CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Presse & Evènements
  • Revue de Presse

stephane richard 032019

Photo : François Bouchon / Le Figaro

La présence d'un PDG de l'envergure de Stéphane Richard, le patron d'Orange, à la barre d'un tribunal n'est pas chose courante. Du moins en France.

L'État, qui est le principal actionnaire de l'opérateur, a posé le décor. Si Stéphane Richard devait écoper d'une condamnation, il devrait démissionner de ses fonctions. Dans le cas contraire, le procès Tapie n'aurait qu'un impact très marginal sur Orange.

[…]

« Nous avons fait quelques enquêtes internes sur le sujet et avons relevé un soutien assez massif à Stéphane Richard », ajoute Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC Orange

A lire dans Le Figaro (article complet réservé aux abonnés) – Elsa Bembaron – 20/03/2019

Imprimer

argent 032019

Photo : nattanan23 via Pixabay

Les analyses menées par la CFE-CGC montrent que plus de 50 paramètres impactent la rétribution et le pouvoir d’achat des personnels du Groupe Orange. Certains de ces paramètres sont liés à la législation et s’appliquent à l’ensemble des personnels. D’autres sont liés à leurs statuts (salariés de droit privé ou fonctionnaires) ou à leur appartenance, (maison mère ou filiale).

[…]

De plus, la multiplicité de ces paramètres constitue une source de complexité qui empêche les salariés d’avoir une vision claire de leur rétribution et de leur pouvoir d’achat, et même de comprendre leur bulletin de paie.

C’est pourquoi la CFE-CGC d’Orange  propose l’ouverture d’assises de la rétribution et du pouvoir d’achat avec les représentants des personnels de la maison mère et des filiales.

[…]

Pour le moment, nous n’avons reçu qu’un accusé de réception poli de la responsable des ressources humaines du groupe Orange et sommes en attente de dates pour préparer concrètement ces assises de la rétribution.

A lire dans Miroir Social – 14/03/2019

Rémunération

Imprimer

l'Etat secret - Fayard

etatsecret

Au fil d’une enquête passionnante dans les coulisses de l’État secret, Jacques Follorou, en s’appuyant sur des entretiens inédits, nous montre comment nos institutions démocratiques ont plié sous le pouvoir d’un exécutif toujours plus puissant.

[...] Le troisième atout est le lien consubstantiel qui existe entre l’état régalien et les opérateurs.
Sébastien Crozier président de la CFE-CGC de France Télécom, a été une des rares voix du monde des opérateurs à s’exprimer publiquement sur ce sujet sensible "le recueil massif des données par les états n’obéit à aucune loi. Les opérateurs, quelle que soit leur taille n’ont pas les moyens de résister […] Dans tous les cas, les Etats exigent que les réseaux des opérateurs ne contiennent aucune partie qui ne leur soit définitivement et en tout temps accessible. Pour obtenir l’accès aux données, les pouvoir publics disposent d’un cadre légal mais exercent parfois des pressions de manière informelle."
[...]

Extrait de L'Etat secret - Jacques Follorou - éditions Fayard

 

Imprimer

atelier

[...]
La logique des réseaux sociaux autorise la construction de collectifs indépendants de toute organisation et dont les modes de collaboration, d’action, de discussion, tranchent avec les échanges professionnels organisés par l’entreprise.
[...]

La question est souvent posée de savoir si les organisations syndicales vont perdurer avec l’émergence du numérique et des réseaux sociaux. Nous croyons que ces nouveaux outils nous obligent à transformer nos pratiques et à adapter nos organisations. Nous devons notamment maintenir des espaces de libre parole, qui permettent une meilleure prise en compte des réalités opérationnelle des équipes, mais aussi, plus simplement, de la parole des individus.

Le groupe Facebook nous permet de détecter, par exemple au travers de billets polémiques, des collègues en situation difficile et d’aller à leur rencontre. Il laisse également transparaître des préoccupations plus globales, comme l’incompréhension des salariés face à leur fiche de paie lorsque les cotisations sociales changent ou que la CSG augmente.Nous savons alors que nous devons apporter une réponse pédagogique (un tract, des heures d’information syndicale…) ou d’accompagnement (renvoi vers des militants experts, interventions auprès des services paie) pour faire rectifier d’éventuelles erreurs.

L’évolution du Code du travail, et notamment le passage au Comité Social et Economique (CSE), diminue drastiquement le nombre des mandats et des ressources accordées aux organisations syndicales, au risque d’asphyxier un dialogue social qui, plus que jamais, a besoin de proximité avec les salariés.
[...]
Le bon usage des outils numérique permet en partie d’y pallier, en y instaurant un dialogue plus ciblé avec nos collègues, auxquels nous proposons par exemple de s’abonner aux publications en lien direct avec leurs préoccupations thématiques prioritaires et la vie des unités auxquelles ils appartiennent. Un quart des personnels d’Orange en France s’est ainsi abonné à nos publications et aux réseaux sociaux animés par la CFE-CGC Orange, et notre base d’abonnés ne cesse de croître.
[...]

  *Tu sais que tu bosses chez Orange quand..."

Interview de Sebastien Crozier extrait de
Les Cahiers de l'atelier N° 559 - René Mouriaux, Michel Pigenet, Jérôme Beauvisage, André Narritsens, Danielle Tartakowsky, Jean Magniadas, Joël Hedde, Stéphane Sirot et Élyane Bressol.
Préface d’Élyane Bressol, postface de Maryse Dumas.

Numérique

Imprimer

build 3930593 640

Photos: JHertle via Pixabay

Les indicateurs de l’opérateur Orange sont au beau fixe avec un chiffre d’affaires qui atteint 41,4 milliards d’euros et un résultat net de 2,2 milliards d’euros. Ces résultats génèrent une réserve de participation pour les salariés français de 148 millions d’euros. Quant aux indicateurs de l’intéressement, ils mènent à une enveloppe spécifique de 180 millions d’euros.
Malgré cela, le montant des deux enveloppes réunies (328 millions d’euros) reste inférieur au cru de 2017, en raison de performances opérationnelles moindres en 2018 qu’en 2017.

[...]

La CFE-CGC prend du recul en demandant l’organisation d’assises de la rétribution en soulignant que sur les 50 paramètres qui affectent la rétribution et le pouvoir d’achat du personnel, une trentaine est hors salaire.

Article complet sur Miroir Social  (pour les abonnés) - 04/03/2019

Participation, Intéressement et Actionnariat

Imprimer

Nous avons mis à jour notre notre politique de gestion des données (RGPD). Nous vous invitons à la consulter.
Consulter le texte Ne plus afficher ce message