CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Accord reconnaissance des compétences et qualifications : déploiement

information

Point d’avancement dans la mise en œuvre

Principes fondateurs de l’évolution du référentiel métiers et compétences :
  • métiers lisibles, inspirés des métiers du marché ;
  • métiers génériques, qui ne sont pas des postes ;
  • métiers au-dessus des organisations, doivent pouvoir se retrouver dans plusieurs organisations du Groupe ;
  • métiers et compétences tournés vers l’avenir et suffisamment génériques pour résister à une obsolescence rapide ;
  • compétences choisies peu nombreuses (5 à 7 pour le contenu et jusqu’à 10 pour le contenu enrichi du métier) ;
  • compétences lisibles, simples et compréhensibles, les définitions des 4 niveaux permettent leur évaluation factuelle et l’adaptation au contexte local.

Les travaux en cours d’évolution du référentiel

396 métiers actuels, répartis sur 6 domaines d’activités, 135 métiers pour le domaine support, 103 pour le domaine clients, 67 pour le domaine réseaux, 55 pour le SI, 24 pour l’innovation, 12 pour les contenus…

Propositions de métiers au fil de l’eau, selon les avancées des groupes de travail jusqu’au T2 2018 ; interactions entre filières et directions métiers pour repenser les métiers en dehors des silos ;

Cible de 100 métiers, dans un nouveau référentiel actualisé et plus lisible pour tous…

sans titre 1

Analyse de la CFE-CGC

La CFE-CGC a soutenu l’accord de Reconnaissance des Compétences et des Qualifications, accord qui devait permettre de mieux répondre à la GPEC de l’entreprise tout en éclaircissant et simplifiant les parcours professionnels des salariés.

Néanmoins, elle s’inquiète du retard pris pour l’avancement de la constitution du nouveau référentiel métier. Le planning toujours affiché de fin juin 2018 parait irréaliste en l’état, sauf à renforcer les moyens pour maintenir cet objectif.

Par ailleurs, la CFE-CGC demande que les salariés soient formés au déroulement du dispositif (au travers d’ateliers ou autres dispositifs…), afin de ne pas laisser se développer un a priori négatif, et de les impliquer au plus tôt dans ses enjeux pour eux-mêmes et pour l’entreprise.

Il s’agit sans doute d’un des accords les plus structurants pour la carrière des personnels d’Orange (notamment la phase initiale d’évaluation des compétences) depuis les accords sur la réduction du temps de travail. La CFE-CGC, qui l’a signé, avait pour autant alerté sur sa difficulté de mise en œuvre. Un an après la signature, trop peu s’est passé, l’accord semble méconnu et complexe à déployer.

La CFE-CGC réitère dès lors sa proposition de grille intelligente, qui, à l’instar du tableau magique pour le domaine des ASC, permet une gestion simple des promotions et de l’évolution des personnels.

Imprimer