CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Rémunération

cac40 012019

Photo : Eric Piermont / AFP

A la veille de l'ouverture du forum économique mondial de Davos, l'organisation altermondialiste Attac étrille les groupes du CAC 40, dans un rapport sur leur bilan en termes d'emplois supprimés, d'impôts contournés ou encore de pollution.

Quelle justice sociale alors que les profits des grandes entreprises françaises, les dividendes et les rémunérations des hauts dirigeants s’envolent quand les effectifs mondiaux stagnent et qu’ils diminuent fortement en France ?

Quelle justice climatique alors que les émissions de CO2 des sites les plus polluants du pays ont augmenté de 5 % en 2017 et que ces émissions, notamment issues d’entreprises du CAC 40, échappent largement à la fiscalité carbone ?

Quelle justice fiscale alors que les entreprises du CAC 40 ont plus de 2 500 filiales dans les paradis fiscaux et payent moins d’impôts aujourd’hui qu’en 2010 ?

Plus d’informations dans Challenges – 20/01/2019

Voici une sélection de questions posées et de réponses apportées à la réunion des Délégués du Personnel pour l'Agence Distribution MP Sud de Décembre 2018 :

  • ARCQ *
  • Congés
  • Prime de fin d'année
  • PVC
  • Gilets jaunes

pdftract_dp_decembre_2018vd.pdf

*Accord Reconnaissance des Compétences et des Qualifications

 N'hésitez pas à solliciter vos représentants CFE-CGC AD SOM.

 

Les thèmes portés par vos Délégués du personnel CSE SUD le 20 Décembre 2018 :

- SI : Eforce, PVV, Challenge, Come

- Tickets Resto dématérialisés pour les télétravailleurs

- Congés d'hiver

- CPF (Compte Personnel de Formation)

- Véhicule de pool

 

Retrouvez l'intégralité des réponses : pdfessentiel_dp_cse_sud_12-2018.pdf


La prochaine réunion DP du CSE SUD est programmée le 30 Janvier 2019

Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations, le code du travail permet à tous les Salariés de s'exprimer sur leur travail sans contrainte.

N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE CGC.

Vos élus DP : Laurence Ourtiès, Antoine Roeser, Blandine Barthès, Mohamed Benyahia, Hélène Faus, Sandrine Frasca.

 

justitia 2597016 640 copy

Photo: pixel2013 via Pixabay

Les personnels fonctionnaires d'Orange seront-ils exclus de la prime exceptionnelle annoncée par l'opérateur télécom ? La CFE-CGC s'en est inquiétée dans un courrier mais Orange a annoncé lundi que "tous les collaborateurs" y étaient "éligibles".

La CFE-CGC, 2em syndicat chez Orange, s'était inquiétée dans un courrier adressé vendredi au Premier ministre Edouard Philippe, rendu public lundi, du sort des "plus de 40% du personnel (...) encore sous le statut de fonctionnaire" chez Orange, alors que "vous avez annoncé que le dispositif de prime ne concernait que les salariés de droit privé"

"Comment imaginer au sein de notre entreprise, que les fonctionnaires soient exclus du dispositif ?" annoncé la semaine dernière par Orange et décidé "sans concertation avec les partenaires sociaux" demandait dans ce courrier Sébastien Crozier, président de la CFE-CC Orange.
[...]

Dans son courrier, M Crozier soulignait aussi qu'un oubli des fonctionnaires, serait "d'autant plus injuste" que l'Etat qui détient environ 23% du capital de l'opérateur "a voté par deux fois" à l'AG des actionnaires, un "dispositif permettant l'attribution d'actions gratuites pour 52 millions d'euros, soit un montant d'environ 50 000 euros pour un peu plus de 1000 cadres dirigeants".
[...]

Média+ - 19/12/2018
voir sur l'intranet

Plusieurs grands groupes français ont répondu favorablement à la demande d'Emmanuel Macron du 10 décembre de verser sur la base du volontariat une "prime de fin d'année à leurs employés" située entre 250 et 1500 € sans impôt ni cotisations sociales.
[...]

Chez Orange, la CFE-CGC a demandé que les fonctionnaires, qui representent plus de 40% du personnel, soient aussi concernés.

La Croix - Emmanuelle Réju - 18/12/2018

scale 2635397 640

Photo: qimono via Pixabay

Une dizaine de grands groupes ont décidé de répondre à l’appel du chef de l’Etat en annonçant le versement d’une prime défiscalisée en cette fin d’année.

[...]

L’opérateur de télécommunications Orange, dont l’Etat détient environ 23 % du capital, a annoncé qu’il verserait une prime de 1 000 euros à tous ses salariés en France dont le salaire annuel brut est inférieur à 25 000 euros, et de 500 euros à ceux gagnant « entre 25 000 et 30 000 euros ».

Selon le groupe, quelque 20 000 salariés, sur les 92 000 employés dans l’Hexagone, vont en bénéficier.

Le syndicat CFE-CGC s’est cependant inquiété du cas particulier du personnel fonctionnaire alors que le dispositif de la prime est seulement prévu pour les salariés de droit privé. Orange a toutefois assuré lundi que « tous les collaborateurs » y étaient « éligibles ».

[...]

Le Monde - avec AFP -17/1/2018
Voir la dépêche AFP sur l'intranet

balance 2108024 640

Mediamodifiervia Pixabay

[...]

La CFE-CGC, deuxième syndicat chez Orange, s'était inquiétée dans un courrier adressé vendredi au Premier ministre Edouard Philippe, rendu public lundi, du sort des "plus de 40% du personnel (...) encore sous le statut de fonctionnaire" chez Orange, alors que "vous avez annoncé que le dispositif de prime ne concernait que les salariés de droit privé".
[...]

"Tous les collaborateurs du groupe sont éligibles à la prime annoncée par (le Pdg) Stéphane Richard et la recevront, qu'ils soient salariés de droit privé ou fonctionnaires", a-t-on assuré lundi du côté de l'opérateur, interrogé par l'AFP.
[...]

Dans son courrier, M. Crozier soulignait aussi qu'un oubli des fonctionnaires serait "d'autant plus injuste" que l'Etat, qui détient environ 23% du capital de l'opérateur, "a voté par deux fois" à l'assemblée générale des actionnaires un "dispositif permettant l'attribution d'actions gratuites pour 52 millions d'euros, soit un montant d'environ 50.000 euros pour un peu plus de 1.000 cadres dirigeants".

Notre temps - avec l'AFP - 17/12/2018
Zonebourse -  avec l'AFP -17/12/2018

Voir la dépêche AFP sur l'intranet

 

money 2696219 640

Photo: nattanan23 via Pixabay

[...]

Les personnels fonctionnaires d'Orange seront-ils exclus de la prime exceptionnelle annoncée par l'opérateur télécoms ?
La CFE-CGC s'en est inquiétée dans un courrier, mais Orange a assuré lundi que "tous les collaborateurs" y étaient "éligibles".

"Comment imaginer au sein de notre entreprise que les fonctionnaires soient exclus du dispositif ?", annoncé la semaine dernière par Orange et décidé "sans concertation avec les partenaires sociaux", demandait dans ce courrier Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC Orange.

Le Figaro - avec l'AFP - 17/12/2018
Voir la dépêche AFP sur l'intranet

justitia 2597016 640

Photo Pixel2013 via Pixabay

La "prime Macron" exclut  les fonctionnaires dans les textes qui seront soumis au Parlement cette semaine.

La CFE-CGC Orange écrit au Premier Ministre pour faire corriger cette injustice sociale, qui pénaliserait les fonctionnaires d'Orange.

Lors de la séance du CE OFS du 12 décembre  vos élus CFE-CGC ont interpellé la Direction sur un certain nombre de sujet :

Solidarité avec nos collègues en Boutique
Exemplarité du CODIR
Réorganisation des DO : diminution des effectifs qui s’accentue surtout en région et charge de travail qui augmente
Augmentation du pouvoir d'achat : "lâcher du lest", oui mais pas n'importe comment

Face à la crise des gilets jaunes, le patron d’Orange affirme qu’il va « considérer » la possibilité de l’attribution d’une prime à ses salariés. Plus globalement, il en appelle à la « responsabilité » des entreprises.

Il va falloir qu’on prenne en compte ce qui se passe. Je ne pense pas qu’on puisse opposer le mur du système, le mur de la compétitivité, des équilibres financiers. Je crois qu'aujourd'hui on ferait une grave erreur si on ignorait ce qui se passe autour de nous (…) Il va falloir qu’on lâche du lest.

Voilà une prise de position qui honore Stéphane Richard. Mais plutôt que d’envisager d’octroyer une prime exceptionnelle dans l’urgence d’une situation devenue explosive, il aurait sans doute été plus simple et plus sage de reconnaître et récompenser la contribution des salariés aux excellents résultats d’Orange grâce à des augmentations salariales dignes de ce nom.

Les thèmes portés par vos Délégués du Personnel AE OC le 16 Novembre 2018 :
  • Stockage des données
  • CPF (Compte Professionnel de Formation = ex : DIF)
  • ARCQ *
  • Part variable managériale vente du T3

*ARCQ : Accord Reconnaissance des Compétences et Qualifications

Retrouvez l'intégralité des réponses : pdfEssentiel DP AE OC Novembre 2018

 

Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations,

N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE-CGC Orange !

Vos élus Languedoc Roussillon: Valérie Vincent, Marc Barnaud, Christophe Prestat, Karim Arnaudin, Annie Alcovero, Marie Christine Bousquet.

Vos élus Midi Pyrénées: Aurélie Gawlik, Eric Demont, Stéphane Laurent Marty.

[French version here/English version below]

Dans le cadre du Comité de Groupe Européen d'Orange des 6, 7 et 8 novembre 2018 à Nice, la Direction du Groupe a inscrit un point à l'ordre du jour relatif aux résultats financiers d’Orange au troisième trimestre 2018, présenté par Pascal Marchand, Directeur du Contrôle de Gestion Central Groupe.

Soutenus par la poursuite des efforts d’investissements, les résultats financiers demeurent satisfaisants ce trimestre malgré un léger recul du taux de croissance du chiffre d’affaires du Groupe.

En France le chiffre d'affaires progresse pour le sixième trimestre consécutif, ce qui constitue une réelle performance dans le contexte de concurrence actuel. L’EBITDA ajusté croit de 3,2%, et même de 3,7% sur les seules activités télécom, ce qui démontre la capacité d’Orange à transformer en valeur son chiffre d’affaires.

Des succès remarquables ce trimestre ont été réalisés:

  • en France avec l'offre 2P (téléphonie fixe + internet) proposée en réponse aux offres à bas prix de nos concurrents
  • en Espagne avec des offres TV incluant le football
  • avec les offres LOVE en Europe: la convergence permet de stabiliser le revenu par client et contribue à la croissance d'Orange, premier opérateur convergent sur le BtoC en Europe.

La présentation des données comparées avec les autres opérateurs sur le marché européen a donné aux élus une vision relative de notre positionnement par rapport à nos concurrents.

Ainsi notre part de marché en valeur a atteint 34% au S1 2018, cette part progressant de 0,5%. Les principaux contributeurs à ce progrès sont la France et l’Espagne. Le groupe est ainsi en croissance sur un marché global de la zone Europe pourtant en décroissance, et alors même que les opérateurs européens concurrents ont tous connu un ralentissement sur ce marché au T2.  Orange est ainsi leader en terme de croissance organique à +1,1%.

Sur la zone Afrique et Moyen-Orient, on constate une croissance importante de la data et de l’e-money, et Orange affiche une croissance de 5,2% portée par les résultats de l’Egypte. Toutefois, nos concurrents font mieux.

S’agissant d’Orange Business Services, la décroissance se poursuit dans le domaine de la voix et de la data. Elle est plus faible pour nos concurrents.

Orange est devenue le leader pour ce qui concerne le déploiement de la fibre devant Telefonica et démontre sa capacité à transformer ses investissements en contrats commerciaux. La profitabilité d’Orange progresse par rapport à ses pairs. Orange est deuxième en termes de croissance de l’EBITDA derrière Vodafone. De plus sa croissance de l’EBITDA résulte d’une croissance du chiffre d'affaires, et non comme pour ses concurrents d’une réduction de ses coûts. S’agissant du cashflow, en valeur, Orange se classe au troisième rang.

Enfin Orange est le seul opérateur à augmenter ses investissements avec la plus forte croissance des CAPEX en Europe.

Les élus ont salué les performances du Groupe notamment par rapport à ses concurrents.Ils ont bien pris note de son engagement à proposer un dividende à un montant plancher et interrogent la Direction sur un engagement similaire en termes d’augmentation des salaires.

Trimestre après trimestre, les élus rappellent que ces performances sont le résultat des efforts imposés aux personnels dans le cadre des plans de réductions des coûts, notamment Explore 2020, avec pour conséquence une diminution de la masse salariale.

La Direction reconnait que la baisse des coûts de personnel a permis une augmentation de l’EBITDA et contribué au financement des investissements, mais indique que la masse salariale a désormais cessé de baisser.

[English version]

As part of the Orange European Works Council meeting held in Nice on 6th, 7th and 8th November 2018, the Management included an item on the agenda relating to Orange's financial results for the third quarter of 2018 presented by Pascal Marchand, Head of Group Central Management Control.

Supported by continued investment efforts, financial results remain good this quarter despite a slight decline in the Group's revenue growth. In France, revenue increased for the sixth consecutive quarter, which is a real accomplishment in the current competitive environment. EBITDA grew by 3.2%, and even by 3.7% in telecom activities alone, which shows Orange's ability to transform its revenues into value.

Remarkable successes this quarter have been achieved:

  • in France with the 2P offer (fixed telephony + internet) offered in response to our competitor's low-cost offers
  • in Spain with TV offers including football
  • with LOVE offers in and around Europe, convergence makes it possible to stabilize revenue per customer and contributes to the growth of Orange, the leading operator converging on BtoC in Europe.

The presentation of the data compared with other operators on the European market gave elected officials a relative view of our positioning in relation to our competitors.

As a result, our market share in value terms reached 34% in 2018 during first semester, hence a 0.5% increase. The main countries which contribute to this progress are France and Spain. The group is thus growing in a global market in the Europe zone that is nevertheless in decline and even though competing European operators have all experienced a slowdown in the market in Q2.  Orange is thus the leader in terms of organic growth at +1.1%.

In African and Middle Eastern countries, there was significant growth in data and e-money, but Orange posted growth of 5.2%, driven by Egypt's results, however our competitors did better.

In the case of Orange Business Services, the decline continues in the voice and data sector. It is lower for our competitors.

Orange has become the leader in fiber deployment ahead of Telefonica and is demonstrating its ability to transform its investments into commercial contracts. Its profitability is improving compared to its competitors. Orange is second in terms of EBITDA growth behind Vodafone. Moreover, its EBITDA growth is the result of a growth in turnover and not, as for its competitors, of a single cost reduction. Orange is the third largest in terms of cash flow. 

Finally, Orange is the operator to have shown the largest increase in CAPEX in Europe;

The European Works Council members praised the Group's performance, particularly in relation to its competitors. They have taken note of its commitment to propose a dividend at a minimum amount and question Management on a similar commitment in terms of salary increases.

Quarter after quarter the elected representatives recall that these performances are the result of the efforts imposed on the personnel within the framework of the cost reduction plans, in particular Explore 2020, with the consequence of a reduction of the payroll.

Management recognizes that the decrease in personnel costs has led to an increase in EBITDA and contributed to the financing of investments, but indicates that the payroll has now stopped falling.

Les thèmes portés par vos Délégués du personnel CSE SUD le 25 Octobre 2018 :
  • Télétravail
  • Rémunération : PVV Versus PVC / ICP / Arrêt maladie
  • ARCQ *
  • Apprentis
Retrouvez l'intégralité des réponses : pdfessentiel_dp_cse_sud_10-2018

*ARCQ : Accord Reconnaissance des Compétences et Qualifications


La prochaine réunion DP du CSE SUD est programmée le 22 Novembre 2018.

Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations,

Le code du travail permet à tous les Salariés de s'exprimer sur leur travail sans contrainte.

N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE CGC.

Vos élus : Laurence Ourtiès, Antoine Roeser, Blandine Barthès, Mohamed Benyahia, Hélène Faus, Sandrine Frasca.

Un avenant à l’accord relatif aux conditions d’accès des salariés d’Orange SA (hors filiales) aux offres téléphoniques et internet fixes a été signé en avril 2018. Voici les offres proposées avec les modifications apportées par l’avenant :

Téléphonie fixe : 

  • Ligne de service à forfait (LSF)*
    • Orange s’oriente vers une offre tout IP : La LSF disparaitra progressivement
    • Commercialisation du RTC jusqu’à fin 2018 : La LSF ne pourra plus être souscrite après fin 2018
    • Migration progressive des lignes RTC vers l’IP à partir de 2023 : Basculement des LSF sur une autre offre.
    • La LSF n’est pas compatible avec la remise 60%

 

  • Offre avec remise de 30 % ou 60%*
    • 30% offre OPEN et autres offres disponibles au choix du salarié
    • 60% * Les offres optimales en métropole et Ligne Fixe dans les DOM
Internet :
  • Offre remise de 30 % ou 60%*
    • 30% offre OPEN et autres offres disponibles au choix du salarié
    • 60% * sur les abonnements Zen, Star, Play, Jet, offres DOM avec location de Livebox remisée à 60%
Frais d’accès au réseau cuivre/fibre pour l’internet fixe ou 1er décodeur TV supportés par Orange à partir du 5 juillet 2018

Mobile :
  • 20% de remise sur l’achat d’un terminal nu
    • Associé uniquement à un abonnement Sim Only (Orange ou Sosh) . Un seul achat par an via orange.fr ou sosh.fr.
  • 30% de remise sur les abonnements Orange/ Sosh avec ou sans terminal
Vidéo à la demande (VOD) :
 
  • Crédit VOD de 120€/an 
  • Poursuite de l’avantage VOD avec un crédit de 120€/an 
Crédit VOD de 120€ supplémentaires pour les salariés partageant une même offre internet à une adresse commune

* LSF et remise de 60% : Avantage en nature déclaré sur la fiche de paie

Plus de détails : Mon Kiosque et Avenant à l'accord Avantages Salariés

publication ecarts salaires 102018

Source : sondage Harris Interactive pour Oxfam

Dans le cadre du projet de loi Pacte, les députés ont adopté vendredi un amendement obligeant les entreprises à publier les écarts de salaire, mesure à laquelle seraient favorables 70% des Français, selon un récent sondage Harris Interactive.

Mais le texte voté ne va pas assez loin, selon Oxfam France qui, dans un communiqué, déplore qu’il ne reste qu’une « coquille vide », « inexploitable en pratique ».

Plus d’informations dans Marianne – Antoine Terrel – 07/10/2018

Nous avons mis à jour notre notre politique de gestion des données (RGPD). Nous vous invitons à la consulter.
Consulter le texte Ne plus afficher ce message