CSEC des 25 et 26 août : situation économique et financière de l’entreprise et résultats S1

Situation économique et financière

Résultats 2019

Les résultats annuels confirment l’atteinte des objectifs annoncés pour 2019.

  • CA du Groupe : +0,6% en 2019 et +1,1% au 4ème trimestre, accélération v/s +0,8% du trimestre précédent
  • Hausse tirée par Afrique & Moyen-Orient (+6,2%), par l'Europe (+1,4%) et retour de la croissance d’Entreprises (+1,0% en 2019).
  • Très légère décroissance en France : -0,3% et baisse en Espagne (-1,5%) en 2019 sous l’effet du glissement du marché vers le low-cost.
  • EBITDAaL Groupe : +0,8% en 2019 et +1,3% au 4ème trimestre, en accélération par rapport au +0,2% du trimestre précédent, soutenu par augmentation CA et maitrise des coûts.
  • Hors effets des offres promotionnelles de lecture numérique, croissance CA = +0,8% et EBITDAaL = +1,5% sur ensemble 2019.
  • eCAPEX Groupe = +0,6%, y compris effet du partage du réseau d’accès mobile avec Vodafone en Espagne. Hors cet effet, eCAPEX en légère décroissance.
  • Cash-flow organique activités télécoms = 2,3 milliards d’euros et dépasse nettement les objectifs annoncés pour 2019.

Ces résultats sont le fruit de la stratégie du Groupe axée sur la connectivité augmentée et sur les nouveaux territoires de croissance :

  • Offres convergentes = 10,8 millions de clients au 31 décembre 2019, (+3,4% sur un an). Orange = 1er opérateur convergent en Europe.
  • 7,3 millions de clients fibre ; Orange leader incontesté sur la fibre en Europe et forte croissance en 2019, avec
    745 000 ventes nettes en France et un record au 4ème trimestre en France (239 000 ventes nettes) et en Pologne (47 000 ventes nettes).
  • Afrique & Moyen-Orient, 23,8 millions de clients 4G fin 2019, soit croissance de 42,6% sur un an. Orange Money, avec une base de 18,2 millions de clients actifs fin 2019 croit de 20,1% sur un an.
  • Poids activités IT&SI dans le CA Entreprises = 37,2%, +2 points vs 2018. Performance du cloud et de la cybersécurité où Orange est devenu un leader européen grâce aux acquisitions de SecureData et SecureLink.
  • Fin 2019, Orange Bank compte au total plus de 500 000 clients dont 390 000 titulaires des comptes en France et a lancé l'offre en Espagne.
  • En lien avec ses engagements en matière environnementale, Orange a baissé en 2019 ses émissions de CO2 de -5.4% en absolu par rapport à 2018 malgré la croissance des usages sur ses réseaux.

Perspectives 2020

  • EBITDAaL 2020 stable positif.
  • eCAPEX 2020, qui incluent l’impact des accords de partage de réseau en Espagne et en Belgique, en hausse de 200 millions d'euros.
  • Cash-Flow Organique des activités télécoms 2020 supérieur à 2,3 milliards d’euros, en amélioration par rapport à l’objectif annoncé à la journée Investisseurs de décembre.
  • Engagement de mettre en œuvre plan d’économies nettes additionnel de 1 milliard d’euros d’ici 2023 sur une base de coûts indirects délimitée de 14 milliards d’euros en 2019.
  • Objectif maintenu d'un ratio dette nette / EBITDAaL des activités télécoms autour de 2x à moyen terme.
  • versement d'un dividende de 0,70 euro par action proposé pour 2020, avec versement en décembre prochain d'un acompte sur dividende de 0,30 euro/action.
  • Sur 2021-2023, Orange versera un dividende annuel de 0,70 euro à minima par action, sans exclure une hausse éventuelle en lien avec l'accélération de sa trajectoire de cash-flow organique.

Résultats financiers H1 2020

Très bonne résistance malgré l’épidémie de COVID-19

Chiffre d’affaires et EBITDAaL en recul au 2ème trimestre 2020, pénalisés par les effets de la crise sanitaire. Sur l’ensemble du 1er semestre, le chiffre d’affaires reste en croissance avec une baisse de l’EBITDAaL très modérée.

Bonne performance commerciale, reports d’investissements et maitrise des coûts permettent à Orange de réitérer son objectif 2020 de cash-flow organique supérieur à 2,3 milliards d’euros.

Au 2ème trimestre 2020, le chiffre d’affaires est en décroissance de -0,4%, pénalisé par la baisse du roaming et des ventes d’équipements, directement liée à la crise sanitaire.

France : +2,7% et Afrique & Moyen-Orient : +1,3% sur un an, compensant presque la totalité de la baisse des autres segments : Espagne (-6,8%), Europe (-3,6%), Entreprises
(-3,3%).

  • EBITDAaL en recul limité de -1,8% sur un an, pénalisé notamment par les coûts des mesures sanitaires, la baisse du roaming et une légère augmentation des provisions pour créances douteuses. Sur le 1er semestre, l’EBITDAaL recule de seulement -0,8%.
  • Au 30 juin 2020, résultat net consolidé s'établit à 1 016 millions d’euros (contre 1 137 millions d'euros au 30 juin 2019 en données historiques).
  • eCAPEX du Groupe : baisse de -9,9% due à augmentation importante des co-financements en France et cessions d’actifs, notamment cession de tours non stratégiques en Espagne ; ralentissement des investissements dans mobile et services traditionnels qui a compensé une croissance des investissements FTTH, notamment en France, moindre que prévue.
  • cash-flow organique activités télécoms = 255 millions d’euros en croissance de 163 millions d’euros sur un an en données historiques, grâce notamment à la baisse des eCAPEX et malgré les mesures de soutien aux fournisseurs et prestataires les plus fragiles en France.
  • pic significatif de co-financements avec un effet favorable sur le chiffre d’affaires, l’EBITDAaL et les eCAPEX.

Ces résultats sont le fruit de la stratégie du Groupe axée sur la connectivité augmentée et sur les nouveaux territoires de croissance :

  • Offres convergentes = 10,8 millions de clients au 30 juin 2020, (+2,1% sur un an).
  • Fibre, 2ème trimestre record en France avec 238 000 ventes nettes et une forte croissance en Pologne avec
    44 000 ventes nettes. Au 30 juin, Orange compte 8,1 millions de clients fibre.
  • Afrique & Moyen-Orient, 27,9 millions de clients 4G au 2ème trimestre, soit une croissance de 40,4% sur un an. Orange Money affiche une base de 19,6 millions de clients actifs au 2ème trimestre, en croissance de 18,9%.
  • Orange Bank compte 1 million de clients, suite à l'intégration d'Orange Courtage et le développement de son offre en Espagne.

En lien avec le plan Engage 2025, Orange a signé un contrat d'achat d'électricité à long terme avec Boralex, pionnier des énergies renouvelables et 1er producteur indépendant d'énergie éolienne terrestre en France. Ce contrat de 67 GWh par an couvre près de 3% de la consommation électrique d'Orange en France. 

Perspectives 2020 : pas de déviation significative par rapport à ses objectifs financiers :

  • le Groupe anticipe désormais un léger recul de l’EBITDAaL en 2020 autour de -1% en incluant tous les effets liés à l’épidémie de Covid-19. Hors impact Covid, l’EBITDAaL aurait été comme prévu stable positif.
  • Etant donné les retards dans les investissements constatés à date, le niveau des eCAPEX sera en recul, compensant le recul de l’EBITDAaL.
  • Ainsi, l’EBITDAaL moins eCapex du Groupe sera stable en 2020.
  • Engagement de dépasser 2,3 milliards d’euros de cash-flow organique des activités télécoms inchangé.
  • Objectif d'un ratio dette nette / EBITDAaL des activités télécoms maintenu autour de 2x à moyen terme.

Position de la CFE-CGC Orange

Les diversifications d’Orange, issues de l’innovation organique ou d’opérations de croissance externe, n’ont pas transformé significativement le modèle de revenus du Groupe, même si la déformation géographique est notable…

De plus Orange reste le Telco qui investit le plus en Europe, ce qui explique en partie pourquoi ses charges sont supérieures à celles des autres acteurs.

Le plan stratégique Engage2025 est dès lors compris comme la continuité des plans précédents, sans réel levier significatif sur les revenus, et avec comme ultime levier sur les coûts la réduction de la masse salariale !


Sans pivotement ou accélération stratégiques, le Groupe mettra 10 années pour retrouver son chiffre d’affaires 2012 (43 milliards €), sans retrouver le même EBITDA, malgré un effectif global sans doute réduit de 40 000.

Le cours de bourse traduit les attentes des fonds d’investissement, qui cherchent avant tout de la performance financière et qui, déçus par le manque d’ambition et la faible croissance annoncée, ont boudé le nouveau plan stratégique d’Orange.

Les analystes sont bien sûr favorables à une baisse des investissements et une hausse du dividende, et demandeurs d’une cession de nos actifs réseaux (TowerCo)… pour en toucher immédiatement l’équivalent cash en dividendes ou en rachats d’actions, faisant ainsi artificiellement monter le cours de bourse. Dont acte !

Cette pression des marchés financiers et les réactions des investisseurs nous interrogent pour autant sur la capacité d’Orange à faire partager une ambition et une vision à long terme de l’entreprise aux différentes parties prenantes.

CSEC UES Orange

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur