La médecine du travail en question à France Télécom

Communiqué du 15 juin 2009

Quelques jours après l'annonce de 18 suicides et tentatives de suicides à France Télécom en 15 mois, un nouveau suicide nous a été signalé à Paris le 25 mai (un technicien de 44 ans).

Encore une fois, nous pensons que, si la responsabilité de l'entreprise ne peut être systématiquement invoquée dans ces situations tragiques, la succession de ces drames est révélatrice d'un profond malaise dans l'entreprise. Un autre indicateur apparaît aussi clairement à France Télécom, c'est la succession de démissions de médecins du travail de France Télécom.

Un médecin de Tours a récemment démissionné, mettant en cause les conditions de son exercice dans l'entreprise. D'autres médecins de la région de Lyon ont communiqué leurs difficultés, ce qui a donné lieu à une conférence de presse des élus du CE.

De même, les élus du CE de la région Bretagne ont rendu public des conlusions de médecins qui font état d'un développement du stress et de la souffrance au travail. Depuis deux ans, ce sont au moins huit médecins qui ont quitté le service médical de l'entreprise.

L'Observatoire du stress et des mobilités forcées dans le groupe France Télécom constate encore une fois que la Direction du Groupe ne prend pas la mesure de la situation : elle cherche au contraire à masquer la réalité des faits.

Le PDG Didier Lombard n'a-t-il pas lui- même déclaré qu'"Il y a des choses encourageantes comme des chiffres de bonne santé : le cash qu'on génère...". La succession de réorganisations, les suppressions massives d'emplois, la mise en place d'un véritable "management par le stress" sont les ressorts de la dégradation des conditions de travail dans l'entreprise.

Elle se manifeste aussi par la situation d'empêchement dans lequel se trouve nombre de médecins du travail pour exercer valablement leurs missions : protéger la santé des salariés. L'Observatoire du stress exige que l'indépendance des médecins du travail soit assurée vis à vis de la direction, que toutes les garanties leur soit données pour pouvoir travailler avec les CHSCT, les élus des Comités d’établissement, les organistations syndicales pour une véritable politique de prévention.

Lire la lettre de démission du médecin de Tours :

http://observatoiredustressft.org/spip/IMG/pdf/medecin37demission.pdf

Lire les conclusions des médecins de la région de Lyon :

http://observatoiredustressft.org/spip/IMG/pdf/conclusion commune medecins DTCE CE 08 04 2009.pdf

Lire l'Interview de Stéphane Rochdi, médecin du travail de France Télécom qui a démissionné en 2007 :

http://observatoiredustressft.org/spip/spip.php?article1180

Contacts :

Francis HAMY : 06 07 10 44 49

Patrick ACKERMANN : 06 81 23 33 84

Pierre MORVILLE : 06 62 22 78 35

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur