CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Métiers
  • AD Agence Distribution

Notre délégation CFE-CGC Orange présente à la dernière multilatérale de la Direction Clients Grand Public du 29 juin 2018 a donné lecture de la déclaration préalable suivante afin d'alerter l'entreprise sur la situtaion de nos collègues en boutique. La CFE CGC a également réitéré sa demande d'ouverture d'une négociation nationale sur l'accompagenement de nos collègues lors des fermetures/relocalisations de boutiques.

pdfdéclaration préalable multilatérale DCGP.pdf

Conditions de Travail et Santé Orange France Siège

Imprimer

L’accord bien qu’imparfait et même si la CFE-CGC ne cautionne pas la politique de fermeture des boutiques,
vos élus CFE-CGC sont les seuls à avoir considéré que l’intérêt des salariés était dans la signature du protocole
d’accord sur les conditions de fermeture de la boutique de Martigues.
Malheureusement les autres organisations syndicales représentatives refusant de signer l’accord, une décision
unilatérale a été prise par l’entreprise. Les salariés se trouvent ainsi lésés

Téléchargez notre décryptage

pdffermeture de la boutique de martigues les salariés trinquent.pdf

 

 

Conditions de Travail et Santé Emploi & Métiers

Imprimer

Les fermetures se suivent et se ressemblent...

Déformation des flux et de l’activité conforme aux prévisions… et confirmée, à la fois sur les volumes (évolution des « Actes Co » Métropole 23,2 M en 2015, 22,3 M en 2016, 20,4 M en 2017 et 18,7 M en projection 2018) et sur la typologie des actes (-23% sur les actes de services entre 2015 et 2017).

Bilan maillage 2017 : plus de 100 opérations d’évolution du maillage en lien avec celle des zones d’activité (agrandissements, relocalisations, passage au concept ou création de Smart Store, et fermetures)

Boutiques (AD) ayant cessé leur activité commerciale au 31 décembre 2017

  • Nord : 5 opérations, 30 salariés
  • Est : 5 opérations, 41 salariés
  • Centre Est : 2 opérations, 26 salariés
  • Sud Est : 3 opérations, 22 salariés
  • Sud : 7 opérations, 48 salariés
  • Sud-Ouest : 2 opérations, 23 salariés
  • Ouest : 8 opérations, 39 salariés
  • Normandie Centre : 6 opérations, 28 salariés
  • Ile de France : 16 opérations, 173 salariés

Poursuite de l’adaptation du concept des boutiques en 2018. Accélération du concept avec 51% du parc de boutiques rénové (99 Smart Stores) à fin 2017 et un objectif de plus de 193 Smart Stores en 2018.

Évolution du maillage 2018, dans la continuité de 2017

Nombre de mise au concept Smart Store plus important et nombre de fermetures prévisionnelles comparable à celui de 2017. En 2018, le volume d’opérations sous-jacentes à l’évolution du réseau, et les choix d’investissement, devraient générer près de 150 opérations d’évolution de maillage :

  • le nombre des opérations liées à la mise au concept (MAC) devrait évoluer à la hausse compte-tenu de l’élargissement du concept Smart Store version « Touch » sur un large nombre de boutiques
  • les opérations en lien avec l’évolution des zones d’activité (agrandissements, relocalisations, passage au concept ou création de Smart Store, transferts et fermetures…) resteraient sur une volumétrie inchangée. En 2018, les opérations de fermeture sont actuellement estimées à près de 50 pour 2018.

Prévision 2019 : hypothèse d’une centaine d’opérations par an, avec un nombre de fermetures et/ou transferts restant à définir localement en fonction de l’évolution des zones de chalandises et des opportunités locatives.

Analyse de la CFE-CGC

Les fermetures se suivent et se ressemblent, principalement en Ile de France… La stratégie du tout digital se poursuit, comme les difficultés que rencontrent les salariés des AD.

Au long de ces points d’étapes, les baisses du nombre des boutiques continuent d’être annoncées, qui interrogent sur « l’excellence » de la relation client physique, rien moins qu’hétérogène selon l’implantation territoriale, comme sur l’expérience salarié qui en découle, toujours plus bousculée.

Si 70% de nos collègues ont pu retrouver une activité dans le périmètre d’une autre AD, c’est au prix d’un quotidien difficile. Les temps de transport s’allongent, la fatigue et le stress impactent la vie professionnelle et privée des salariés déplacés.

Ces salariés ont-ils vraiment choisi ou ont-ils été obligés d’accepter ces postes à défaut d’autres propositions sur des postes dans d’autres périmètres ?

Moins de boutiques, c’est aussi moins de responsables boutiques. Que deviennent les managers qui se retrouvent sans postes ? Orange est-il en mesure de leur proposer un avenir professionnel acceptable ?

De plus en plus de souffrance des équipes, toutes les équipes disions-nous lors de notre intervention de septembre. C’est toujours le cas aujourd’hui. Dont malheureusement acte.

Emploi & Métiers CCUES

Imprimer

information

Des premiers résultats commerciaux encourageants et des évolutions dès le S1 2018 pour accompagner cette dynamique :

  • visibilité forte dans les boutiques jusqu’à fin février et promotion différenciante Iphone et Orange Bank du 8 février au 6 avril
  • ouverture de la commercialisation Orange Bank dans les DOM au 2ème trimestre
  • étude opportunité d’étendre la commercialisation Orange Bank sur de nouvelles boutiques IOBSP au S2 2018
  • enrichissement de l’offre, notamment prêt personnel et gestion du compte sur le Web
  • lancement de la phase 2 des formations certifiantes IOBSP : 3 promotions en 2018
  • améliorations continues sur le parcours de souscription en boutique pour les conseillers et étude en cours sur le parcours indication

Nouvelles modalités de formation en 2018 avec un dispositif plus souple, centré sur l’apprenant…

Actions communes OF et OB engagées pour améliorer  le parcours de l’indication en boutique…

Analyse de la CFE-CGC

Attendu, très attendu même, le lancement d’Orange Bank le 2 novembre 2017 aura probablement constitué le point d’orgue de l’actuelle mandature de notre Président !

La disruption visionnaire a semblé véritablement payante le 21 février dernier lorsque l’on nous a annoncé qu’Orange Bank avait déjà réussi à séduire près de 100 000 clients en moins de 4 mois !

Pour autant, à ce jour, l’offre Orange Bank s’ajoute toujours à l’activité des conseillers commerciaux, sans qu’il soit question ni d’augmenter les effectifs en boutique, ni de nouveaux avantages pour les conseillers clients.

Rien dans ce point à date n’a répondu aux demandes de la CFE-CGC, notamment sur le renforcement des effectifs en boutiques et la rémunération des actes commerciaux Orange Bank, la compensation de la PVC pendant la formation IOBSP, la reconnaissance monétaire de cette évolution…

Or, si « depuis le lancement de l’offre, les équipes nationales et locales dédiées à l’animation de l’activité Orange Bank, s’activent à lever les difficultés rencontrées par les clients et les salariés, et s’attachent à une amélioration constante des parcours et de la durée de souscription », le manque de moyens supplémentaires en boutique risque fort de mettre à mal tous ces efforts, qualité du front et du back office allant toujours de pair.

La CFE-CGC souligne l’intérêt de présenter à l’instance du CCUES les aspects post-lancement de ce dossier aussi sensible que stratégique pour Orange. Gageons que pour les prochains rendez-vous les remarques que la CFE-CGC a faites auront été prises en compte notamment au regard des aspects reconnaissance & « prévention des risques » !

CCUES

Imprimer