« Dérobades et refus de répondre » - l'Humanité

 humaproces

Lors de leurs plaidoiries au procès France Télécom, les avocats des parties civiles ont fustigé les « mensonges » des prévenus, tout en mettant en avant leurs responsabilités.

Des prévenus « volontairement En cette avant-dernière semaine du procès en appel des ex-dirigeants de France Télécom, ces mots sont revenus plusieurs fois durant les plaidoiries des avocats des parties civiles. Malgré la condamnation des dirigeants en première instance pour harcèlement moral institutionnel pour la période 2007-2008, ce nouvel épisode judiciaire s’est illustré par un puissant déni de la crise sociale qui a touché le groupe, avec 39 cas de souffrance dont 19 de suicide.

Me Frédéric Benoist, avocat de la CFE-CGC et de parties civiles, n’y va pas par quatre chemins : « Les prévenus n’ont pas la tête dans le sable. Ils savent ce qu’ils font. Durant les débats, un terme n’a pas été entendu : celui de mensonge. Des contrevérités ont été assénées (…)

Lire l'article complet sur l'Humanité (abonnés) - Cécile Rousseau - 24/06/2022

Conditions de Travail et Santé

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur