CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • CFE-CGC Orange - Formation Professionnelle

Formation Professionnelle

formation randstad 032019

Source : étude Randstad Workmonitor

Re.sources, laboratoire de réflexion sur l’emploi du groupe Randstad, a récemment dévoilé les résultats d’une étude mondiale menée dans 34 pays et consacrée aux enjeux de la montée en compétences numériques pour les travailleurs. Elle montre que :

  • seuls 2 salariés français sur 3 perçoivent l’impact du numérique comme une opportunité (contre 3/4 des salariés en moyenne sur les 34 pays de l’étude) ;
  • seul 1 français sur 3 ressent la nécessité de se former pour développer ses compétences numériques (contre près de la moitié en moyenne mondiale) ;
  • près de 9 Français sur 10 considèrent qu’il est de la responsabilité de leur employeur de les former au numérique (contre 3/4 des salariés en moyenne mondiale) ;
  • seul 1 Français sur 3 estime que leur employeur investit dans la formation au numérique (contre près de la moitié en moyenne mondiale.

Plus d’informations dansL’Usine Digitale – Christophe Bys – 14/03/2019

Clairement, le message portée par la réforme de la formation professionnelle voulue par la ministre du Travail, censée « redonner la main aux individus sur leur parcours professionnel », n'a pas vraiment été assimilé ! Faut-il s’en étonner au regard de la dévaluation du Compte Personnel de Formation qu’elle représente ?

Veuillez trouver notre tract des Actualités Agence Distribution SOM pdfactu_ad_t1_2019_vd1.pdf

  Les thèmes abordés sont :

  • BILAN RH 2018
  • BILAN DES PROMOTIONS ET DES AUGMENTATIONS INDIVIDUELLES (ARCQ et hors ARCQ)
  • PRIME DE SOLIDARITE MACRON
  • PROJET DE FERMETURE DES BOUTIQUES DE WILSON ET SETE
  • BILAN PVC
  • RATTRAPAGE DE PVC NOVEMBRE ET DECEMBRE

Déléguée Syndicale AD SOM :

  • Maryline REY

Délégué(e)s Syndical(e)s DO SUD :

  • Denis GAWLIK
  • Emilie GALL

Représentantes Syndicales CHSCT :

Midi Pyrénées :

  • Marylin FETTINGER

Languedoc Roussillon :

  • Floriane CLAUDE

 

 

Pour cette nouvelle année et comme à l’accoutumé la qualité du dialogue social n’est pas au rendez-vous des réunions des Délégués du Personnel du CSE SUD.

La Direction se contente de répondre, malgré les échanges en séance, que certaines de vos questions ne sont pas de l’ordre des DP !

Certaines trouvent des réponses avec ni plus ni moins que le copié/collé de l’accord en question, et d’autres sont renvoyées vers d’autres instances.

La réunion DP de Février a été programmée le 14 Février …. 15 jours seulement après celle de Janvier

… avec des réponses écrites envoyées à vos représentants tardivement.

Retrouvez l'intégralité des questions/réponses : pdfessentiel_dp_cse_sud_01.2019.pdf

Prochaine réunion Jeudi 28 Mars

Vos élus DP CSE SUD :Laurence OURTIES, Antoine ROESER, Blandine BARTHES, Mohamed BENYAHIA, Hélène FAUS, Sandrine FRASCA.

Venez découvrir en image notre HIS du 12 Février sur Nice, avec au sommaire :

  • Les commissions ASC et Handicap.
  • La formation Orange.
  • Le CPF.
  • Les évolutions métiers.
  • ... et l'analyse de la CFE-CGC.

 

hisnice120219 copy

employabilite 022019

Source : étude « Employabilité : faire cause commune »

En partenariat avec le cabinet Elabe et Le Parisien Week-end, l’Institut de l’Entreprise vient de publier une enquête sur la thématique de l’employabilité.

Anticipant, pour les dix ans à venir, des mutations profondes de leurs métiers, notamment sous l’impact des évolutions des technologies et du numérique, les actifs ne se sentent pas tous prêts à y faire face. Et les 2/3 d’entre eux considèrent comme urgent d’acquérir de nouvelles compétences.

De fait, la situation de l’employabilité en France ne leur paraît pas à la hauteur des attentes. Si la très grande majorité des chefs d’entreprises estiment en faire assez pour améliorer l’employabilité de leurs collaborateurs, ces derniers sont beaucoup moins nombreux à considérées comme suffisantes les actions de leurs entreprises dans ce domaine. En conséquence, ils comptent avant tout sur leurs propres acquis (expérience professionnelle, qualités personnelles, réseau), loin devant la formation, pour améliorer leur employabilité.

Plus d’informations dans Elabe – 01/02/2019

Militants et adhérents de la DoSud ont participé au Séminaire national

qui une fois de plus a été très riche en informations.

 seminairenationaljanvier2019

Ils ont assisté à des plénières animées par les négociateurs CFE CGC ORANGE et avec des intervenants extérieurs de qualité.

Durant deux jours,  des stands d’informations et des ateliers ont été proposés dans des domaines variés comme la restauration, les Activités sociales et culturelles, le soutien aux aidants familiaux, la gestion du stress et des émotions, la préparation au départ à la retraite avec le lancement du Club des retraités.

Ce séminaire est aussi l’occasion de rencontrer des collègues de toute la France et de toute entité Orange, et un accueil particulier pour tous les jeunes et nouveaux arrivants.

Au sommaire de ces deux jours :

  • Etat des lieux , actualité sociale, marché des télécoms, situation à Orange , présenté par le Président Sébastien Crozier
  • Le rôle du manager à Orange, et dans les nouvelles formes d’organisation, présenté par Sébastien Olléon, associé de Grand Angle- Synthèse de l’étude commanditée par l’Institut des Métiers d’Orange
  • Présentation de Parnasse (services personnalisés pour les clients et clientes VIP d’Orange) par Niva Sintès, Directrice de Parnasse
  • Le mouvement des gilets jaunes : éléments d’analyse Stéphane Rozès, politologue, Président de CAP, enseignant à Sciences po et HEC
  • Innovation : Les Telcos et les GAFA, l’innovation chez Orange présenté par David Couchon d’Orange Lab Services
  • Synthèse des dernières négociations ou en cours
  • Retour sur les orientations du programme ASC

 

Pour accéder aux présentations, cliquez ici (accès réservé à nos adhérents). Pour adhérer, c’est ici

Le prochain Séminaire se déroulera les 1er et 02 Avril à Paris,

tous les militants et adhérents sans conditions d’ancienneté sont invités.

N’hésitez pas à nous rejoindre !

 

Vos représentants DOSud

A l'ordre de ces deux jours

Évolutions DRH : DRHG et DRH des Fonctions Support

les élus CFE-CGC restent attentifs à la définition et à la mise en œuvre de la stratégie RH - support majeur de la réussite de la transformation de l’entreprise -, et attendent un retour régulier de la Direction sur le sujet.

Fin du déploiement de Ofusion

Les élus unanimes ont émis un avis défavorable sur la fin du déploiement Ofusion, déploiement qui n’est pas terminé, et ont invité la Direction à revenir devant eux avant la fin de la mandature.

Politique sociale, emploi et conditions de travail

Les documents présentés dans les différentes instances ne permettent toujours pas aux élus de maintenir un dialogue de qualité avec la Direction, notamment sur les conséquences de la stratégie choisie par cette dernière et ses conséquences sur nos emplois, nos métiers et nos formations.

L'agenda des ASC

pdfcr_ce_decembre_2018.pdf

Contexte

Comme pour les orientations GPEC et formation depuis la loi Rebsamen, les CE sont amenés à rendre chaque année, un avis sur la politique sociale de l’entreprise.

9 sujets font partie de ce bloc, dit 3 :


bilan emploi OFS 2017
bilan alternance OFS 2017
bilan formation OFS 2017
bilan temps partiel OFS 2017
bilan PEC OFS 2017
bilan égalité professionnelle OFS 2017
bilan handicap OFS 2017
plan de formation OFS 2019
bilan social OFS 2017

Vote des élus

Avis défavorable motivé par une résolution de de la CFE-CGC votée à l’unanimité des élu-e-s du CE OFS

Lire la résolution

Analyse de la CFE-CGC

A OFS, les années se suivent et se ressemblent ; les effectifs sont en baisse, et vont continuer de baisser, et la charge de travail est en augmentation ; cette situation pousse les salariés vers toujours plus de polyvalence avec une aggravation potentielle de la charge mentale. Orange propose aux stagiaires / apprentis toujours aussi peu de CDI (le taux de conversion est passé de 23% en 2016 à 16% en 2017).

Le volume de mission d’intérim a augmenté et la durée moyenne des missions a nettement baissé accentuant ainsi la précarisation. Les temps partiels restent quant à eux à un niveau stable (15% des effectifs), cependant la part des TPS augmente et celle des temps partiels conventionnels diminue.

Le volume des heures pour se former baisse depuis plusieurs années. Rien ne prouve que la diminution du temps de formation soit compensée par une amélioration de son efficacité. Les dispositifs proposés aux salariés sont fréquemment réduits à de l’information. Cette tendance est préjudiciable à la performance de l’entreprise et à l’employabilité de ses salariés.

Nous notons des progrès sur l’égalité homme-femme, même si la parité n’est pas respectée partout, à commencer par l’équipe de direction d’OFS qui compte seulement 2 femmes sur un total de 7 directeurs. Le taux de salariés en situation de handicap est toujours inferieur à la moyenne du Groupe, ce que nous regrettons.

Enfin, cerise sur le gâteau, l’évolution de la rémunération résume parfaitement la politique sociale du groupe : entre 2013 et 2017, un salarié un bande D gagne en moyenne 228 € de plus par mois, un bande E 282 € de plus par mois, quand un bande G gagne lui plus de 1150 € de plus par mois.

Mais la politique sociale de l'entreprise ne se mesure pas qu'à la lumière des bilans qu'elle veut bien nous fournir.

Que penser de l’utilisation du budget d'aide sociale délégué par le CE à l'entreprise, jamais intégralement consommé et des délais de décisions inadaptés à l’urgence des aides sollicitées ?

Que penser des nombreuses réorganisations, certes souvent nécessaires, mais si peu centrées sur le travail quotidien des salariés ?

Que penser des nombreux projets de déménagement suivant la mode du concept « flex office » comme naguère celle largement suivie des « open space », quitte à déstabiliser à nouveau les salariés ?

Que penser enfin de la politique d’augmentation salariale indigente en 2017 et tout autant celle de 2018 qui réussit le tour de force de fédérer l’opposition, sans exception, des organisations syndicales ?

Pour l’ensemble de ces raisons, vos élus ont remis un avis défavorable sur la politique sociale menée par l’entreprise en 2017.

Contexte

Depuis la loi Rebsamen du 17 aout 2015, les comités d’Etablissement sont amenés à rendre chaque année un avis sur les orientations de la GPEC et de la formation de l’entreprise.

Les élus du CE OFS ont donné leur avis sur ces deux chapitres, dit bloc 1 :

  • Orientation formation OFS 2019
  • Rapport PEC, prospectives 2018-2020

Vote des élus

Avis défavorable motivé par une résolution de de la CFE-CGC votée à l’unanimité des élu-e-s du CE OFS


Analyse de la CFE-CGC

Les élu-e-s du CE OFS déplorent de devoir rendre un avis unique sur ces deux sujets regroupés.

Concernant le rapport PEC Prospectives OFS 2018-2020, la politique d’emploi n’a pas changé :

  • pas de préservation de l’emploi en province et une concentration sur l’Ile-de-France,
  • pas d’action pour renforcer la Force Au Travail interne et un maintien du poids de la sous-traitance.

Les élus ne peuvent cautionner cette stratégie sur l’emploi à OFS

Les orientations Formation s’arrêtent à l’année 2019 ! Les orientations présentées ne nous éclairent donc pas sur la stratégie à moyen terme en matière de développement des compétences. Les élus du CE OFS ont demandé à l’entreprise de recevoir pour l’année prochaine une stratégie à 3 ans sur la formation, à l’instar du rapport PEC Prospectives.

Au sommaire du CE Novembre 2018

  1. Déclaration Préalable
    vos élu-e-s CFE-CGC s’inquiètent du retard considérable pris délibérément par la direction dans le déploiement de l’accord ARCQ au mépris des délais prévus alors que les salariés pourraient déjà en bénéficier et aspirer à des promotions sans cesse retardées. Par une déclaration en début de la séance du CE, ils ont demandé sa mise en œuvre dans les plus brefs délais.
    Retrouvez la déclaration préalable
  2. Orientations stratégiques GPEC et formation : où sont les salariés ?

  3. Politique sociale, emploi, formation et conditions de travail : résultats si peu à la hauteur de l’enjeu…

  4.  L'emploi en 2018 sur OFS : rapport de la commission du CE

  5.  Marseille Sablier avant les négociations : avis défavorable des élus sur le projet

  6.  Orientations stratégiques Orange France : intervention de Michel Jumeau

 

L'essentiel du CE dans son intégralité : pdfessentiel_ce_ofs_novembre_2018_v2.pdf

N’hésitez pas à prendre contact avec vos représentants pour toutes questions

Cadres ou pas, vous pouvez compter sur nous !

Les thèmes portés par vos Délégués du Personnel AE OC le 16 Novembre 2018 :
  • Stockage des données
  • CPF (Compte Professionnel de Formation = ex : DIF)
  • ARCQ *
  • Part variable managériale vente du T3

*ARCQ : Accord Reconnaissance des Compétences et Qualifications

Retrouvez l'intégralité des réponses : pdfEssentiel DP AE OC Novembre 2018

 

Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations,

N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE-CGC Orange !

Vos élus Languedoc Roussillon: Valérie Vincent, Marc Barnaud, Christophe Prestat, Karim Arnaudin, Annie Alcovero, Marie Christine Bousquet.

Vos élus Midi Pyrénées: Aurélie Gawlik, Eric Demont, Stéphane Laurent Marty.

Les "bonnes" recettes de la maison Orange

Au sommaire de ces 20 et 21 novembre 2018

Volets PEC et formation de l’expertise des comptes Orange et politique sociale de l’entreprise... dégraisser la FAT !

Recueil d’avis sur :

Immobilier : accommoder les sites à la sauce NEO

Projet de création de la société Orange Digital Ventures: émulsionner les ingrédients du Fonds

pdfcr_de_ccues_11_2018.pdf

Au Sommaire de l'essentiel de votre CE d'Octobre 2018

  1. Point d’étape Fusion UI MP UI LR

  2. Bilan de la gestion restauration 2017 : pdfresolution_restauration_cfe-cgc_orange.pdf

  3. Le plan de formation 2019 : pdfresolution_plan_de_formation_2019.pdf

  4. Point sur les ASC (Activités Sociales et Culturelles)

 

pdfessentiel_ce_do_sud_octobre_2018.pdf

 

N'hésitez pas à prendre contact avec vos représentantspour toutes questions.
Cadres ou pas, vous pouvez compter sur nous !

 

 

formation pro

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, du 5 septembre 2018, se donne pour but « d'accompagner les actifs dans leurs choix de formation », de « redonner la main aux individus sur leur parcours professionnel », et modifie significativement le Compte Personnel de Formation (CPF) avec un impact direct sur le montant des formations financées.

Nous avons mis à jour notre notre politique de gestion des données (RGPD). Nous vous invitons à la consulter.
Consulter le texte Ne plus afficher ce message