• Accueil
  • Presse & Evènements
  • Revue de Presse
  • Les plus de 55 ans ont quasiment disparu chez France Télécom-Orange - Miroir Social

Les plus de 55 ans ont quasiment disparu chez France Télécom-Orange - Miroir Social

Une nouvelle espèce en voie de disparition ? « La pyramide des âges est vraiment originale puisqu’il n’y a pratiquement plus de salariés de plus de 55 ans mais une grosse masse entre 45 et 55 ans », explique Pierre Gojat, l‘un des coordinateurs de l’Observatoire intersyndical du stress et des mobilités forcés mis en place par la CFE-CGC, SUD-PTT puis l’Unsa au sein du groupe France Télécom.

Un Observatoire alternatif qui organise les 6 et 7 novembre à Paris ses 2èmes assises qui s'adressent en premier lieu aux élus des 400 CHSCT qui ne sont pas forcément préparés à appréhender les multiples facettes de la question du stress.

Surtout pas de licenciements collectifs chez l’ex-opérateur public

Ce sont les seniors qui sont les plus concernés par le stress et les mobilités forcés dans un groupe qui s’emploie à réduire ses effectifs depuis sa privatisation de 1996. Il reste encore au minimum 10.000 postes à supprimer d'ici trois ans. La pression monte depuis fin 2006, date à partir de laquelle le dispositif de préretraite qui coûtait 800 millions d’euros par an ne fait plus partie du programme. Jusqu’alors, des wagons de salariés sont donc partis en préretraite à 55 ans.

... La mobilité comme valeur supérieure de l’entreprise. France Télécom – Orange se refuse à annoncer le moindre PSE. Surtout pas de licenciements collectifs chez l’ex-opérateur public qui érige désormais la mobilité comme « une valeur supérieur de l’entreprise » rapporte le cabinet ACT consultants qui vient de remettre à l’observatoire un rapport d’analyse de 40 entretiens conduits avec des seniors en situation de mobilité forcée. Un rapport qui constate que dans l’ensemble « les objectifs de recomposition de l’emploi ne prennent en considération ni les compétences des agents, ni les opportunités de carrière qui leur sont réellement accessibles ou offertes sur le marché de l’emploi...»

Et Pierre Gojat, 51 ans, ancien directeur commercial grand compte de France Télécom de témoigner : « Mon poste n’existe plus et je dois me trouver un autre boulot. Je suis au chômage interne sur un marché où il n’y a pas d’offre » - Pierre Gojat, 51 ans.

Certains ne résistent pas à cette placardisation et quittent l’entreprise. D’autres craquent. Un Observatoire qui ne cherche pas à « exploiter » des drames complexes à comprendre mais qui rappelle tout de même qu’il y a eu « neuf suicides depuis le début de l’année. » Ne vaudrait-il finalement pas mieux un PSE en bonne et due forme plutôt que de laisser pourrir des situations ?

Extrait - Miroir Social - 6 novembre 2008 - Rodolphe Helderlé

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données