CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
  • Presse & Actu
  • Actualités
  • Numérique
  • « Pour améliorer l'inclusion numérique, il faut repenser les médiations sociales »

« Pour améliorer l'inclusion numérique, il faut repenser les médiations sociales »

jacques francois marchandise fing

Jacques-François Marchandise. (Crédits : DR)

Cofondateur et directeur de la recherche de la Fondation Internet Nouvelle Génération (Fing), Jacques-François Marchandise estime que, contrairement à certaines idées reçues, les difficultés numériques ne concernent pas que les personnes âgées et les foyers les plus pauvres.

Les analyses de Jacques-François Marchandise sont particulièrement intéressantes par leur finesse et leur profondeur : on ne peut qu'abonder dans son sens, y compris lorsqu'il s'exprime sur la question de la couverture des territoires en termes de réseaux  :

Outre les abonnements, il y a encore, notamment dans certains bourgs et villages, des zones blanches où le mobile ne passe pas, et des endroits où se connecter à Internet relève du chemin de croix...
Oui, et cette situation était prévisible il y a vingt ans lorsque les États ont libéralisé le secteur des télécoms. Nous avons créé une situation où l'État n'a pas assez le bénéfice des réseaux les plus solvables dans les zones les plus densément peuplées. Cela l'empêche de réaliser correctement la péréquation dans les campagnes et banlieues moins peuplées et moins rentables, qui intéressent peu - ou pas - les opérateurs privés. Cet ancien choix politique a favorisé la concurrence et le développement numérique, mais laisse le contribuable payer la note des réseaux moins profitables...

On pourrait ajouter que cette libéralisation et la concurrence exacerbée qui en découle ont également contribué à : 

  • la perte d'emplois dans le secteur des télécoms, et à la suppression des boutiques physiques des opérateurs dans les zones rurales,
  • opposer les consommateurs et les citoyens aux salariés producteurs des services de télécommunications,

ces deux éléments éliminant ou limitant les médiations humaines qui pourraient contribuer au comblement de certaines fractures numériques.

Bref, un excellent papier, à retrouver in extenso dans La Tribune - Pierre Manière - 31/10/2018

 

Imprimer