CSEC 15 et 23 septembre : stratégie de l’entreprise ; Engage2025

Information de Messieurs Stéphane Richard et Gervais Pellissier :

Cf. CR juillet 2020. Rappel :

S’engager durablement pour l’inclusion et la planète :  

  • Inclusion numérique : couverture réseau ; formation & coaching ; Offres inclusives…
  • S’engager pour la Neutralité Carbone : objectifs de réduction des émissions de CO2 et d’économie circulaire…

Réinventer notre métier d’opérateur :

  • Offrir à nos clients retail et wholesale une connectivité augmentée : fixe et mobile
  • Renforcer notre leadership dans les infrastructures plus ouvertes et mieux valorisées : mobile, FTTH et cuivre(gérer le décommissionnement des réseaux historiques)

Accélérer sur les territoires porteurs de croissance :

  • Accélérer le développement des services IT et cybersécurité pour nos clients B2B : Cybersécurité, Cloud & edge computing, Mobilité intelligente, Digital & data…
  • Faire d’OMEA l’opérateur du digital de référence en Afrique et Moyen-Orient : services télécoms et multi-services…
  • Développer nos services financiers en Europe : Orange Bank, nouveaux produits, développement de synergies banque et télécoms.

Placer la data et l’IA… au cœur de notre modèle d’innovation :

  • Pour une expérience client réinventée, qui repose sur le meilleur des technologies et sur l’expertise humaine pour des réseaux plus intelligents et une meilleure efficacité opérationnelle…

Construire ensemble l’entreprise de demain :

  • Les défis des compétences et de l’attractivité et accompagner chacun dans le cadre d’une transformation responsable.

Position de la CFE-CGC Orange

« Orange doit saisir les opportunités de la crise ». C’est ce qu’a déclaré entre autres Stéphane Richard dans une interview aux Echos du 15 juin dernier… Indépendamment des opportunités de rachats d’entreprises ou de fusion/acquisition, la CFE-CGC Orange souhaite en proposer 4 :

Première opportunité :

La CFE-CGC Orange se réjouit que le Groupe Orange se soit doté statutairement d’une raison d’être (rendue possible par la loi PACTE) lors de l’Assemblée Générale des actionnaires du 19 mai 2020.  Notre organisation syndicale s’interroge maintenant, et vous interroge, sur l’opportunité d’aller plus loin – comme l’a fait le Groupe Danone lors de son Assemblée Générale du 26 juin dernier - en inscrivant dans les statuts du Groupe des objectifs sociaux, sociétaux et environnementaux associés ; démontrant ainsi une capacité d’innovation « sociétale »’au-delà de la seule image de marque. Plusieurs arguments pourraient soutenir l’adoption par Orange du statut d’entreprise à mission :

  • le caractère d’opérateur historique dans plusieurs géographies avec la responsabilité qui y est associée ;
  • le rôle primordial, joué par les réseaux dans le développement économique des pays où le Groupe opère,
  • la structure actionnariale du Groupe (avec présence de l’Etat au Capital d’Orange SA et d’Etats dans certaines filiales africaines, l’actionnariat salarié.),
  • la responsabilité de l’opérateur leader dans la souveraineté numérique et l’aménagement du territoire des pays où il opère,
  • la difficulté qu’a le Groupe (comme nombre d’opérateurs télécoms) à s’imposer comme acteurs du numérique

… pour ne pointer que ces arguments.

Ne serait-ce pas là un sujet de réflexion à conduire, autour notamment d’objectifs d’inclusion par l’emploi, d’aménagement du territoire et de souveraineté numérique ?

La seconde opportunité découlera des apprentissages des périodes difficiles des derniers mois et obligent, pour construire l’avenir du Groupe Orange, la Direction et les partenaires sociaux à remettre à plat l’organisation et les conditions de travail des prochaines années. 

La CFE-CGC Orange appelle depuis plusieurs années à une meilleure localisation et une décentralisation des emplois d’Orange au profit des bassins d’emploi régionaux en France.

Le développement d’une connectivité Haut-Débit sur le territoire, l’effet de levier du confinement sur le télétravail, l’adoption des nouvelles façons de travailler et l’impact durable sur la fréquentation des sites par les personnels, sont l’occasion de repenser à la fois le schéma directeur immobilier et les conditions du travail collaboratif durablement hybride (distanciel/présentiel)… avec la responsabilité d’inclure tous les personnels dans ces transformations.

La troisième opportunité, en lien avec la précédente, est la conséquence de la moins bonne résilience de certains secteurs d’activités, comme l’aéronautique qui détruit des emplois très qualifiés.

Les ingénieurs informatiques d’Airbus et ses sous-traitants dans le bassin d’emploi toulousain par exemple, représentent autant de possibilités d’embauche et de réintégration de compétences pointues dans notre entreprise pour le développement de nos activités… Et par là-même l’occasion de réinterroger nos choix et notre maîtrise de la sous-traitance.

Enfin, quatrième opportunité, les personnels ont été loués pendant le confinement pour s’être massivement adaptés et avoir assuré la continuité d’activité, mais les effets de la crise sur les performances impactent directement les éléments de leur rémunération (Augmentation Individuelle très contrainte et Parts Variables à la baisse) et leur épargne en actions Orange.

Si l’engagement des personnels pendant les premiers mois de la crise sanitaire est indéniable, donc, les flottements des années précédentes quant à la mise en œuvre de l’Accord sur la Reconnaissance des Compétences et des Qualifications, l’absence de lisibilité des parcours professionnels dans le Groupe… et les doutes sur la vision à 10 ans d’Orange sont de nature à éroder fortement cet engagement.

Actionner le levier de l’actionnariat salarié au moment où la valeur du Groupe est historiquement basse, (et très probablement sous-évaluée si l’on analyse l’OPA de Monsieur Drahi sur les titres Altice Europe), leur proposer massivement de participer à l’effort de transformation du Groupe, avec une perspective d’en partager le bénéfice à moyen terme, à travers la mise en place d’un programme d’Offres Réservée aux Personnels… Voilà qui serait sans doute de nature à embarquer les personnels dans l’écriture des prochaines pages d’Orange.

« Orange doit saisir les opportunités de la crise ».  Nous abondons bien évidemment dans ce sens !

CSEC UES Orange

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur