CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
  • Presse & Evènements
  • Revue de Presse
  • Orange va prendre ses quartiers à Issy en 2020

Orange va prendre ses quartiers à Issy en 2020

2111542 orange va prendre ses quartiers a issy en 2020 web tete 030525655827

Le groupe Orange annonce ce lundi le futur transfert de son siège à Issy-les-Moulineaux. L’opérateur téléphonique rejoindra le quartier du Pont d’Issy pour au moins douze ans.

Qui ira à Issy ? Quelque 2.700 salariés du groupe Orange vont faire leurs cartons à l'été 2020 pour le quartier du Pont d'Issy, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Le futur siège de l'opérateur téléphonique, construit en bordure de Seine, sera flambant neuf. Baptisé « Bridge », il comptera 56.000 mètres carrés. Le bail est signé pour douze ans, à compter de juin 2020, avec Altarea-Cogedim et Crédit Agricole Assurances, coinvestisseurs pour plus de 300 millions d'euros, et promoteurs de cette vaste opération immobilière.
Les premiers locataires seront les équipes de la tour Olivier de Serre, le siège actuel du groupe situé dans le XVe arrondissement dont le bail arrivera à son terme : la direction générale, la communication et la branche Afrique et Moyen-Orient. Les ressources humaines, installées rue Jobbe-Duval, et la formation, à Montrouge, feront aussi partie du voyage, comme le pôle financier de la place d'Alleray, site historique qu'Orange conservera. D'autres suivront, puisque l'immeuble peut accueillir jusqu'à 3.000 personnes.

[...]

Vers une évolution des méthodes de travail

« L'immeuble n'a pas été conçu spécifiquement pour Orange, les dirigeants du groupe ne cherchaient pas forcément à déménager, la réflexion n'était en tout cas pas entamée, mais notre projet les a convaincus », explique Stéphane Theuriau, le président du directoire d'Altarea-Cogedim. « Nous souhaitons offrir un meilleur environnement de travail à nos salariés, plus moderne, plus efficace, plus confortable. Des groupes vont se réunir pour réfléchir aux évolutions des méthodes de travail qui risquent de beaucoup changer au cours des trois prochaines années », précise-t-on chez Orange, où ces sujets sont à manier avec une grande prudence. Entre 2008 et 2009, une trentaine de salariés s'étaient suicidés sur leur lieu de travail ou en mettant en cause les méthodes de management du groupe et notamment une mobilité forcée. C'est aussi une réponse à plusieurs syndicats, critiques d'un projet visant surtout à économiser 4 millions d'euros par an, en rognant les surfaces de bureaux et en serrant les troupes avec une organisation en flex-office, sans poste de travail attaché à un salarié.

Extrait des Echos - Catherine Sabbah - 04/09/2017

Conditions de Travail et Santé Formation Professionnelle Fonctions Support et Finances

Imprimer