• Accueil
  • Etablissements
  • Divisions Orange
  • WIN
  • Déclaration préalable du 24 avril 2020

Déclaration préalable du 24 avril 2020

Déclaration préalable CFE-CGC Orange du CSE WIN du 24 avril 2020

Après 6 semaines de confinement, nous avons enfin passé en France la première vague de la pandémie et nous sommes désormais sur un plateau avec une baisse quotidienne mais très lente du nombre de malades. Le compteur des victimes progresse toujours et nous affiche désormais  près de 22 000 décès en France pour près de 121 000 malades testés. Mais rien n’est gagné et le nombre de malades excèdent encore nettement le nombre de guérisons même si l’écart semble rapidement se réduire.  Au niveau mondial, la maladie touche désormais le monde entier portant à près de 2,7 millions le nombre de malades connus et à près de 188 500 les décès identifiés. La planète est fortement confinée et l’économie du monde est globalement à l’arrêt apportant la dépression économique que tout le monde redoute dans ses effets et dans ses conséquences. Pour revenir à la France, la société s’est installée en confinement mais redoute la sortie de celui-ci annoncée à partir du 11 mai 2020 avec le risque en résultat de retour en force de la maladie. Elle se concrétiserait alors par une seconde vague de malades entrainant un nouveau confinement qui pourrait alors devenir récursif.  Pour garantir et rendre supportable le confinement et éviter un développement des violences familiales qui pourraient en être la conséquence mais aussi pour suivre le développement de l’épidémie avec des outils comme StopCovid, l’économie numérique occupe désormais une place dominante dans l’actualité. Tous ces changements présagent une évolution durable post-crise des usages et un rôle toujours plus grand des opérateurs de communication comme Orange.    Le commerce en ligne, lui, se porte très bien. Fnac, Amazon, Cdiscount… Tous rapportent un véritable boom de commandes. Le e-commerce constate que les Français en confinement ont trois priorités : occuper les enfants en commandant des jouets notamment, s’adapter au télétravail avec un boom des cartouches d’encre et se divertir sans sortir. Les ventes d’articles de fitness ont ainsi explosé avec une croissance de + 175 % et le marché des jeux vidéo en ligne a bondi de 265 %. Le streaming vidéo explose, avec par exemple Netflix qui compte désormais 183 millions d’abonnés de par le monde, ou avec l’ouverture en France de l’offre SVOD de Disney+ depuis le 7 avril. Pour les achats alimentaires et que ce soit par livraison, drive ou click & collect, une augmentation de 50% des commandes en ligne a été observée à partir de la deuxième semaine de confinement, par rapport à son niveau d’avant crise. Le paiement par carte bancaire s’est de très loin généralisé, marginalisant le paiement en espèces pour éviter tout contact. Une fois tout ce constat posé, on montre bien l’importance de notre entreprise dans la gestion de la situation exceptionnelle de notre pays. Tout cela n’est possible que grâce à la forte implication de tous les salariés Orange et de ses filiales. Nous attendons donc qu’Orange en prenne acte et qu’elle sache récompenser ses salariés aux travers des primes annoncées et de la NAO à venir.  On attend aussi d’Orange qu’elle remette en cause ses choix de développement immobilier et gèle les projets de déménagement en cours. Le monde de demain et particulièrement celui du monde du travail sera différent. Il est inconcevable de continuer des projets de réduction des surfaces pour les employés, de développement du Flex office alors qu’il est indispensable de prévoir la distance nécessaire entre tous pour la santé, le confort et la qualité de travail dans nos locaux.  Malgré cette situation, les projets comme New Alleray continuent sans le moindre changement avec en prévision une diminution de plus de 30% des surfaces ! Ce manque de discernement nous pose question sur la capacité de l’entreprise à s’adapter à ce nouveau monde. A ce stade, nous attendons que l’entreprise travaille sur la reprise progressive attendue de l’activité à compter du 11 mai prochain et assure à l’ensemble des employés la possibilité de venir sur les lieux de travail dans de bonnes condition de sécurité. N’oublions pas que le trajet domicile-travail fait partie du travail  
Enfin, nous terminerons comme d’habitude désormais sur la dénonciation de la situation de la restauration au sein de notre entreprise en confinement. Les prix alimentaires augmentent fortement et le coût d’un repas a nettement crû ces dernières semaines. Une  bonne nouvelle malgré tout vient de tomber hier : le déplafonnement des tickets restaurants, de 19 euros par jour à 95 euros par semaine, afin de permettre aux Français de faire des courses plus importantes et en une seule fois au supermarché ou en commerce de proximité ou même pour régler une facture de restaurant supérieure à 19 euros. Les décrets d’application devraient sortir la semaine prochaine et ceci pour répondre à la demande des syndicats !  Tous ? Non nous ne le croyons pas car à Orange mis à part la CFE-CGC Orange tous les autres syndicats présents au CNR s’opposent avec acharnement à l’usage de titre-restaurants au point de spolier tous les salariés depuis l’entrée en confinement ! Nous ne cesserons pas de dénoncer cette situation inadmissible et qui fait tâche à notre entreprise.
 

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données