CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image

vodafone 052019

Photo : Shailesh Andrade

Dans le vert un an plus tôt, le géant britannique des télécoms a enregistré, sur l'exercice 2018-2019, une perte nette de 7,6 milliards d'euros, liée à la cession à prix cassés de ses activités en Inde et à de mauvais résultats sur ses marchés espagnol, italien et sud-africain.

En conséquence, Vodafone a décidé de réduire de 40% son dividende, pour dégager des fonds destinés à financer ses projets d'investissement et à contenir sa dette, qui atteignait 27 milliards d'euros fin mars.

Plus d’informations dans La Tribune – 14/05/2019

Voilà qui pourrait inspirer d’autres entreprises, par exemple Orange qui, pour la 2ème année consécutive en 2018, a distribué des dividendes supérieurs à ses bénéfices.

Economie et Réglementation des Télécoms Europe et International Participation, Intéressement et Actionnariat

Imprimer

stephane richard 052019

Photo : DR

D'ici à fin 2020, deux data centers construits par Orange devraient sortir de terre à Val-de-Reuil, dans l’Eure, et en périphérie de Chartres.

Ces deux installations ultra-modernes, sécurisées et moins consommatrices d’énergie, combleront l’ensemble des besoins de l’opérateur, qui va progressivement fermer ses dix data centers existants.

Plus d’informations dans La Tribune – Pierre Manière – 14/05/2019

Economie et Réglementation des Télécoms

Imprimer

homme telephone 052019

Photo : Jean-Christophe Bourdillat / Radio France

Deux ans après la suppression des frais de roaming, Bruxelles fait, comme annoncé il y a un an,  un nouveau cadeau aux consommateurs européens, en plafonnant les prix des appels internationaux dans l’Union européenne à partir de demain.

La baisse va être significative puisque les opérateurs vont facturer au maximum 19 centimes par minute d'appel. Selon le Bureau européen des consommateurs, on est aujourd’hui entre 0,60 euro et 1,99 euro la minute selon les pays. Idem pour les SMS, là aussi ça va coûter nettement moins cher, puisqu’ils vont être plafonnés à 6 centimes par SMS, soit grosso modo quatre fois moins cher qu’aujourd’hui.

Plus d’informations dans France Info – Fanny Guinochet – 14/05/2019

Une mesure qui entre opportunément en vigueur à l’approche des élections européennes, mais qui ne manquera pas, comme la suppression des frais de roaming, d’avoir un impact sur les revenus des opérateurs et, partant, sur leur capacité à investir !

Economie et Réglementation des Télécoms Europe et International

Imprimer

5g 042019

Photo : Yves Herman

Le gouvernement a dévoilé en fin de semaine dernière le cadre dans lequel l'Arcep devra mener cet automne les enchères pour l'attribution des fréquences 5G.

Quatre objectifs sont tout particulièrement mis en avant :

  • un aménagement numérique homogène du territoire, donc « pas limité aux seules grandes agglomérations », ce qui va plutôt à l’encontre des grandes lignes tracées par la secrétaire d’Etat en charge des télécoms, Agnès Pannier-Runacher, il y a un mois
  • l’émergence de nouveaux services en faveur des « verticales » de l’économie française
  • la préservation de l’équilibre concurrentiel, avec au moins quatre opérateurs concernés
  • la valorisation de cette opération, grâce à un prix de réserve qui sera fixé avant l’été

Plus d’informations dans Numerama – Julien Lausson – 13/05/2019

Espérons que ce prix de réserve laissera effectivement « de la marge au développement des réseaux », comme s’y engage le gouvernement.

Economie et Réglementation des Télécoms

Imprimer

5g 012019

Photo : iStock

Malgré les récentes déclarations de Sébastien Soriano à propos des entreprises, « pas encore prêtes pour la 5G », l’Arcep entend bien inciter ces dernières à se positionner sur cette technologie.

Ainsi, si la procédure d’attribution des principales fréquences devrait être limitée aux seuls opérateurs, l’Autorité vient d'annoncer la mise en place d’un guichet permettant aux entreprises ayant des « besoins spécifiques de connectivité » de postuler à l’attribution de bouts de fréquences dans la bande 2,6 GHz. Cette dernière, actuellement utilisée par les quatre opérateurs pour acheminer des communications en 4G, pourrait à terme être recyclée pour la 5G.

Plus d’informations dans Numerama – Julien Lausson – 10/05/2019

Economie et Réglementation des Télécoms

Imprimer