Des NAOs qui n'en sont pas !

Cette année, pas de Négociations Annuelles Obligatoires ?

La Direction n’a pas souhaité négocier et s’est contentée de faire un bilan négatif des résultats de l’entreprise, de recueillir les revendications et dire non à tout. Les NAO n’ont pas été annuelles car à force d’être décalées, elles n’ont démarré qu’en septembre soit bien après la clôture des comptes 2019.

Et pour proposer quoi ?

naoMalgré les bons résultats 2019 (plus de 7% de croissance du chiffre d’affaires) sur lesquels devraient se fonder les augmentations 2020, la Direction propose un budget pour les augmentations individuelles de seulement 1,4%, sans rétroactivité au 1er janvier. Concrètement, appliqué à partir de septembre, cela représente 0,47%, c’est-à-dire tout juste l’équivalent de l’inflation sans aucune augmentation du pouvoir d’achat. 

La Direction souhaite que nous payions la « crise COVID » au moins deux fois : cette année et l’année prochaine. Alors même que cette « crise COVID » n’a démarré qu’en 2020 et que les salariés ont déjà fait des efforts significatifs notamment sur leurs jours de repos et de congés, la Direction refuse de reconnaitre l’investissement et l’abnégation de chacun d’entre vous pendant cette crise. Pire, elle profite de la situation sanitaire pour réduire les augmentations.

 Autre exemple d’injustice, la Direction refuse de réduire l’inégalité des salaires entre les femmes et les hommes. Nous avons demandé qu’un budget à la hauteur des enjeux soit appliqué de manière à résoudre définitivement l’injustice qui règne dans notre entreprise sur ce sujet. La Direction refuse et propose 0,1% (inclus dans les 1,4%, pas en supplément !). Des miettes. 

Enfin, à propos de la prise en compte des enjeux environnementaux au niveau d’OBS SA, la Direction refuse d’allouer un quelconque budget au sujet, au lendemain même de la signature du GreenAct par OBS. Leurs ambitions : remplacer les gobelets plastiques et trier les déchets, mesures dérisoires (même si elles sont nécessaires) qui promettent de jeter le discrédit sur notre entreprise et ses salariés. Quel commercial pourra présenter à ses clients ces mesures sans envergure ? Ne nous y trompons pas, cela aura un impact sur les résultats de notre entreprise et donc sur nos futures augmentations. En pleine crise, alors que nous pourrions tirer avantage de notre positionnement et sortir notre épingle du jeu, la direction choisit le greenwashing

En résumé

  • PAS D’AUGMENTATIONS
  • PAS DE MESURES D’ÉGALITÉ FEMME / HOMME
  • DISCREDIT COMPLET SUR L’ENVIRONNEMENT

Il est temps de changer de cap !

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur