CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Etablissements
  • Divisions de l'UES
  • Fonctions Support et Finances

 Les élections des Représentants du Personnel et de vos Représentants au Comité d'Entreprise auront lieu le 22 janvier 2009.

Des négociations ont lieu actuellement entre Syndicats et Direction pour déterminer les modalités pratiques de ces élections.

Imprimer

 CE du 27 Août 2009

Le CE demande une minute de silence pour les collègues ayant mis fin à leur jour ces derniers mois

Le CE fait une déclaration préalable concernant la manière scandaleuse dont ont été traités les représentants du personnel par l'avocat de FT, lors de l'audience en différé du 12 Août 2009. Le Président s'excuse "si des propos diffamatoires ont été tenus" (ce qui a bien été le cas).

Point 1 : Adoption du PV du CE du 25 juin 2009

vote 14 POUR (dont la CFE-CGC-UNSA) et 1 abstention

Point 2 : Consultation sur le rapport annuel 2008 sur l'emploi des travailleurs handicapés 

 sujet qui tient à coeur de la CFE-CGC-UNSA, d'autant plus que Serge CLEMENT est Président de la Commission du CE qui traite de ce sujet.

La Direction manifeste une certaine bonne volonté qui, hélas n'est pas traduit dans les faits, la situation n'ayant guère évolué depuis quelques années.

La Direction ne répond pas à nos questions en séance mais reporte les réponses ultérieurement.

vote : 15 abstentions

Point 3 : Information relative au rattachement de la zone Drôme et Ardèche à l'Unité de Gestion immobilière Rhône Alpes Auvergne (UGI RAA)

La Direction explique que la seule raison de ce changement est une raison géographique, Lyon étant plus près que Marseille et qu'aucune réorganisation des UGI n'est prévue. Cette motivation ne tient pas la route  mais malgré nos questions nous n'obtenons pas la vraie raison qui a dicté ce changement à la date du 01/01/2010.

Point 4 : Questions / Réponses concernant le document économique initial actualisé au 1er juillet 2009 (art L 2323-7 du Code du travail)

Certains dossiers n'ont pas été mis en consultation alors qu'ils avaient des impacts non négligeables mais la Direction argumente sur le fait que c'est trop tard (alors qu'au moment des consultations en CE, la Direction nous présentait le dossier comme une modification mineure et que ce n'est qu'après coup qu'on a vu les dégâts). Ces situations risquent malheureusement de se reproduire : nous demandons donc à chaque salarié d'alerter les représentants CFE-CGC-UNSA à chaque réorganisation pressentie.

Point 5 : Information sur le bilan 2008 de la restauration

Il manque la donnée essentielle qui est la différence entre ce que FT devrait donner comme budget (pourcentage de la masse salariale) et le budget réel. La CFE-CGC-UNSA dénonce l'opacité du système.

Point 6 : Information relative à l'évolution des volumes Echange Express au sein de la Supply Chain France

La Direction reconnaît que la qualité du service rendu actuellement est bonne, ne donne pas de justification économique donc là encore nous ne comprenons pas la motivation de cette décision déjà prise et mise en oeuvre depuis deux mois au mépris de la loi.

La CFE-CGC-UNSA rappelle qu'elle a depuis longtemps dénoncé le fait que des bornes SAV sont implantées en agences sans que le logiciel suive. La CFE-CGC-UNSA  demande, entre autre,  pourquoi le CHSCT n'a pas été consulté, dénonce l'impact sur le site de Rungis qui selon elle est menacé à terme et dont la Direction rejette l'idée...La Direction ne répond ni à ces questions là, ni aux autres de manière satisfaisante. Ce manque d'anticipation de la part de la direction est en contradiction avec les déclarations d'Olivier Barberot qui demande qu'on accompagne les évolutions en anticipant les réorganisations.

Le CE demande à ce que la sujet soit traité au CCUES puisque plusieurs CE vont être impactés (retour d'un travail jusqu'alors centralisé, dans les boutiques sans effectif supplémentaire), demande un passage ensuite en consultation au CE avec un focus sur la santé au travail des salariés de Rungis au travers d'une résolution votée à l'unanimité

La séance est interrompue par un mail choquant nous parvenant : les appels à candidatures pour le renouvellement du CHSCT de Rungis présente une image dégradante de la femme. Une résolution est immédiatement votée à l'unanimité par le CE qui demande qu'on retire cette photo instantanément et qu'un push mail parte avec les appels à candidature sans la photo mais avec les excuses de la dIrection, ce qui sera fait nous assure t on.

Point 7 : Présentation du consommé du budget prévisionnel ASC à mi-année

Un budget est présenté avec des comptes équilibrés, ce qui n'était pas le cas en préparatoire. La CFE-CGC-UNSA ne comprend pas ce virement soudain de la CFDT.

Point 8 :  Point sur les ASC

Alors que l'ensemble des OS souhaitent que le CE Fonctions supports continue comme si de rien n'était, la CFE-CGC-UNSA plus responsable demande à prendre en compte la situation financière catastrophique des ASC au CCUES (gérées précédemment par la CFDT, responsable et redevable devant les salariés et le bureau du CCUES) et fait la déclaration préalable suivante :

"Etant donné la situation (des ASC) au CCUES et à l'éventuel déficit annoncé au CE FS, la CFE-CGC souhaite suspendre l'ensemble des prestations tant que l'expert-comptable ne s'est pas prononcé."

Point 9 : Divers

- Remplacement de Philippe Loiret par Jean Pierre Poingt (CFDT) à la Commission Economique et Marchés

- Changement de date du CE du 17 Décembre déplacé au 15 Décembre

Imprimer

Le CHSCT de la DIT commencé le mardi 3 février 2009 se poursuivra le 23 février, l'ordre du jour n'ayant pas été épuisé. Le 13/01/09, trois nouveaux membres ont été élus en remplacement des membres partants ou démissionnaires (un élu SUD, un élu CGT et un élu CFTC). La commission de suivi des salariés suite aux suppressions de poste est sur la sellette et nous ne manquerons pas de vous informer de son devenir, essentiel aux yeux de la CFE-CGC à un moment où d'autres suppressions de poste peuvent advenir...

D'ores et déjà deux résolutions ont été votées à l'unanimité concernant le local archive du site Gailleton de l'UGI RAA (interdiction d'accès au local, le plancher menançant de s'écrouler et demande d'un audit sécurité de l'ensemble du site).

Imprimer

Journée du 7 octobre 2008

Le 7 octobre 2008, les organisations CFDT, CFE-CGC, CGT, FSU, Solidaires et UNSA appellent les salariés à participer massivement à la journée d'action syndicale mondiale pour le travail décent, une mobilisation d'ampleur pour promouvoir dans le monde les libertés et la solidarité, avec la volonté de faire reculer la précarité et la pauvreté.

Pour la CFE-CGC, c'est une occasion pour les salariés d'affirmer l'exigence :

       d'emplois de qualité pour toutes et tous,

       de salaires revalorisés,

       d'amélioration des conditions et de la durée du travail respectant la santé et la dignité des personnes,

      d'une protection sociale et de retraite garantie et de haut niveau,

      de services publics efficaces et contribuant à la cohésion sociale.

Imprimer