CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Thèmes
  • Santé

Lors de la présentation du bilan handicap auprès du CCUES en 2018, la Commission Handicap du CCUES, par la voix de sa Présidente, a demandé aux personnes élues une demande d’expertise des comptes sur le budget de l’accord handicap. La Direction a proposé une restitution plus précise de ce budget aux membres de la Commission Handicap notamment sur le poste « pilotage et suivi ». Le détail du budget est en lien avec une de nos préoccupations, le temps réel des correspondants handicap sur leur activité, préoccupation partagée par tous les membres de la Commission Handicap du CCUES. La direction a donc engagé une étude afin d’établir un état des lieux sur le temps consacré à l’activité handicap des Correspondants Handicap. Elle a interviewé les personnes concernées entre octobre 2018 et février 2019.

Handicap

Imprimer

enquete conditions de travail et stress

Prolongation jusqu'au 9 février 2019 inclus

N’attendons pas, répondons toutes et tous dès aujourd’hui.

Pourquoi répondre à cette enquête ?

C’est la seule enquête indépendante, sérieuse et sans complaisance qui permet de faire le point sur les situations des personnels du groupe ORANGE.

C’est une véritable CONSULTATION,  dont le questionnaire est co-construit de manière indépendante entre les Organisations syndicales et une société d’expertise  agréee par le Ministère du travail.

Elle permet d’identifier les axes prioritaires sur lesquels travailler pour améliorer vos conditions de travail dans toutes leurs dimensions (aménagement des locaux, organisation du travail, charge de travail, formation, évolution professionnelle …).

Plus vous serez nombreux à répondre, plus les résultats auront de poids pour vous défendre.

L’anonymat de vos réponses y est garanti.

Comment répondre à cette enquête ?

Vous avez reçu un mail personnel entre le 13 et le 15 janvier avec l’objet :  Enquête CNPS triennale : Conditions de travail et Stress. Il contient un lien strictement personnel pour répondre à l’enquête.

Tracts

Imprimer

Après un partenariat avec Cap Emploi au niveau national, Orange s’engage à nouveau après un test concluant avec Pôle Emploi. En effet, aujourd’hui se tenait signature d’un partenariat entre Pôle Emploi et Orange, pour l’emploi des personnes en situation de handicap. La signature de la convention, unissant les deux partenaires, se tenait en présence de Valérie LE BOULANGER, Directrice des Ressources Humaines Groupe. Présente lors de la négociation de l’accord pour l’emploi et l’insertion des personnes en situation de handicap et la lutte contre les discriminations, sa présence envoie un message fort auprès des équipes de recrutement.

A mi-parcours, déjà du retard !

L’entreprise doit trouver des solutions ! Elle s’est engagée à recruter 570 personnes en situation de handicap dont 150 CDI (taux 3,4%), 360 stages et alternants et, 60 cursus de professionnalisation sur l’accord couvrant la période 2017-2019. Du début de l’accord au 31 août 2018, Orange a recruté 63 personnes en situation de handicap en CDI -soit 42% de l’objectif de l’accord- avec un taux de 2,7%.

118 personnes ont été recrutées en alternance (taux de 1,2%) et 14 personnes ont effectué un stage (taux de 0,15%) soit 36% de l’objectif cumulé.

Côté cursus de professionnalisation, l’entreprise s’enlise dans la mise en œuvre de parcours. Aucune personne n’avait commencé, fin août, un parcours. Il reste donc à l’entreprise moins de 18 mois pour recruter les 60 personnes. Difficile d’envisager la réalisation de cet objectif, alors que les deux parcours présentés lors de la troisième commission de suivi de l’accord, prévoient moins de 15 personnes.

Il est regrettable de ne pas s’appuyer sur les salairé.es du bassin d’emploi concerné qui pourraient communiquer auprès de leur réseau…

L’objectif global de recrutement atteint à peine les 35%...

Améliorer le recrutement

Près d’un demi-million de personnes en situation de handicap sont inscrites à Pôle Emploi soit +8,5% par rapport à 2016. Ces personnes restent plus longtemps sans emploi et voient leur niveau de vie impacté. Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est deux fois plus élevé que pour les autres personnes (19%). Pour autant, l’entreprise semble peiner à trouver des profils en adéquation avec ses besoins.

L’objectif de ce nouveau partenariat est d’améliorer le sourcing, en trouvant des candidats avec des profils en adéquation avec les métiers porteurs de l’entreprise, et de créer un véritable maillage sur tout le territoire.

Recruter, oui mais…

Les équipes de recrutement et d’Orange Avenir semblent former. La décision finale d’un recrutement revient aux équipes locales, équipes formées … à la marge. En effet, le thème du handicap est certes abordé lors de la formation à Orange Campus pour les nouveaux managers (temps très limité), en revanche, les personnes en poste avant la mise en place de cette sensibilisation sont formées, uniquement si le sujet est important à leurs yeux. Les formations dédiées au handicap sont facultatives…hors ce sont bien les équipes locales qui finalisent le recrutement.

L’entreprise doit veiller à ce que les actions des correspondant.es handicap soient en phase avec les objectifs fixés dans l’accord afin de redresser la barre et d’atteindre les objectifs.

Emploi & Métiers Handicap

Imprimer

Le 26 novembre s‘est déroulée la réunion de travail entre les directions diversité et les membres de la Commission Handicap du CUUES, comme prévu, à l’issue du passage du bilan handicap lors du CCUES de septembre.

Focus sur les correspondants handicap des établissements principaux

La direction diversité France a présenté la grille d’entretien élaborée dans le but de guider l’entretien prévu pour chaque correspondant.e handicap des établissements principaux, testée auprès de quelques correspondant.es. Les membres de la Commission handicap du CCUES ont émis des propositions de modifications.

La grille est composée de quatre parties :

-          missions décrites dans l’accord (recrutement, animation, gestion des situations individuelles, gestion des relations avec les Instances Représentatives du Personnel, formation et sensibilisation)

-          actions non décrites dans l’accord menées sur le handicap

-          les acteurs partenaires agissant sur les dossiers du handicap

-          les autres activités conduites (diversité hors handicap et hors diversité)

-          vision du temps dédié par activité

C’est le directeur de la diversité France qui mène seul les entretiens (2 à 3 heures par correspondant.e handicap). La restitution de l’analyse de ces entretiens est prévue au printemps. Les membres de la Commission Handicap du CCUES s’interrogent sur cette charge de travail reposant sur une seule personne. Cette décision a également un impact sur le délai de restitution.

L’annexe 4, le détail manquant

La Commission Handicap du CCUES a interrogé la direction concernant l’annexe 4 de l’accord et plus particulièrement la ligne « pilotage et suivi », ligne pour laquelle aucun suivi n’est prévu. Une case non cochée par erreur ou par volonté de cacher ? Aucune instance n’a connaissance du bilan détaillé des dépenses du budget de l’accord et sur cet item, c’est l’obscurité totale.

Les contrôles de la DIRECCTE sont réalisés à la marge. Il est temps pour la direction d’éclairer les salarié.es sur l’utilisation du budget handicap et en particulier sur ce point.

Imprimer

rawpixel 790897 unsplash

Photo by rawpixel on Unsplash

Le questionnaire en cours de diffusion « Votre Baromètre salarié » pose de nombreux problèmes méthodologiques qui compromettent largement la validité de ses résultats, et interrogent sur la loyauté du questionnaire en question. Vous trouverez dans ce courrier, adressé à la Direction des ressources humaines Groupe, nos analyses et nos interrogations.

Télécharger le courrier en pdf : pdfCourrier DRH Baromètre social - nov 2018

Imprimer