CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Presse & Actu
  • Presse
  • Revue de Presse

screenshot023

Alors qu’orange annonçait hier l’expérimentation de la 5G à Marseille, le président du syndicat CFE-CGC du groupe dénonçait « un petit effet d’annonce à l’approche du leaders meeting  qui va réunir des collaborateurs du monde entier au Vélodrome jeudi et vendredi ».

En visite à Marseille, Sébastien Crozier a souligné « le décalage entre la débauche de communication et la décroissance des emplois » « j’adore le foot mais les marseillais adorent encore plus avoir du travail » […] 

 «  C’est très bien qu’on parle d’infrastructure et d’un meeting qui apporte de l’activité à la ville »  a-t-il poursuivi, « mais ça ne résout pas la question fondamentale de l’emploi. Il faut délocaliser des postes pérennes comme ceux des centres d’appels ou de comptabilité de la région parisienne vers Marseille» […] 

D'apres le syndicat […]  Le Sud-Est aura perdu près de 1500 postes équivalents temps plein (soit23% des effectifs) entre 2017 et 2019 […] 

« En ce moment pour Orange Marseille est le centre du monde sans emploi » a résumé Sébastien Crozier qui voit dans le projet de rehabilitation de l’immeuble du boulevard Charles Nedelec « l’opportunité de créer des emplois et non de liquider des sites » […] 

La Provence - Audrey Savournin - 4 juillet 2018

Imprimer

woman 3509145 1920

Méthodes managériales brutales, disparition d’une culture d’entreprise ou d’une entreprise elle-même, mais aussi, parfois, modernisation d’un outil de production. Bonnes ou très néfastes, notamment selon que l’État se retire plus ou moins, les conséquences des privatisations concernent, au premier chef, les collaborateurs des sociétés concernées. Présentation de trois illustrations emblématiques, à l’heure où le projet de loi Pacte prévoit que l’État se désengagera en partie d’Engie, de La Française des jeux et d’ADP.

Orange : une casse sociale sans égale

Nous sommes alors en 2004. Le marché du mobile est ouvert à la concurrence mais Orange doit abandonner le monopole sur la téléphonie fixe,
[…]

Les fonctionnaires représentent alors une écrasante majorité des 140 000 salariés. On ne leur propose pas de détachement, mais on crée un corps spécifique au sein de l’entreprise. "Ces gens avaient beaucoup donné. Ils avaient développé le numérique, le mobile… Il y avait un fort attachement à l’entreprise, une forte culture identitaire, un souci du service public", souligne Sébastien Crozier, de la CGC d'Orange.
[…]

Autre effet collatéral de la privatisation : de nombreuses fonctions ont été délocalisées, livrées à la sous-traitance. Et au sein même d’Orange, l’emploi s’est précarisé. Sébastien Crozier observe d’ailleurs que depuis lors, outre un recours accru aux CDD plutôt qu’aux CDI, qu'aucune clause ne parle d’emploi et de sa préservation dans les renouvellements de licence 4G par exemple.
[…]

RSE datanews - Sophie Massieu - 02 Juillet 2018 - réservé aux abonnés

Imprimer

screenshot022

L’ancien PDG Didier Lombard, du groupe France Télécom rebaptisé Orange, et six autres dirigeants seront jugés pour leur management, sous l’inculpation d’« harcèlement moral ». Avec un mémorandum établi par les juges d’instruction de plus de 640 pages ! « Une première pour une entreprise du CAC 40 », commente Le Monde. L’État, principal actionnaire du 1er groupe français des Télécoms a également sa propre (large) part de responsabilité. Qui juge qui ?…

[...]

Pour expliquer au mieux cette affaire sociale, et pour se retrouver dans ce fourbi ; deux communiqués très récents, commentant le passage devant les juges de Didier Lombard :

Le premier émane de la CFE-CGC Orange : un bon rappel historique de ce qui s’est passé.

Bien que le climat social se soit clairement apaisé avec l’arrivée de Stéphane RICHARD, la pérennisation de ces progrès reste encore fragile. Dans certains services, sur certains sites, nous voyons réapparaître des pratiques que l’on croyait révolues ; elles touchent notamment le personnel d’entretien et d’accueil. Ce personnel sous-traitant, sous-qualifié et précaire subit sur certains sites des pratiques managériales génératrices de RPS.

[...]

Injonctions contradictoires, reproches incessants, humiliations, mutations sont autant de pratiques génératrices de souffrance au travail que la CFE-CGC n’a cessé et ne cessera de dénoncer.

Orange doit honorer ses valeurs d’entreprise digitale et HUMAINE également dans ses relations avec la sous-traitance.

[...]

La CFE-CGC Orange a été à l’initiative avec SUD de la création de l’Observatoire du Stress et des mobilités forcées qui a mis en évidence la crise sociale qui avait lieu à France Télécom sous l’ère de Didier Lombard. Près de 9 ans après l’engagement des poursuites pénales, les magistrats instructeurs en charge du dossier des suicides de France Télécom viennent de rendre en date du 12 juin 2018, une ordonnance de renvoi devant le Tribunal correctionnel dans un document de plus de 600 pages, ordonnance qui n’est plus susceptible d’être remise en cause depuis la décision de la Cour de Cassation rejetant le dernier recours fait par 2 des protagonistes mis en examen, et dont l’AFP se faisait l’écho le 5 juin dernier.

[...]

Le mouvement.info - Pierre Morville -

 

 

Imprimer

screenshot021

Le projet de loi Pacte, présenté en début de semaine, se montre bien timide au sujet des administrateurs salariés.

De nombreux grands patrons sont encore frileux. Pourtant, qu’ils portent la voix des salariés dans leur ensemble ou des seuls salariés actionnaires, dans des établissements d’origine publique ou purement privés, ces hommes et ces femmes mettent leurs compétences métier et connaissances du groupe au service d'une vision à long terme de leur entreprise.

Ils ont le sentiment de peser,sinon sur la strategie du moins sur la prise en compe des enjeux sociaux

[...]

Sébastien Crozier, 50 ans, Orange, depuis 2017 (1er mandat)

Sébastien Crozier est ingénieur. Après un parcours en SSII et l fondation d’une start-up, il entre chez Orange en 2001. Il choisit de devenir administrateur, représentant des salariés actionnaires, parce qu’il semble à ce président de la CGC Orange « difficile de piloter le dialogue social sans aller vers l’actionnariat. » Issue du secteur public, Orange compte 4 administrateurs salariés sur 15, plus que le minimum légal. Le conseil se compose de trois comités (RSE, innovation technologique et audit). C’est au sein de ce dernier, qui examine les comptes, que Sébastien Crozier a choisi de s’investir : « Le chiffre d’affaires est de 40 milliards d’euros. Cela donne une masse d’informations à traiter considérable ! » Pour tout comprendre, il choisit, pratique inhabituelle précise-t-il, de rencontrer chaque mois en tête-à-tête un membre du Comité exécutif et un autre administrateur. Et à l’autre bout du spectre, il se déplace partout en France à la rencontre des salariés, convaincu que le pouvoir d’influence se déplace des instances représentatives du personnel aux conseils d’administration.

[…]

RSE datanews - Sophie Massieu - 20 Juin 2018 - réservé aux abonnés

 

 

Imprimer

Sébastien Crozier syndicaliste CFE-CGC chez Orange se rappelle de la méthode de Didier Lombard et de sa direction.

"Il changeaient de force les postes, les changeaient de géographie, interdisaient aux managers d'occuper un poste pendant plus de trois ans pour briser les liens sociaux entre le management et les équipes qu'ils conduisaient pour forcer les gens à partir en retraite prématurément", raconte-t-il à RTL.

RTL - Marion Ferrère avec Eléanor Douet et AFP

 

Conditions de Travail et Santé

Imprimer