Harcèlement sexuel et agissements sexistes, OBS SA exemplaire ?

Entrée en vigueur en décembre 2019 à OBS, la loi du 5 septembre 2018 oblige la désignation d’un Référent harcèlement sexuel au CSE mais force est de constater que le bilan de la Direction OBS SA en matière de harcèlement sexuel et agissement sexiste reste bien maigre avec :

  1. 1 an de délai pour obtenir la formation des référentes d'OBS SA après moultes relances.
  2. 2 ans environ pour une première communication de la Direction, accompagnée de jeux d’animation.
  3. Un premier bilan HSVT T4 le 17 mai 2022 avec une information descendante.
Présenté à la CPRPPST (Commission de Prévention des Risques Professionnels et de Promotion de la Santé au Travail), le bilan HSVT 2021 pour le Groupe Orange France révèle 109 signalements ayant fait l’objet d’un traitement, dont 2 chez OBS et 17 relèvant de harcèlement ou de sexisme (16%).

Au bilan HSVT T4 2021 présenté à la réunion de la CSSCT d’OBS SA du 17 mai, 3 signalements seulement traités par la Direction ont été signalés :  2 en cours d’instruction et le 3ème, tout d’abord qualifié de situation de présomption de harcèlement moral a été classé ce que nous contestons !

Qu’en est-il ailleurs ?

Le harcèlement sexuel au travail touche une 1 femme sur 5 (selon la dernière enquête publiée par le Défenseur des droits) :

  • Dans 41 % des cas, le harcèlement est le fait d’un collègue ;
  • 22 % par l’employeur ;
  • 18 % par le manager.

Le faible nombre de signalements et surtout la qualification des cas qui nous sont présentés nous interrogent car pour 2021, aucune situation de harcèlement sexuel ou d’agissement sexiste n’a été déclarée chez OBS SA.

Nous en restons pantois !

Sommes-nous à ce point exemplaires en matière de harcèlement sexuel et agissements sexistes ?

Nous ne le pensons pas.

Tous les signalements remontés sont exclusivement traités par la DRH, qui refuse d’associer les représentants des salariés (Référente HAS, membre CSSCT…), et de communiquer les restitutions d’enquêtes menées. Cette situation est regrettable tout comme le manque d’implication de la Direction OBS SA dans la prévention de ce sujet.

Les référentes ne sont impliquées que lorsqu’une situation est adressée directement à un représentant du personnel (Référente HAS, élus CSE, membre de la CSSCT…..), s’il n’est envoyé qu’à la direction des ressources humaines, nous ne sommes ni informés, ni intégrés à l’enquête.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter les élus CFE-CGC et nos référentes « Harcèlement et Agissement Sexistes » :

  • Narimane Behar
  • Céline Guillet

Retrouver notre tract sur le sujet : pdfhas_obs_sa_tract_2022.pdf 


Orange Business Services

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur