CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • Thèmes
  • Santé

Marché entreprise : le début des grandes manœuvres
 
Première phase : l'éclatement de l'activité mobile entreprise entre plusieurs directions

La Direction présente enfin au CCUES la réorganisation des activités entreprises entre SCE (Services Communication Entreprises), Ventes Marketing France d’Opérations France et Orange DME (Direction Marketing Entreprise). Il était temps, voilà déjà un an qu'une mission avait été lancée pour le rapprochement d'Orange DME et de DCE et près de deux ans qu'une partie des activités de France Télécom (dont Wanadoo) sont passées sous la marque Orange et Orange Business Services...

Imprimer

Commissions de réforme : fonctionnaires, attention Danger !
 

Dans le cadre des 22 000 suppressions d'emplois du plan Next, la Direction met en place une véritable industrialisation du traitement des « dossiers de réforme »*. Le but est de traiter dans une seule instance paritaire située à Paris (il y en avait une par DR jusque fin 2006), des dossiers médicaux de réforme qui étaient d'ailleurs souvent sous-traités aux Directions des Affaires Sanitaires et Sociales, ce qui garantissait un minimum de neutralité et d'indépendance extérieure.
 

Sur 1000 dossiers présentés à ces commissions en 2004, un quart faisait l'objet d'une mise à la retraite d'office !
...

Imprimer

La CFE-CGC a signé l’accord triennal 2008-2010 sur le handicap.

Cet accord est dérogatoire aux règles fixant le nombre de travailleurs handicapés employés dans une entreprise, et doit donc être agréé par la Direction Départementale du Travail et de l’Emploi. C’est pourquoi toutes les organisations syndicales et la Direction ont été invitées le 7 Janvier, pour être entendues par une commission de la D.D.T.E. cette dernière devant rendre un avis en vue de l'agrément de l'accord sur l'emploi des Travailleurs Handicapés de FT...

Imprimer

Les premières assises

Premières Assises du Stress et de la mobilité forcée à FTSA
13 et 14 décembre à Paris

Deux jours de débats riches, d’information et de mobilisation, notamment sur la forme d’un appel national dont l’objectif est d’atteindre rapidement plus d’un millier de signatures de délégués du personnels, d’élus CE et de délégués syndicaux de toutes les fédérations !

Les premiers résultats du second questionnaire en ligne, principalement centré sur les liens organisation du travail / santé et la question des « seniors »,  ont été communiqués à cette occasion.

Imprimer

Lorsqu’un salarié (ou un fonctionnaire détaché) du groupe est en arrêt-maladie, France Télécom pratique la subrogation des indemnités journalières de Sécurité Sociale.

Pendant 45 jours (sur une année glissante), France Télécom fait l'avance des indemnités journalières (avec la paie maintenue) et les récupère auprès de  la Sécurité Sociale.

Pendant les 60 jours suivants la contribution FT est baissée et c'est l'intervention de l'assurance-groupe (Novalis) qui permet le maintien d'une rémunération complète. Mais lorsqu’ arrive  le  106 ème jour d’arrêt-maladie*, les choses se compliquent parce que France Télécom continue d’intervenir comme point de passage des versements alors qu’elle ne finance plus rien !

Imprimer