• Accueil
  • Presse & Evènements
  • Communiqués de Presse
  • Procès France Télécom Le Tribunal Correctionnel de Paris rendra son jugement ce vendredi 20 décembre à 10 heures

Procès France Télécom Le Tribunal Correctionnel de Paris rendra son jugement ce vendredi 20 décembre à 10 heures

Communiqué unitaire des organisations syndicales CFE-CGC Orange, CFTC, Solidaires, SUD, UNSA et des associations de victimes ASD Pro et FNATH

bannieremailsproceslombard

Le Tribunal Correctionnel de Paris rendra son jugement, ce vendredi 20 décembre à 10 heures

Les fédérations syndicales et syndicats de France Télécom, ainsi que deux associations de victimes, se sont portées parties civiles dans le procès de la crise sociale de 2007-2010, où la direction a mis en œuvre des méthodes particulièrement violentes de harcèlement institutionnalisé, pour supprimer 22 000 emplois en trois ans, « par la porte ou par la fenêtre », dixit Didier Lombard, PDG de l'époque.

Le procès de France Télécom et sept de ses anciens dirigeants, dont le PDG de l'époque, s’est déroulé de mai à juillet 2019.

Ce jugement doit être exemplaire car il fera probablement jurisprudence.

Nous espérons une condamnation maximale, pour que les dirigeants d'entreprises tentés par ces méthodes de management sachent désormais qu'ils ne peuvent agir en toute impunité.

Nous attendons aussi des dommages et intérêts conséquents au titre de la réparation des immenses préjudices subis par les salariés et fonctionnaires de France Télécom.

Une telle crise sanitaire et sociale peut facilement éclater dans beaucoup d'autres entreprises et administrations, tant la financiarisation de l'économie pousse leurs dirigeants à accroître sans cesse la productivité et la rentabilité à court terme, les salariés et fonctionnaires, étant les premiers à en subir les effets négatifs avec des restructurations incessantes, la précarisation et les suppressions massives d'emplois, jusqu'à y perdre leur santé et même leur vie.

Ces choix stratégiques, des milliers de salariés les payent aujourd'hui dans leur vie.

Ainsi, nous souhaitons que ce jugement débouche sur une inscription dans la loi, car la crise sociale connue à France Télécom n'est pas un cas isolé dans un monde du travail où il est toujours si difficile de faire reconnaitre les victimes du harcèlement patronal.

Conditions de Travail et Santé

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Accès rédacteurs

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900014 - 9420Z - Mentions Légales - Protection des données