CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Presse & Actu
  • Presse
  • Communiqués de Presse

grevemanifestationcoeurdefense 27novembre

1 200 salariés, provenant de 9 équipes différentes précédemment réparties sur 8 sites géographiques en Ile-de-France (Bellini, Courbevoie, Javel, Le Galion, Médéric, Neuilly, Vanves, Vélizy) emménagent au sein de l’immeuble Cœur Défense.

Si sur les maquettes ou les photos, tout semble presque trop beau pour être vrai, ces nouveaux locaux sont loin de faire l’unanimité !

En dépit d’objectifs annoncés à coup de beaux slogans (« Un projet humain construit autour d’une dynamique collective »), ce sont des grévistes et des manifestants qui accueilleront les invités attendus entre 10h et 11h.

Télécharger le communiqué en pdf : pdfcdp cfecgcorange inaugurationcoeurdefense greve 27novembre2018.pdf

Conditions de Travail et Santé SCE Orange Business Services

Imprimer

CampusMontpellierLaPompignane.png

Le projet de campus Orange sur Montpellier La Pompignane aurait vocation à rassembler l’ensemble des personnels d’Orange actuellement dispersés sur 5 sites. Le parc technologique, historiquement dédié à IBM, doit être entièrement réhabilité pour y accueillir de nouvelles activités tertiaires.

Malheureusement, l’analyse du dossier montre que de nombreux problèmes ont été laissés dans l’ombre, et notamment :

-       un rapport d’enquête publique non pris en compte, qui fait notamment état de cruciaux problèmes de transports publics et d’encombrements automobiles déjà problématiques pour accéder au site avant même la densification de son occupation, et d’une pollution des sols ;

-       une capacité d’accueil qui met en évidence la perte d’au moins 200 salariés Orange sur Montpellier d’ici à 2021.

La CFE-CGC Orange demande une étude plus approfondie du projet, des assurances quant à la desserte en transports publics, et la redynamisation du bassin d’emploi local, par la ré-internalisation d’activités et la déconcentration des divisions nationales d’Orange.

Le courrier joint détaille nos analyses et nos demandes.

Les propositions de la CFE-CGC Orange sur la redynamisation des bassins d’emplois en région sont également disponibles sur notre site web.

Télécharger :

Conditions de Travail et Santé DO Sud

Imprimer

orange marine pierre de fermat

Pour la troisième fois depuis l’acquisition d’Alcatel-Lucent par Nokia en 2015, la vente de l’activité de fabrication et de câbles sous-marins pour les télécommunications, anciennement Alcatel Submarine Networks, est à l’étude.

La CFE-CGC Orange et l’ADEAS proposent à Orange de s’associer à Ekinops pour acquérir cette activité, ce qui permettrait de dégager des synergies optimales pour les deux acteurs, et ferait d’Orange la 1ère flotte mondiale de navires-câbliers.

Télécharger :

Lire le contenu du courrier adressé au PDG d'Orange

Economie et Réglementation des Télécoms

Imprimer

justice 2060093 640

Photo : WilliamCho via Pixabay

Le 12 juin dernier, les magistrats en charge de l’instruction du dossier des suicides intervenus chez France Télécom prenaient la décision de renvoyer les prévenus devant le Tribunal Correctionnel. Les derniers recours exercés par les protagonistes ont en effet été rejetés par la Cour de Cassation le 5 juin dernier.

Le Procureur de la République de la 31ème chambre correctionnelle du Tribunal Correctionnel de Paris vient d’adresser les convocations à comparaître.

Après une audience de fixation qui aura lieu le 6 décembre prochain, 21 audiences au fond sont désormais inscrites au calendrier, du 6 mai au 2 juillet 2019 (calendrier en PJ).

Télécharger en PDF :

Conditions de Travail et Santé

Imprimer

photo orange bank

Comme le rappelle Le Parisien dans son article du 14 août dernier, l’affaire Madoff a des impacts pour les banques françaises ayant souscrit des placements douteux pour le compte de leurs clients : elles peuvent aujourd’hui se retrouver confrontées aux contentieux judiciaires initiés par les clients floués, qui veulent récupérer tout ou partie de l’argent perdu dans le cadre d’une escroquerie avérée.

L’article fait état d’une affaire impliquant Groupama Banque, dont Orange a racheté 65% du capital pour lancer Orange Bank. La CFE-CGC Orange et l’ADEAS ont alerté sur cette affaire dès mai 2016, et ont invité la Direction financière à redoubler de vigilance : notre courrier (pdf joint), dont certains médias s’étaient fait l’écho (Reuters, Silicon, Les Echos), demandait que ce litige soit bien pris en compte dans les négociations avec Groupama Banque. Nous évoquions déjà le principe d’une garantie de passif suffisante pour qu’Orange Bank ne soit pas en difficulté, ni financière, ni de réputation, lorsque l’affaire arriverait devant les Juges. La CFE-CGC Orange et l’ADEAS ont été entendues : c’est bien ce type de garantie qui est évoquée par un porte-parole d’Orange dans l’article, et Groupama Banque devra assumer les conséquences de cette affaire.

Elle n’aura donc pas d’impact sur la poursuite des activités d’Orange Bank, et encore moins pour l’argent que ses clients lui ont confié : il n’y a lieu d’alarmer ni les clients, ni les personnels d’Orange Bank.

Documents joints :

Orange Bank

Imprimer