Faute d’idées, la stratégie immobilière reste à construire

Analyse d’un échec et propositions pour l’avenir

Lors du CSEE de SCE de décembre 2020, la Direction de l’immobilier Groupe, DIG, a présenté le projet de schéma directeur de l’immobilier territorial d’Orange SCE. Comme à chacune de ses interventions la DIG fournit un état des lieux et réitère sa volonté de travailler en concertation avec les représentants du personnel. Elle a pour objectif de proposer des immeubles adaptés aux nouveaux modes de travail et au bien-être des salariés tout en répondant au besoin d’attractivité de la marque OBS et également, à la contrainte économique d’optimisation des loyers et de l’occupation des sites.

Derrière ses bonnes intentions, le bilan est mitigé. Vos élus CFE-CGC Orange constatent finalement que peu de locaux sont réellement adaptés aux nouveaux usages. 

En effet, 55% des salariés de SCE sont situés en Île-de-France, là où la pression immobilière est la plus forte et le prix du loyer le plus élevé. Et cette répartition tend à se pérenniser dans le temps. 

Des groupes de travail se sont constitués pour réfléchir à de nouvelles manières de travailler et à rationaliser les espaces. Toutefois, notre Direction peine à définir ses besoins, sa stratégie et à organiser les échanges avec les partenaires sociaux.

Le résultat de cet immobilisme avec 10 années d’aménagements improductifs a conduit la DIG à … un plan de réduction des coûts.

Pour vos élus CFE-CGC Orange, il est grand temps de tirer un bilan de ces projets immobiliers qui se succèdent, d’écouter les besoins exprimés par les salariés et de convenir d’une méthodologie pertinente avec les représentants du personnel afin de répondre aux attentes ! rentabilisation espace de travail

L’immeuble de bureau à l’heure du télétravail

Avec la généralisation du télétravail, l’immeuble de bureau et les espaces connexes doivent se réinventer pour proposer une offre de services flexible, répondant aux modes de travail hybrides, au bien-être des salariés et au besoin d’échanges. Les locaux doivent rassembler et non isoler les salariés dans d’immenses open spaces inadaptés.

Domicile, espaces de coworking, cafés, restaurants, pitch room, open lab, salle de créativité ou de convivialité constitueront cet écosystème flexible. L’enjeu est bien de faire revenir les collaborateurs au bureau. Et pour leur donner l’envie, il faut que les espaces, les équipements et les services proposés leur permettent de travailler dans de meilleures conditions que s’ils étaient chez eux. Nos bureaux doivent être accessibles, et dans les grandes métropoles, au cœur de la ville et des transports.

Le bureau doit être un hub conçu pour soutenir la collaboration, accélérer la créativité, développer l'esprit d'équipe et incarner la culture de notre entreprise. Il devient le cœur de l’animation des communautés professionnelles internes et externes, doté d’une offre multi-servicielle qui facilitera le quotidien des salariés. Chaque métropole peut être le siège d’une direction : la 5G à Toulouse, IA à Nice, Cyber Défense à Rennes…

Les propositions de la CFE CGC

Tous Orange

Depuis plusieurs années, vos élus militent pour le OneOBS et la co localisation des salariés sur un même site. Cette co localisation aura pour avantage de mutualiser les coûts et aussi les compétences. Elle favorisera la transversalité et permettra la fluidité sur des bassins d’emploi où les offres de poste sont plus rares quelle que soit l’entité ou la filiale.

Se regrouper pour mieux travailler ensemble pour nos clients et éviter les petites tours d’ivoire de chaque direction et filiale, où chacun s’est enfermé.

Booster l’emploi en province

Le confinement a démontré que l’on peut travailler efficacement où que l’on soit. Il a joué le rôle de détonateur quant à la priorité donnée à sa qualité de vie. Quitter Paris et candidater à des postes dans les grandes métropoles, c’est le chemin que souhaitent prendre de plus en plus de salariés.

La relocalisation des emplois en province présente de nombreux atouts :

  • Un moyen d’échapper aux contraintes des transports en commun (crise sanitaire, grèves … ),

  • Permettre aux salariés d’acquérir un logement plus spacieux, bénéficiant d’un extérieur et d’améliorer leur qualité de vie et celle de leur famille,
  • Contribuer aux objectifs d’OBS de réduction des coûts de l’immobilier de bureau,
  • Avoir des opportunités d’évolutions de carrière équitables où que l’on soit basé,
  • Ré équilibrer les sphères d’influence et forces de l’entreprise en décentralisant les prises de décision et la déclinaison de la stratégie dans les régions plutôt qu’au seul siège social.

Les espaces de Restauration Collective

Avec l’essor du télétravail, la restauration collective d’entreprise va devoir réinventer son offre et repenser ses espaces pour ne plus se limiter au déjeuner du midi, ni à la seule fréquentation de ses salariés.

Ses espaces doivent être modulaires pour pouvoir y organiser des business breakfasts, des visites  clients dans des espaces privatifs ou des AfterWorks avec des collègues ou des externes.

L’accueil doit être étendu à tous les visiteurs avec qui les salariés interagissent sans qu’ils aient à se soucier d’autorisation d’accès ni de moyens de paiements. Ces espaces doivent s’ouvrir vers l’extérieur et accueillir librement tous ceux qui le souhaitent.

Capitaliser sur l’expérience collaborateur, privilégier la cohérence avec l’aménagement du territoire plutôt qu'une sélection par les coûts 

Nul doute, les salariés doivent être impliqués dès le départ aux réflexions. Ils sont les mieux placés pour décrire les espaces et services dont ils ont besoin. Ils connaissent parfaitement les contraintes locales qui leur font préférer le domicile au bureau. L’implantation des bureaux là où les loyers sont les moins chers ne constitue pas une économie dès lors qu’ils sont inoccupés ! Les flux de circulation massifs qui rallongent les temps de transport, l’insécurité, le manque de services annexes dans l’entreprise ou à proximité (parking cycles ou automobile sécurisés, service de conciergerie, crèches, commerces de 1ère nécessité, salle de sports…) feront renoncer les collaborateurs à revenir dans la maison commune.

Conditions de Travail et Santé

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur