CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Etablissements
  • Filiales du groupe
  • GlobeCast

La loi confère au Comité d’Entreprise la possibilité de rendre un avis sur la politique sociale de l’entreprise, sa situation économique et financière ainsi que sa stratégie. Pour les assister dans cette mission, vos élus ont la possibilité de s’attacher les services d’un expert indépendant. C’est donc dans ce cadre qu’a été nommé Métis Expertise au cours des deux dernières années. Cette nomination avait permis un échange plus abouti entre vos élus et la Direction. 

Analyse de la CFE-CGC : Une curieuse union sacrée de certains élus…avec la Direction.

Vos élus CFE-CGC ont présenté une motion favorable à la reconduction de l’expert pour analyser la politique sociale menée par l’entreprise en 2019. Malheureusement, faute de majorité au comité d’entreprise, la CGT comme à la CFDT ont rejeté l’expertise, dans leurs efforts toujours renouvelés d’acceptation des décisions de la Direction.

Pourquoi chercher à mieux défendre les salariés en s’appuyant sur le travail de professionnels et de leurs analyses quand il suffit d’approuver les yeux fermés les décisions de la Direction ?

Nous doutons que des élus qui se disent surchargés puissent apporter une analyse critique aussi aboutie que celle d’un professionnel appointé par le CE, lequel a rendu chaque année un rapport circonstancié d’une centaine de pages.

Leur honneur est sauf, et la Direction ravie. Ce sont ces mêmes organisations syndicales qui avaient historiquement écarté une expertise sur le projet de déménagement du Boston vers Central Park...Dont acte.

Pour notre part, nous pensons que le recours à un professionnel représente la seule issue pour permettre à vos représentants d’assumer au mieux leurs missions à votre service face à une Direction déterminée et inflexible.

Emploi & Métiers

Imprimer

Dans l’objectif principal d’amélioration continue de l’expérience client, la Direction envisage d’enregistrer les conversations téléphoniques avec les collaborateurs des départements Distribution et Exploitation. Cette évolution fonctionnelle de la TOIP, « utilisée principalement pour la formation et le développement des compétences des collaborateurs », devrait également permettre d’assurer l’authentification des appelants et la traçabilité des demandes clients.

Analyse de la CFE-CGC : Kaizen ou mouchard numérique?

Si les tentatives d’améliorer l’expérience client nous semblent toujours une bonne idée, on peut se demander si cette disposition ne représente pas la réponse technologique à la pusillanimité de certains…La tendance à faire convoquer par la Direction des Ressources Humaines tout salarié supposé coupable d’un manquement dans l’exercice de ses missions a déjà tendu le climat social par le passé. Direction et salariés devront trouver ensemble les moyens de progression sans que les collaborateurs aient le sentiment d’être espionnés.

En tout état de cause, vos élus CFE-CGC, lorsqu’ils seront consultés, s’assureront que les gardes fous juridiques soient correctement observés par la Direction dans la mise en place de ces dispositions…

Conditions de Travail et Santé

Imprimer

La communication du CE vers les salariés demeure une prérogative de son Secrétaire, en vertu de son règlement intérieur. C’est la raison pour laquelle vous avez reçu une communication vidéo annuelle pour vous informer des actions et perspectives de l’instance, aussi bien en 2018 qu’en 2019.

Analyse de la CFE-CGC : des menaces et ultimatums

Cela fait plusieurs séances que certains élus s’émeuvent des vœux et de la vidéo intitulée bilan & perspectives 2019 qui vous a été adressée en janvier dernier par le Secrétaire du CE. De leur point de vue, cette vidéo ne refléterait pas l’opinion de l’ensemble des élus car elle n’aurait pas été approuvée par la majorité des membres des instances.

 

Il va évidemment sans dire que ce message, tout comme celui de 2018 a bel et bien recueilli l’assentiment de la majorité des élus. Ces vidéos se bornant à reprendre des éléments actés dans des PV de CE dûment approuvés par vos élus.

On peut en revanche s’interroger sur ce qui suscite l’ire de ces élus... Est-ce parce que la vidéo en question vous informe sur l’audit des comptes du CE 2014 et 2015 ? Il est en effet surprenant de constater que la même communication vidéo, mise en œuvre dans des conditions identiques en Janvier 2018, n’avait suscité dans leurs rangs ni un tel émoi ni le moindre commentaire !

Ces élus mécontents demandent un démenti de votre secrétaire, entretenant savamment une confusion entre la communication du CE, du ressort du Secrétaire, et les communications syndicales qui vous sont adressées par voie électronique, à l’instar de celle que vous avez actuellement sous les yeux.

Les tracts que vous recevez par ce moyen respectent strictement l’accord d’entreprise portant sur le droit syndical et la configuration des IRP et en particulier son avenant N°3 signé le 15 Février 2018. Ainsi, chaque mail que nous vous envoyons comporte un lien de désabonnement explicite, toute demande de désabonnement étant traitée en 24 heures, hors week-ends et jours fériés.

Peut-être nos opposants ne supportent-ils pas que nous soyons la seule organisation syndicale chez Globecast à nous être correctement saisis de cet accord d’entreprise pour vous informer, prouvant de leur côté un certain manque en la matière ?

Pour notre part, nous invitons toujours la Direction à vous adresser une sollicitation à vous inscrire aux listes de diffusion des Organisations Syndicales représentatives chez Globecast, comme elle s’y est engagée

Numérique

Imprimer

Au sommaire du Comité d'Entreprise d'Avril : 

  1. Politique sociale de l’Entreprise : choix de l’expert

  2. Évolutions de l’accueil téléphonique : souriez, vous êtes enregistrés !

  3. Communications du Comité d'Entreprise : A qui profite le flou ?

  4. CE : Audit des comptes 2014 et 2015 : Pas plus d'explications mais une médiation

  5. ASC : Voyage au Japon : la longue route vers l’Extrême Orient

 

pdfTélécharger le Compte Rendu complet du Comité d'Entreprise d'Avril 2019

Activités Sociales et Culturelles

Imprimer

Des explications complémentaires ont été demandées à l’ancienne mandature pour expliquer les erreurs et manquements pointés par l’expert du CE

Mais faute de nouvel élément, la Direction propose aux protagonistes une médiation financée intégralement par ses soins

Analyse de la CFE-CGC : préjudice réel toujours inexpliqué et médiation proposée

En dépit des postures théâtrales de certains en cours d’instance ou de la convocation de l’ancien expert-comptable du CE, ou encore des déclarations sans fondement d’autres élus, aucun nouvel élément tangible n’a été apporté par l’ancienne mandature pour expliquer les erreurs et manquements pointés par l’expert du CE. Même l’ancien expert-comptable prend ses distances avec les travaux d’audit pour dégager sa responsabilité.

Devant la situation, la Direction semble espérer que l’ancienne mandature trouve une sortie de crise par le seul truchement d’une médiation qu’elle propose et finance. La Direction parait en effet très attachée à la paix sociale… et l’ancienne mandature très attachée à suivre les propositions de la Direction !

Dans le seul but de solutionner la crise, la CFE-CGC a accepté de participer à cette démarche. Pour autant, nous redoutons que le dialogue ne tourne court, attendu que l’ancienne mandature estime avoir répondu à l’ensemble des sollicitations de l’expert-comptable du CE et considère l’affaire close.

Comme déjà annoncé, si cette ultime procédure devait échouer, nous nous verrions contraints de prendre nos responsabilités et de saisir les autorités judiciaires compétentes.

Activités Sociales et Culturelles

Imprimer