• Accueil
  • Presse & Evènements
  • Revue de Presse
  • Souffrance au travail. Après France Télécom, la fonction publique ? - L'Humanité

Souffrance au travail. Après France Télécom, la fonction publique ? - L'Humanité

67075.hr

Management inspiré du privé, réduction d’ampleur des effectifs, négation de la souffrance : la fonction publique semble atteinte par les mêmes maux que France Télécom, et la nouvelle loi adoptée va renforcer les risques.

[...]

ASD-Pro (Association d’aide aux victimes et aux organismes confrontés aux suicides et dépressions professionnels) s’est créée en 2008, en réaction aux suicides en 2006 à EDF, chez Renault et France Télécom. Très vite, l’organisation a travaillé avec l’Observatoire du stress, créé en 2009 par les syndicats SUD et CFE-CGC au sein de France Télécom. ASD-Pro s’est d’ailleurs porté partie civile lors du procès qui poursuivait les dirigeants de l’opérateur téléphonique de l’époque pour harcèlement moral institutionnel. Devant la recrudescence des appels au secours d’agents, l’association a décidé d’organiser une campagne pour alerter sur la spirale de souffrance au travail.

« Dans toutes les fonctions publiques, on pousse les gens dehors, s’inquiète Michel Lallier. Ce ne sont pas les mêmes méthodes qu’à France Télécom mais le but est le même. Un harcèlement stratégique qui ne dit pas son nom. » Et l’ambition affichée dès le début du quinquennat par Emmanuel Macron de supprimer 120 000 postes de fonctionnaire, même si elle a été revue récemment à la baisse, fait écho aux objectifs de 22 000 départs à marche forcée « par la fenêtre ou par la porte » voulus à France Télécom.

Extrait de L'Humanité - Kareen Janselme - 26/07/2019

Conditions de Travail et Santé

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données