CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Presse
  • Communiqués de Presse

Epargne entreprise 1 Perco 460

Le projet de Loi PACTE (Plan d'Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) prévoit d'unifier les produits d’épargne dédiés aux salariés pour préparer leur retraite, au sein d’un nouveau véhicule : le compte avenir. La présentation de ce projet de loi PACTE est à l’ordre du jour du Conseil des Ministres du 2 mai prochain.

Dans ce contexte, l’offensive des assureurs, qui veulent imposer une sortie du PERCo en rente, va tout à fait à l’encontre des attentes exprimées par les salariés, comme des comportements que nous constatons dans notre entreprise. Les personnels d'Orange souhaitent conserver la liberté qui leur est aujourd'hui offerte de choisir librement entre la sortie en capital et la sortie en rente.

La CFE-CGC Orange et l'ADEAS ont donc écrit à Monsieur Bruno Lemaire pour lui faire part de leurs vives préoccupations quant au devenir des 1,1 milliards d’euros investi en épargne salariale dans le Perco par 92 000 salariés du groupe Orange, dans le cadre de la Loi PACTE.

Les personnels n’entendent pas être les victimes des ambitions des compagnies d’assurances à investir le champ de l’Epargne Salariale, ni accepter la remise en cause implicite de la retraite par répartition.

Vous trouverez ci dessous :

- le pdf du courrier pdfcourrier_cfe-cgc_adeas_-_bruno_le_maire_-_perco_-_-_19_avril_2018.pdf

- son texte intégral en format html

Participation, Intéressement et Actionnariat

Imprimer

cac 40

Télécharger le communiqué en pdf : pdfcdp-cfe-cgc-_dividences_excessifs_pour_2017_et_2018.pdf

La publication des résultats 2017 s’accompagne de deux annonces concernant le montant du dividende : au titre de l’exercice 2017, le dividende passe à 0,65 € par action (au lieu de 0,60 € pour chacun des 3 exercices précédents), et la promesse est déjà quasiment faite que, dès l’exercice 2018, il augmentera encore pour atteindre 0,70 € par action.

A 0,65 €, le dividende redevient supérieur au résultat net par action, qui ressort à 0,62 €

La CFE-CGC Orange et l’ADEAS espéraient que cette pratique était définitivement bannie, mais la doxa financière du rendement court-termiste semble reprendre le dessus.

Lors de l’Investor Day en décembre dernier, le montant de 0,65 a été annoncé comme un « plancher » pour le futur. Sa mise en œuvre dès l’exercice 2017 apparaît cependant inopportune :

  • de manière générale, distribuer plus que le résultat net dégrade les réserves de l’entreprise, fragilisant sa capacité à faire face aux risques, comme à se désendetter ou à investir sans alourdir son endettement ;
  • même s’il est conforme aux ratios communément qualifiés de « raisonnables », l’endettement d’Orange reste conséquent (1,85 fois son EBITDA ajusté), s’élevant à près de 24 milliards d’euros ; 
  • l’entreprise devra rembourser 4,9 milliards d’euros à échéance de 2019, qu’il serait plus prudent d’anticiper pour se garantir du risque de devoir faire face à un mur de liquidités ;
  • le service de la dette a représenté 1,2 milliard d’euros en 2017... soit plus de la moitié du résultat net, et, dans un contexte de probable remontée des taux, le coût de l’endettement pourrait augmenter dans les années qui viennent.

En parallèle, Orange est toujours dans un cycle d’investissement important (7,2 milliards en 2017), avec un « pic » annoncé en 2018. Le « new deal des télécoms », négocié entre le gouvernement français et les 4 opérateurs mobiles pour en finir avec les zones blanches, imposera d’accélérer les investissements en France d’ici 2020.

Autant de bonnes raisons qui auraient justifié a minima un gel du dividende, en dépit de la qualité des résultats annoncés pour l’exercice de 2017, expression de l’engagement des personnels.

Rappelons que l’entreprise a déjà dû faire face à deux crises de liquidités majeures par le passé.  La CFE-CGC Orange et l’ADEAS, particulièrement attachées à la pérennité d’Orange et à sa bonne santé financière, garantes des emplois et des capacités futures de développement, appellent la Direction à davantage de prudence financière. 

 

Economie et Réglementation des Télécoms Participation, Intéressement et Actionnariat

Imprimer

tv tower 2010877 640

Face au litige qui oppose actuellement le Groupe TF1 à plusieurs opérateurs de télécommunications, dont Orange, auxquels il veut faire payer la diffusion de ses programme via les box, la CFE-CGC Orange a écrit aux trois Ministres concernés (Ministère de l'Economie et des Finances, Ministère de la Culture, Secrétariat d'Etat au Numérique) pour les inviter à prendre les mesures nécessaires pour faire cesser ce trouble.

Télécharger le fac-similé du courrier : pdfcourrier_aux_ministeres_litige_tf1_17fevrier2017.pdf

Lire le texte intégral

Economie et Réglementation des Télécoms Numérique

Imprimer

egalite pro 400px

Alors que les élections professionnelles viennent de se terminer chez Orange, plusieurs dizaines d’élues CFE-CGC, déléguées du personnel ou élues dans les Comités d’Etablissement, viennent de recevoir des assignations en justice émanant de la CFDT, demandant l’annulation de leur élection, au motif que les listes de la CFE-CGC Orange comportaient... trop de femmes. Au total et à date, nous sommes attaqués par la CFDT via 25 procédures judiciaires.

Télécharger le courrier en pdf : pdfcfe-cgc_orange_-_lettre_ouverte_a_laurent_berger_-_cfdt_decembre2017_vdef.pdf

Cette lettre ouverte est également publiée dans Miroir Social.

Imprimer

Le second tour de l’élection des représentants des personnels au Conseil d’Administration d’Orange s’est achevé ce vendredi 17 novembre à 14h. Elle concernait l’ensemble du périmètre « France », maison mère et filiales incluses.

Il s’agissait de départager la CFE-CGC Orange et la CFDT pour l’attribution du siège «cadres ».

La CFE-CGC Orange l’a emporté avec 39,90% des suffrages exprimés. Ses représentants siègeront donc au Conseil d’Administration d’Orange pour 4 ans.

Résultats complets des élections 2017 au Conseil d’Administration d’Orange

  1er tour 2017

2e tour 2017

  non cadres

cadres

ensemble

cadres

participation

68,14%

70,29%

69,24%

58,17%

CFE-CGC

9,07%

35,60%

22,97%

39,90%

CFDT + UNSA

19,97%

31,13%

25,82%

35,31%

CFTC

3,97%

7,06%

5,59%

*

CGT

28,77%

9,21%

18,52%

8,86%

FO Com

16,63%

8,66%

12,46%

7,96%

SUD PTT

21,58%

8,34%

14,64%

7,97%

* désistement en faveur de la CFDT

 

Télécharger le communiqué en pdf : pdfcdp_cfe-cgc-orange_resultats-elections-ca-2017_17nov2017_ok.pdf

Imprimer