• Accueil
  • Presse & Evènements
  • Evènements
  • Le Micro-Travail en France : derrière l'automatisation, de nouvelles précarités au travail ?

Le Micro-Travail en France : derrière l'automatisation, de nouvelles précarités au travail ?

Antonio Casilli, enseignant-chercheur à Télécom ParisTech, et Paola Tubaro, professeure chargée de recherche au CNRS, présentent leurs travaux concernant les « petites mains » cachées derrière les intelligences dites artificielles. Ces « travailleurs et travailleuses du clic », qui sont plus de 260 000 en France et des millions à travers le monde, constituent un nouveau prolétariat, faisant le travail des robots et éduquant les logiciels d'intelligence artificielle (IA) pour quelques centimes par clic. En France, ces invisibles « néo-précaires du digital » sont majoritairement des femmes (56,1%), souvent sans réel contrat, et surtout sans stabilité d'emploi. A l’heure des réflexions sur une IA éthique, l'étude du projet DiPlab pose clairement la question de la régulation et de la protection sociale généralement inexistante de cette nouvelle forme de travail : un défi pour les syndicats et les législateurs.

Vidéo à la une

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données