CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

L'essentiel du CE FS&F de novembre 2017

Au sommaire de cette première séance de la mandature

Les remerciements de la CFE-CGC Orange à ses électeurs pour leur confiance…

Les personnels de la maison mère ont été appelés à voter pour leurs représentants dans les Comités d’Établissements (CE) et Délégués du Personnel (DP). Au total, près de 70 000 électeurs se sont exprimés, avec une participation de 72%.

Avec la meilleure progression (+ 6,64 points) et 22,82 % des voix, la CFE-CGC devient la seconde OS d’Orange. C’est la seule organisation syndicale à progresser en nombre de voix, dans un contexte de forte réduction des effectifs ces dernières années, et, de loin, la 1ère organisation chez les cadres (désormais majoritaires au sein du groupe Orange). À Orange Business Services, elle recueille plus de 57% des suffrages. Au siège d’Orange France, elle obtient la majorité absolue, avec plus de 61% des voix et gagne également sa représentativité dans 4 nouvelles Directions Orange (Nord, Sud, Sud Est, Centre Est) et à Orange Caraïbes.

Enfin, la CFE-CGC emporte le siège « cadres » au Conseil d’Administration avec 39,90% des suffrages exprimés. Elle y défendra le caractère stratégique d’Orange pour la France, et y portera la parole des personnels.

Merci à toutes celles et ceux, qui ont œuvré pour mieux nous faire connaître, qui nous ont adressé des témoignages de sympathie et d’encouragements pendant cette période électorale. Nous n’oublierons pas pour autant tous ceux qui ont fait un autre choix. Nous serons les élus de toutes et tous, dans un esprit de respect, d’écoute et de tolérance.

sans titre 1 copie copie

Élection du secrétaire du Comité d’Établissement et des membres du bureau

Lors de l’élection du bureau de la mandature 2014 / 2017…  l’usage aurait voulu que la répartition des postes du bureau se fasse en terme de représentativité (%) à la sortie des urnes (en l’occurrence pour le périmètre du CE FS&F de l’époque, CFDT, CFTC, CFE-CGC, FO, SUD, CGT : le secrétariat revient ainsi à la 1ère OS, le poste de trésorier à la 2ème OS, le secrétariat adjoint à la 3ème OS, le poste de trésorier adjoint à la 4ème.

Si l’usage a été « respecté » pour le poste de secrétaire, cela n’a pas été le cas pour les autres membres du bureau, la CFDT et FO s’étant en effet alliées pour s’en attribuer tous les postes, arguant « qu’elles n’étaient pas engagées par la conduite et les décisions du passé ».

Bien que ne souhaitant pas entrer au bureau si elle n’avait pas la possibilité de mettre en place sa politique ASC (l'usage aurait voulu qu’elle obtienne le poste de secrétaire adjoint en tant que 3ème OS), la CFE-CGC était favorable à ce que le poste de trésorier, (voire celui de secrétaire adjoint puisque nous ne le revendiquions pas), revienne à la CFTC en tant que 2ème OS représentative... La règle démocratique assurant la représentativité des voix des personnels n’ayant pas été respectée, le candidat CFTC de l’époque n’a pas été élu, la majorité CFDT / FO ayant voté contre.

Mais ça, c’était avant… et aujourd’hui que nous sommes la deuxième OS, curieusement les anciennes règles redeviennent applicables et l’on nous somme de prendre le poste de trésorier pour élaborer et piloter un budget qui va à l’encontre de notre politique ASC …

C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé la CFE-CGC qui, après avoir remercié […] tout particulièrement, les 922 électeurs du CE FS&F qui lui ont accordé leur confiance, la classant à 23 voix près de la première place, 2ème organisation sur le périmètre FS&F a non seulement renouvelé son engagement de défendre les intérêts d’Orange et de chacun des salariés, cadres et non-cadres, dans tous les dossiers qui seront présentés, mais a également appelé de ses vœux la mise en place au sein de FS&F d’un système de juste redistribution du budget ASC, basé sur ce que ses candidats ont défendu, le « tableau magique », [système qui propose] un mécanisme :
  • redistributif à près de 98% du budget des activités sociales et culturelles, avec des frais de gestion réduits au strict minimum,

  • offrant des prestations totalement à la main des ayants droit, qui peuvent l’utiliser en fonction de leurs besoins propres, le tout sans avoir à communiquer à l’entreprise des informations intrusives, telles que les revenus, via les QF.

La CFE-CGC souhaitant dès lors qu’une majorité de gestion puisse être trouvée sur la base de ce modèle au sein de notre CE, s’est immédiatement vu opposer une fin de non-recevoir de la part des autres élus ! Dont acte.

Bien sûr, vos élus CFE-CGC mettront tout en œuvre pour être dignes de la confiance qui leur a été accordée, et resteront extrêmement attentifs à la bonne utilisation du budget ASC, dans le seul intérêt des ayants droit… mais devant l’absence de toute possibilité de discussion, ils maintiennent leur décision de ne pas participer au bureau …

Un secrétaire et son adjoint ont été élus. Quant aux autres postes, le vote est reporté au prochain CE

Prorogation des mandats CHSCT de FSF pour une durée maximale de 6 mois

Résolution de la Direction adoptée à l’unanimité :

Conformément à l’article R4613-5 du code du travail, les membres élus du Comité d’établissement Fonctions Support et Finances réunis le 23 novembre 2017, décident de proroger par accord unanime les mandats des CHSCT (DRH COM, Formation, DSP EM, CSRH NORD, CSRH SUD , CSRH CENTRE, SG, DIG, Achats, Montigny le Bretonneux-Metz, Rennes, Eysines, Gentilly, Finances État-Major, Pole OPEX-CAPEX, Pole Revenus, Pole Production des comptes et Filiales, Contentieux) jusqu’à la désignation d’une nouvelle délégation du personnel au CHSCT. L’ambition est que celle-ci devra intervenir à la fin du premier trimestre 2018 et en tout état de cause au plus tard le 22 mai 2018.

pdfcr_ce_fsf_novembre_2017_def.pdf

 

 

 

Imprimer