiel_dp_cse_sud_01.2019.pdf

Prochaine réunion Jeudi 28 Mars

Vos élus DP CSE SUD :Laurence OURTIES, Antoine ROESER, Blandine BARTHES, Mohamed BENYAHIA, Hélène FAUS, Sandrine FRASCA.

Venez découvrir en image notre HIS du 12 Février sur Nice, avec au sommaire :

  • Les commissions ASC et Handicap.
  • La formation Orange.
  • Le CPF.
  • Les évolutions métiers.
  • ... et l'analyse de la CFE-CGC.

 

hisnice120219 copy

Militants et adhérents de la DoSud ont participé au Séminaire national

qui une fois de plus a été très riche en informations.

 seminairenationaljanvier2019

Ils ont assisté à des plénières animées par les négociateurs CFE CGC ORANGE et avec des intervenants extérieurs de qualité.

Durant deux jours,  des stands d’informations et des ateliers ont été proposés dans des domaines variés comme la restauration, les Activités sociales et culturelles, le soutien aux aidants familiaux, la gestion du stress et des émotions, la préparation au départ à la retraite avec le lancement du Club des retraités.

Ce séminaire est aussi l’occasion de rencontrer des collègues de toute la France et de toute entité Orange, et un accueil particulier pour tous les jeunes et nouveaux arrivants.

Au sommaire de ces deux jours :

  • Etat des lieux , actualité sociale, marché des télécoms, situation à Orange , présenté par le Président Sébastien Crozier
  • Le rôle du manager à Orange, et dans les nouvelles formes d’organisation, présenté par Sébastien Olléon, associé de Grand Angle- Synthèse de l’étude commanditée par l’Institut des Métiers d’Orange
  • Présentation de Parnasse (services personnalisés pour les clients et clientes VIP d’Orange) par Niva Sintès, Directrice de Parnasse
  • Le mouvement des gilets jaunes : éléments d’analyse Stéphane Rozès, politologue, Président de CAP, enseignant à Sciences po et HEC
  • Innovation : Les Telcos et les GAFA, l’innovation chez Orange présenté par David Couchon d’Orange Lab Services
  • Synthèse des dernières négociations ou en cours
  • Retour sur les orientations du programme ASC

 

Pour accéder aux présentations, cliquez ici (accès réservé à nos adhérents). Pour adhérer, c’est ici

Le prochain Séminaire se déroulera les 1er et 02 Avril à Paris,

tous les militants et adhérents sans conditions d’ancienneté sont invités.

N’hésitez pas à nous rejoindre !

 

Vos représentants DOSud

Contexte

Comme pour les orientations GPEC et formation depuis la loi Rebsamen, les CE sont amenés à rendre chaque année, un avis sur la politique sociale de l’entreprise.

9 sujets font partie de ce bloc, dit 3 :


bilan emploi OFS 2017
bilan alternance OFS 2017
bilan formation OFS 2017
bilan temps partiel OFS 2017
bilan PEC OFS 2017
bilan égalité professionnelle OFS 2017
bilan handicap OFS 2017
plan de formation OFS 2019
bilan social OFS 2017

Vote des élus

Avis défavorable motivé par une résolution de de la CFE-CGC votée à l’unanimité des élu-e-s du CE OFS

Lire la résolution

Analyse de la CFE-CGC

A OFS, les années se suivent et se ressemblent ; les effectifs sont en baisse, et vont continuer de baisser, et la charge de travail est en augmentation ; cette situation pousse les salariés vers toujours plus de polyvalence avec une aggravation potentielle de la charge mentale. Orange propose aux stagiaires / apprentis toujours aussi peu de CDI (le taux de conversion est passé de 23% en 2016 à 16% en 2017).

Le volume de mission d’intérim a augmenté et la durée moyenne des missions a nettement baissé accentuant ainsi la précarisation. Les temps partiels restent quant à eux à un niveau stable (15% des effectifs), cependant la part des TPS augmente et celle des temps partiels conventionnels diminue.

Le volume des heures pour se former baisse depuis plusieurs années. Rien ne prouve que la diminution du temps de formation soit compensée par une amélioration de son efficacité. Les dispositifs proposés aux salariés sont fréquemment réduits à de l’information. Cette tendance est préjudiciable à la performance de l’entreprise et à l’employabilité de ses salariés.

Nous notons des progrès sur l’égalité homme-femme, même si la parité n’est pas respectée partout, à commencer par l’équipe de direction d’OFS qui compte seulement 2 femmes sur un total de 7 directeurs. Le taux de salariés en situation de handicap est toujours inferieur à la moyenne du Groupe, ce que nous regrettons.

Enfin, cerise sur le gâteau, l’évolution de la rémunération résume parfaitement la politique sociale du groupe : entre 2013 et 2017, un salarié un bande D gagne en moyenne 228 € de plus par mois, un bande E 282 € de plus par mois, quand un bande G gagne lui plus de 1150 € de plus par mois.

Mais la politique sociale de l'entreprise ne se mesure pas qu'à la lumière des bilans qu'elle veut bien nous fournir.

Que penser de l’utilisation du budget d'aide sociale délégué par le CE à l'entreprise, jamais intégralement consommé et des délais de décisions inadaptés à l’urgence des aides sollicitées ?

Que penser des nombreuses réorganisations, certes souvent nécessaires, mais si peu centrées sur le travail quotidien des salariés ?

Que penser des nombreux projets de déménagement suivant la mode du concept « flex office » comme naguère celle largement suivie des « open space », quitte à déstabiliser à nouveau les salariés ?

Que penser enfin de la politique d’augmentation salariale indigente en 2017 et tout autant celle de 2018 qui réussit le tour de force de fédérer l’opposition, sans exception, des organisations syndicales ?

Pour l’ensemble de ces raisons, vos élus ont remis un avis défavorable sur la politique sociale menée par l’entreprise en 2017.

Après un partenariat avec Cap Emploi au niveau national, Orange s’engage à nouveau après un test concluant avec Pôle Emploi. En effet, aujourd’hui se tenait signature d’un partenariat entre Pôle Emploi et Orange, pour l’emploi des personnes en situation de handicap. La signature de la convention, unissant les deux partenaires, se tenait en présence de Valérie LE BOULANGER, Directrice des Ressources Humaines Groupe. Présente lors de la négociation de l’accord pour l’emploi et l’insertion des personnes en situation de handicap et la lutte contre les discriminations, sa présence envoie un message fort auprès des équipes de recrutement.

A mi-parcours, déjà du retard !

L’entreprise doit trouver des solutions ! Elle s’est engagée à recruter 570 personnes en situation de handicap dont 150 CDI (taux 3,4%), 360 stages et alternants et, 60 cursus de professionnalisation sur l’accord couvrant la période 2017-2019. Du début de l’accord au 31 août 2018, Orange a recruté 63 personnes en situation de handicap en CDI -soit 42% de l’objectif de l’accord- avec un taux de 2,7%.

118 personnes ont été recrutées en alternance (taux de 1,2%) et 14 personnes ont effectué un stage (taux de 0,15%) soit 36% de l’objectif cumulé.

Côté cursus de professionnalisation, l’entreprise s’enlise dans la mise en œuvre de parcours. Aucune personne n’avait commencé, fin août, un parcours. Il reste donc à l’entreprise moins de 18 mois pour recruter les 60 personnes. Difficile d’envisager la réalisation de cet objectif, alors que les deux parcours présentés lors de la troisième commission de suivi de l’accord, prévoient moins de 15 personnes.

Il est regrettable de ne pas s’appuyer sur les salairé.es du bassin d’emploi concerné qui pourraient communiquer auprès de leur réseau…

L’objectif global de recrutement atteint à peine les 35%...

Améliorer le recrutement

Près d’un demi-million de personnes en situation de handicap sont inscrites à Pôle Emploi soit +8,5% par rapport à 2016. Ces personnes restent plus longtemps sans emploi et voient leur niveau de vie impacté. Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est deux fois plus élevé que pour les autres personnes (19%). Pour autant, l’entreprise semble peiner à trouver des profils en adéquation avec ses besoins.

L’objectif de ce nouveau partenariat est d’améliorer le sourcing, en trouvant des candidats avec des profils en adéquation avec les métiers porteurs de l’entreprise, et de créer un véritable maillage sur tout le territoire.

Recruter, oui mais…

Les équipes de recrutement et d’Orange Avenir semblent former. La décision finale d’un recrutement revient aux équipes locales, équipes formées … à la marge. En effet, le thème du handicap est certes abordé lors de la formation à Orange Campus pour les nouveaux managers (temps très limité), en revanche, les personnes en poste avant la mise en place de cette sensibilisation sont formées, uniquement si le sujet est important à leurs yeux. Les formations dédiées au handicap sont facultatives…hors ce sont bien les équipes locales qui finalisent le recrutement.

L’entreprise doit veiller à ce que les actions des correspondant.es handicap soient en phase avec les objectifs fixés dans l’accord afin de redresser la barre et d’atteindre les objectifs.

 

Au sommaire du CE de Septembre 2018

  1. Plan de développement des compétences 2019 et rapport de la commission CE 

  2. Bilan handicap 2017 et rapport de la commission 

  3. Modes de fonctionnement du pôle des Assistants Sociaux OFS

  4. Noël 2018 : C’Kdo au CE OFS !!

L'essentiel du CE dans son intégralité : pdftélécharger le Compte-Rendu

 

N’hésitez pas à prendre contact avec vos représentants pour toutes questions

Cadres ou pas, vous pouvez compter sur nous !

Information

Chiffres clés

- 7,45 % de salariés en situation de handicap chez Orange

- 3,5% de salariés en situation de handicap sur le périmètre OFS

- Pas de recrutement d’alternants ou stagiaires en situation de handicap pour 2017 sur le périmètre OFS

Retrouvez le dossier

Analyse de la CFE-CGC

L’étude du bilan handicap 2017 met en évidence le bon chiffre pour l’Unité Economique et Sociale Orange avec 7, 45 % d’emploi de travailleurs en situation de handicap, chiffre qui est au-delà des 6 % imposé par la Loi.

Il n’en va pas de même sur le périmètre OFS qui n’est qu’à 3,5 % d’autant, qu’il n’y a eu qu’un seul recrutement externe en 2017. Aujourd’hui, le seul véritable levier de recrutement externe pour l’UES Orange est l’accueil d’alternants ou de stagiaires, or sur le périmètre OFS, aucun accueil en 2017.
La CFE CGC préconise que l’agence recrutement renforce ses contacts avec le monde associatif.

Les restructurations, les déménagements au sein de notre périmètre peuvent fragiliser les personnels en situation de handicap ou les parents d’enfants handicapés, la CFE CGC souhaite que ces salariés fassent systématiquement l’objet d’un traitement différencié dans les réorganisations de services, conformément aux dispositions de l’accord handicap 2017 /2019.

Au sein de l’entreprise force est de constater que la formation « démystifions le handicap » attire peu de personnes, seulement 0,3 % en 2017 pour toute l’UES et 0,03 % pour OFS, l’entreprise va devoir axer ses efforts afin d’inverser la tendance.

Retrouvez le rapport de la commission handicap

En préalable de la séance, les élus CFE-CGC du CE ont interpellé la Direction sur le nécessaire accompagnement renforcé des nombreux projets de transformations et réorganisations en cours sur les Fonctions Supports, sur les difficultés pour les Salariés concernés par les projets de réorganisation à se repositionner, et plus généralement quant à la prise en compte insuffisante du bien-être des salariés… avec les risques que nous connaissons tous.

Voir la synthèse de notre alerte et des réponses de la Direction

Au sommaire de cette séance :

Travaux et nouveaux sites… Orléans, Bridge, Sky56

La direction reste inflexible sur le flex desk !

Politique sociale, emploi et conditions de travail

Focus sur l'alternance et le handicap...

Évolutions du pôle opération et de la direction de la stratégie d’OMEA

Les élus CFE-CGC restent circonspects face à ces mouvements de personnes, prémices d’une réorganisation en profondeur à venir de l’organisation d’Orange MEA.

Activités Sociales et Culturelles 

Reversement par le CCUES au CE FS&F de la quotepart de la réserve ASC...

pdfcr_ce_septembre_2018.pdf

à l'ordre de ces deux jours :

Politique relation clients en boutiques.

Fermetures de boutiques, quand c'est fini, N-i, ni, ni... ça recommence

Externalisation complète de l’activité Porteàporte et ses conséquences.

Quand on externalise une activité rentable et qui perdure, la CFE-CGC dit non !

Expertise des comptes 2017 et situation économique / financière de l’entreprise.

La CFE-CGC se réjouit de l'amélioration des résultats financiers, mais...

Politique sociale de l’entreprise : Handicap, politique diversité... et égalité pro.

Dans le domaine de l'égalité pro, chez Orange, c'est toujours pas ça qu'est ça !

Bilan Annuel 2017 Action Logement (1% logement)

Une action logement apathique ? c'est la faute à la loi "Elan"

ASC : bilan 2017 des activités déléguées auprès d’Orange SA

On prend les mêmes et on r'commence, bis, ter, etc.  

pdfcr_de_ccues_09_2018.pdf

Au sommaire du CE de aôut 2018

Au sommaire de l'essentiel du CE Août  2018 :


1         Campus Montpellier

2         Unité d’intervention : point d’étape fusion + expertise CE

3         Rapport 2017 situation comparée des conditions générales de l’emploi et de formations des hommes et des femmes

4         Rapport 2017 de l’emploi des personnes en situation de Handicap

5         Point d’étape ASC à mi année

6         Fonctionnement du CE

 

L'essentiel du CE dans son intégralité : pdfessentielceaout18vf.pdf

 
N’hésitez pas à prendre contact avec vos représentants pour toutes questions,

Cadres ou pas, vous pouvez compter sur nous !


Après « Chamallow » et « Entre les mots », pour le troisième volet de la trilogie Indifférence, Tarik BEN SALAH, président de l’association Handimaine, aborde dans son long métrage « Joe », l’autisme.

Epinglés !

La Cour des Comptes a restitué un rapport de dix pages qui pointe les difficultés financières rencontrées par l’Agefiph (Association du Fonds pour l’Insertion des personnes Handicapées) et par le FIPHFP (Fond pour l’Insertion des personnes Handicapées dans la Fonction Publique), sans indiquer que les budgets de ces financeurs aient été ponctionnés par l’Etat à hauteur de 3 fois 29 millions d’euros ces dernières années.