Intéressé par l'intéressement ? Votez et faites voter !

Envie qu'un intéressement récompense vos efforts de cette année ? C'est le moment de le dire !

Du mardi 7 septembre au jeudi 9 septembre, nous sommes appelés à participer au référendum qui déterminera si oui ou non, nous aurons de l'intéressement cette année à travers la question suivante :

 “Approuvez-vous le contenu de l'accord d'intéressement UES OBS 2021-2022-2023 signé le 30 juin 2021 par la CFE-CGC ?".

Seul un vote majoritaire en faveur de cet accord peut nous permettre de toucher un intéressement au titre du travail que nous aurons réalisé cette année : c’est donc à vous de jouer !

Voter “oui”, c'est voter “gagnant-gagnant”

Si le OUI l'emporte :

  • Soit nos résultats sont bons, et nous en récupérerons une partie en intéressement et en abondement
  • Soit nos résultats sont mauvais et nous aurons quand même un abondement assuré par l'accord.

Si le NON l'emporte :

  • Soit nos résultat sont bons, et nous aurons tous perdu au moins un an d'intéressement
  • Soit nos résultats sont mauvais et dans ce cas, quel intérêt et marge de manœuvre aurait l'employeur de négocier un meilleur intéressement avec nous ? si tant est qu'il aie les moyens de conserver une politique d'intéressement.

Nous avons donc tout à gagner à avoir un accord valide dès maintenant.

Pourquoi l'objectif de 2021 est atteignable !

La situation d'hier n'est pas la situation d'aujourd'hui, pensons à l'avenir, pas au passé :

  • Les résultats du premier semestre sont très encourageants avec un EBITDAaL retraité conforme aux prévisions
  • La tendance côté Enovacom est même à la surperformance, qui serait synonyme d'un très fort intéressement (croissance de 24,9% au premier trimestre, EBITDAaL de 0,9m€ au dessus du budget (sur un CA de 4,4m€).
  • L'intégration d'OCB dans l'UES avait fortement pesé sur les résultats des années précédentes. Or depuis 2020, OCB a atteint sa taille critique et porte une dynamique très positive.
  • OCD continue sa dynamique de croissance avec +19,9% de CA au 1er trimestre et une marge brute supérieure au budget d'1m€.
  • Les résultats de Digital for Business au premier semestre sont très bons, signe du redressement de l'activité après quelques trimestres difficiles.
  • Ces dynamiques positives dans notre périmètre sont illustrées par la forte croissance de l'EBITDAaL au 1er trimestre par rapport à 2020 : +66%  pour OBS SA, +41% pour Enovacom, et + 49,6% pour OCD SAS (les résultats détaillés du T2 n'ont pas encore été publiés mais la dynamique globale se confirme sur la période).

L'accord actuel prévoit un déclenchement de l'intéressement avec un EBITDAaL à seulement 1% du chiffre d'affaire quand l'EBITDA moyen des ESN se situait à 14,1% en 2020 (source elcorp). Notre entreprise est remplie de professionnels investis, nous sommes sur une bonne dynamique et leader sur plusieurs domaines. Il n'y a pas de raisons à ce que nous n'arrivions pas à atteindre ces 1%, et même à faire beaucoup mieux dans les années à venir.

Les bonnes nouvelles de l'accord

La longue négociation de cette année a été utile et a permis à cet accord de proposer de nombreuses avancées par rapport à ce qui était originellement proposé par la direction : 

  • Les indicateurs financiers ne se limitent pas à l’EBITDAaL : contrairement à ce qui était proposé initialement par la direction, nous avons réussi à imposer des critères liés au taux de croissance du CA Services et à la RSE.
  • L'indicateur “taux de croissance du CA Service” est un indicateur bien plus durable que celui de la croissance service car il ne se base pas uniquement sur le chiffre d'affaire mais évalue notre transformation vers le service.
  • Notre action autour de la Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) est maintenant prise en compte dans le calcul de l'intéressement
  • Les règles de déclenchement ont été simplifiées et la valeur redistribuée est plus élevée au seuil de déclenchement que dans le précédent accord (0,2% de la masse salariale redistribuée dès le seuil déclencheur d'EBITDAaL à 60% atteint).
  • Le déclencheur de l’abondement ne s'élève qu'à 60% de l’objectif d’EBITDAaL après retraitement, contre une proposition initiale de la direction à 70%,
  • Les niveaux d’objectifs sur les 3 indicateurs déterminant l’intéressement (EBITDAaL, taux de CA Services et RSE) seront négociés tous les ans,
  • Les règles de répartition sont plus équitables que précédemment (d'avantage d’absences prises en compte dans la présence et répartition plus juste en fonction des salaires).

Vous souhaitez gagner plus pour le travail que vous faites ? Il vous suffit de répondre “oui” pour mettre toutes les chances de votre côté !

pdfaccord_ues_obs_interessement_2021-2023.pdf

Orange Business Services

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur