CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
feed-image
  • CFE-CGC Orange - Numérique

Numérique

dematerialisation service public 042019

Photo : DR

Dans cette interview, le sociologue Pierre Mazet, spécialiste de l’inclusion numérique, déplore la dématérialisation à marche forcée des services de l'Etat, sans souci des plus fragiles.

A lire dans Le Point – Romain Gonzalez – 22/04/2019

Une interview qui rejoint notre tribune sur la violence occasionnée par la numérisation de la relation client/usager.

rapport cnil 042019

Source : Rapport d'activité 2018 de la Commission nationale de l'informatique et des libertés

Présentant lerapport d'activité 2018 de la CNIL, la nouvelle présidente de l’autorité administrative, Marie-Laure Denis (interviewée dansLa Tribune – Sylvain Rolland – 15/04/2019), a souligné l’impact sur ce bilan du Règlement général sur la protection des données (RGPD), entré en vigueur au printemps 2018.

Les citoyens comme les entreprises ont pris la mesure du changement, même si les professionnels n'ont pas encore compris l'ampleur de la prise de conscience du public.

Logiquement, le nombre de plaintes, « généralement fondées », a atteint un nouveau record : 11 077 en 2018, en croissance de 32 % par rapport à 2017 (8360 plaintes), pourtant déjà une année record !

Plus d’informations dans Le Monde Informatique – Bertrand Lemaire – 15/04/2019

femme numerique 122018

Photo : janeb13 via Pixabay

L’intelligence artificielle et l’industrie du digital transforment profondément notre économie et créent de plus en plus d’opportunités d’emplois durables et à forte valeur ajoutée. Pourtant, les femmes sont très peu représentées dans ce secteur. Le changement vers une plus grande mixité tarde malgré une forte mobilisation. Pourquoi se priver de la moitié de ces talents et faire évoluer ce secteur sous un prisme majoritairement masculin ?

A lire dans Le Journal du Net – Isabelle Goulmot – 15/04/2019

Une intéressante chronique qui rappelle les enjeux et les perspectives liés à cette problématique.

code travail numerique 042019

Source : Code du travail numérique

A partir du 1er janvier prochain, une version numérique du Code du travail sera mis en place, conformément aux ordonnances Pénicaud, avec pour ambition de faciliter l’accès au droit social via « des réponses simples et concises ».

Les citoyens sont vivement encouragés à utiliser la « version bêta » déjà en ligne, et à donner leur avis.

Plus d’informations dans Le Figaro – Manon Malhère – 12/04/2019

Le 26 mars 2019, la direction a présenté aux élus du Comité de Groupe France, un état des lieux sur les Réseaux d'Initiative Public (RIP).

La division WIN met les bouchées doubles pour gagner les appels d’offres, avec un succès certain d’ailleurs ; quant à Orange France, la direction a enfin décidé de commercialiser ses offres sur la totalité des RIP y compris ceux qui ne sont pas opérés par WIN. Nous y voyons l'influence de l’état, premier actionnaire d’Orange dont la réussite du plan France Tres Haut Débit pour Tous est un enjeu majeur. La question de la rentabilité des investissements reste toutefois posée.

 pdfarticle_rip_cgf_26mars2019_v2.pdf

Les thèmes portés par vos Délégués du personnel CSE SUD :

  • Amplitude horaire journalière d’un cadre et d’un non cadre / Heures supplémentaires non cadre
  • Recrutements
  • Communication des promos / Voeux du Directeur
  • Prélèvement à la source / Bulletin de paie : calcul assiette CSG non imposable et CSG-RDS non imposable
  • Délégation Valideur Onéo
  • Restauration / Titres Restaurant dématérialisés
  • Salles de réunion / Véhicules de pool
  • Données Skype, mails et données téléphone mobile pro (data, sms)
  • Accord handicap
  • Télétravail / Amélioration du processus
  • Accord Intergénérationnel
  • ARCQ

Retrouvez l'intégralité des réponses de Février : pdfessentiel_dp_cse_sud_02.2019.pdf

Retrouvez l'intégralité des réponses de Mars : pdfessentiel_dp_cse_sud_03.2019.pdf

En ouverture de la séance du 28 Mars 2019, vos délégués du personnel ont remis à la Direction une déclaration préalable concernant le dialogue social au CSE Sud : pdftract_declaration_prealable_dp_cse_sud_mars_2019.pdf

 

Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations, le code du travail permet à tous les Salariés de s'exprimer sur leur travail sans contrainte.

N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE CGC.

Vos élus DP : Laurence Ourtiès, Antoine Roeser, Blandine Barthès, Mohamed Benyahia, Hélène Faus, Sandrine Frasca.

gafa 092018

Photo : DR

Malgré les menaces venues des Etats-Unis, l'Assemblée nationale a voté hier soir l'instauration d'une taxe sur les revenus des géants du numérique, qui fait de la France unpays pionnier dans ce domaine. Malgré les critiques de l’opposition, à gauche (une taxe « insuffisante ») comme à droite (un « coup de massue » pour les entreprises françaises du numérique), le projet de loi a été adopté à une très large majorité de… 55 voix pour, vs. 4 contre et 5 abstentions.

Plus d’informations dans Le Monde – 09/04/2019

Avec un taux de participation à peine supérieur à 10%, il est assez effarant de voir à quel point nos élus semblent faire peu de cas de questions pourtant majeures pour l’avenir de notre pays et de ses entreprises.

Très à l’aise lorsqu’il s’agit de remettre les points sur les i, Olivier Passet, Directeur des synthèses de Xerfi, est ici au meilleur de sa forme, dénonçant l’édulcoration et la simplification du concept de Schumpeter, devenue « un prêt-à-penser qui anesthésie l’intelligence ».

cedric o 042019

Photo : DR

Trois jours après la démission de Mounir Mahjoubi, le gouvernement a annoncé son remplacement par Cédric O au secrétariat d’État au numérique.

L’intéressé a été le conseiller « participations et économie numérique » du président de la République. On lui doit l’organisation du sommet Tech for Good en 2018, qui a été l’occasion d’une rencontre entre Emmanuel Macron et plusieurs géants des technologies (Google, Facebook, Apple, IBM, Microsoft, Uber, etc.). Il s’est aussi mobilisé pour le sommet de l’attractivité « Choose France », en vue d’attirer des capitaux étrangers, notamment dans le numérique et les technologies.

C’est donc avant tout un profil business qu’a retenu Emmanuel Macron pour ce poste (…).

Plus d’informations dans Numerama – Julien Lausson – 01/04/2019

boutique orange 032019

Photo : Hélène Leriverain

Testée en régions depuis près de 10 ans, l’opération Startup Days est étendue cette année à l’échelon national. Depuis le 20 mars et jusqu’au 30, 120 startups présentent leurs produits et services au grand public dans plus de 30 boutiques Orange de France. Une initiative parmi d’autres pour l’opérateur, qui s’est ouvert à l’open innovation il y a plusieurs années déjà.

Plus d’informations dans La Tribune-Objectif Aquitaine – Hélène Lerivrain – 22/03/2019

Soutenant des startups françaises qu’il considère comme prometteuses, Orange fait également appel à leurs services : l’opérateur teste actuellement le colis connecté réutilisable et recyclable de la société nantaise LivingPackets, pour acheminer ses Livebox en fin de vie chez son prestataire chargé de les recycler

Plus d’informations dans L’Usine Digitale – Aude Chardenon – 20/03/2019

gafa 092018

Photo : DR

Le cabinet juridique et fiscal Taj a publié uneétude, dans laquelle il liste les entreprises qui devraient être concernées par la taxe sur le chiffre d’affaires les géants du numérique. Parmi les payeurs potentiels, on trouve Criteo, pépite française spécialisée dans le reciblage publicitaire personnalisé, et les propriétaires étrangers de Meetic, Rakuten (ex-PriceMinister) et Le Bon Coin.

Plus d’informations dans Le Figaro – 20/03/2019

margrethe vestager 032019

Photo : Yves Herman / Reuters

Après une première amende de2,4 milliards d’euros à l’été 2017 pour « abus de position dominante » avec son comparateur de prix Google Shopping, puis une deuxième de4,3 milliards d’euros un an plus tard pour des « pratiques illégales » autour de son écosystème mobile Android, Google vient de s’en voir infliger une troisième, d’un montant de 1,5 milliards d’euros, par la Commission européenne. Sous l’impulsion de la Commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager, Bruxelles sanctionne cette fois un « abus de position dominante » sur AdSense for search, le système de publicité contextuelle de la firme de Mountain View.

Plus d’informations dans Le Monde – Cécile Ducourtieux et Alexandre Piquard – 20/03/2019

Google a fait appel des premières amendes, tout en provisionnant de l’argent pour leur paiement (plus d’informations dans Les Numériques – Mathieu Chartier – 08/02/2019). Encore faudrait-il que les procédures aboutissent…

formation randstad 032019

Source : étude Randstad Workmonitor

Re.sources, laboratoire de réflexion sur l’emploi du groupe Randstad, a récemment dévoilé les résultats d’une étude mondiale menée dans 34 pays et consacrée aux enjeux de la montée en compétences numériques pour les travailleurs. Elle montre que :

  • seuls 2 salariés français sur 3 perçoivent l’impact du numérique comme une opportunité (contre 3/4 des salariés en moyenne sur les 34 pays de l’étude) ;
  • seul 1 français sur 3 ressent la nécessité de se former pour développer ses compétences numériques (contre près de la moitié en moyenne mondiale) ;
  • près de 9 Français sur 10 considèrent qu’il est de la responsabilité de leur employeur de les former au numérique (contre 3/4 des salariés en moyenne mondiale) ;
  • seul 1 Français sur 3 estime que leur employeur investit dans la formation au numérique (contre près de la moitié en moyenne mondiale.

Plus d’informations dansL’Usine Digitale – Christophe Bys – 14/03/2019

Clairement, le message portée par la réforme de la formation professionnelle voulue par la ministre du Travail, censée « redonner la main aux individus sur leur parcours professionnel », n'a pas vraiment été assimilé ! Faut-il s’en étonner au regard de la dévaluation du Compte Personnel de Formation qu’elle représente ?

gafa 092018

Photo : DR

En début de semaine, les Etats-Unis ont annoncé qu'ils envisagaient de saisir l’Organisation mondiale du commerce à propos des taxes quela France et d’autres pays européens veulent imposer aux géants du Web.

Nous pensons que toute la base théorique des taxes sur les services numériques est mal conçue et que le résultat est extrêmement discriminatoire à l’égard des multinationales basées aux Etats-Unis.

La réaction française, par la voix du ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a été immédiate.

La France est un Etat libre et souverain qui décide de sa taxation et qui la décide librement et souverainement.

Plus d’informations dans Le Monde – 12/03/2019

Afin de préserver les intérêts de ses champions du numérique, Washington entend désormais peser de tout son poids dans les débats que va mettre en place l'OCDE pour accoucher d’un accord international sur cette question.

Plus d’informations dans La Tribune – Anaïs Cherif – 13/03/2019

atelier

[...]
La logique des réseaux sociaux autorise la construction de collectifs indépendants de toute organisation et dont les modes de collaboration, d’action, de discussion, tranchent avec les échanges professionnels organisés par l’entreprise.
[...]

La question est souvent posée de savoir si les organisations syndicales vont perdurer avec l’émergence du numérique et des réseaux sociaux. Nous croyons que ces nouveaux outils nous obligent à transformer nos pratiques et à adapter nos organisations. Nous devons notamment maintenir des espaces de libre parole, qui permettent une meilleure prise en compte des réalités opérationnelle des équipes, mais aussi, plus simplement, de la parole des individus.

Le groupe Facebook nous permet de détecter, par exemple au travers de billets polémiques, des collègues en situation difficile et d’aller à leur rencontre. Il laisse également transparaître des préoccupations plus globales, comme l’incompréhension des salariés face à leur fiche de paie lorsque les cotisations sociales changent ou que la CSG augmente.Nous savons alors que nous devons apporter une réponse pédagogique (un tract, des heures d’information syndicale…) ou d’accompagnement (renvoi vers des militants experts, interventions auprès des services paie) pour faire rectifier d’éventuelles erreurs.

L’évolution du Code du travail, et notamment le passage au Comité Social et Economique (CSE), diminue drastiquement le nombre des mandats et des ressources accordées aux organisations syndicales, au risque d’asphyxier un dialogue social qui, plus que jamais, a besoin de proximité avec les salariés.
[...]
Le bon usage des outils numérique permet en partie d’y pallier, en y instaurant un dialogue plus ciblé avec nos collègues, auxquels nous proposons par exemple de s’abonner aux publications en lien direct avec leurs préoccupations thématiques prioritaires et la vie des unités auxquelles ils appartiennent. Un quart des personnels d’Orange en France s’est ainsi abonné à nos publications et aux réseaux sociaux animés par la CFE-CGC Orange, et notre base d’abonnés ne cesse de croître.
[...]

  *Tu sais que tu bosses chez Orange quand..."

Interview de Sebastien Crozier extrait de
Les Cahiers de l'atelier N° 559 - René Mouriaux, Michel Pigenet, Jérôme Beauvisage, André Narritsens, Danielle Tartakowsky, Jean Magniadas, Joël Hedde, Stéphane Sirot et Élyane Bressol.
Préface d’Élyane Bressol, postface de Maryse Dumas.

facebook 032019

Photo : Dado Ruvic

Facebook a annoncé vouloir reconstruire « dans les années à venir » ses différentes applications en misant sur la protection des données, avec notamment le déploiement du chiffrement de bout en bout. Ce changement majeur de stratégie impliquerait de renoncer en partie aux données personnelles et à la publicité ciblée qui les accompagne, le gagne-pain de Facebook depuis 15 ans. Décryptage.

A lire dans La Tribune – Anaïs Cherif – 07/03/2019

lemaire 032019

Photo : TT News Agency

Bruno Le Maire a présenté hier au Conseil des ministres son projet de loi relatif à la taxation des grandes entreprises du numérique.

Plus d’informations dans L’Usine Digitale – Christophe Bys – 06/03/2019

Un projet jugé important par une très grande partie de l’opinion, si l’on en croit les résultats du sondage BVA pour La Tribune, mais qui soulève déjà bon nombre de critiques (à lire dans ZDNet – Christophe Auffray – 06/03/2019).

lemaire 022019

Photo : TT News Agency

« Il n'y aura pas d'accord (...) sur le projet de directive européenne » pour taxer les géants du numérique sur leur chiffre d'affaires, a reconnu Bruno Le Maire. Le ministre de l’Economie table désormais sur « une position commune européenne à l'OCDE » pour trouver un accord international d’ici à la fin de l’année. En attendant, il présentera la semaine prochaine en Conseil des ministres un projet de loi sur ce sujet.

Plus d’informations dans La Tribune – Anaïs Cherif – 28/02/2019

liberte expression 022019

Photo : Sergey Nivens / Shutterstock

Intimement liée à l’Etat de droit et faisant l’objet d’une consécration nationale et internationale, la liberté d’expression s’exerce sous toutes ses formes, et en conséquence à travers les réseaux sociaux numériques.

Les salariés jouissent de cette liberté au sein et en dehors de l’entreprise, et les opinions qu’ils émettent dans l’exercice du droit d’expression ne peuvent motiver une sanction ou un licenciement, le caractère fondamental de la liberté d’expression étant intégré dans le code du travail.

Toutefois, de nouvelles problématiques sont posées lorsqu’on envisage la liberté d’expression des salariés à travers les réseaux sociaux numériques au sein et en dehors de l’entreprise. En effet, la liberté d’expression des salariés peut comprendre des propos conduisant à des dommages pour l’entreprise en termes de réputation et d’image.

Plus d’informations dans The Conversation – Brigitte Pereira – 26/02/2019

Dans cette tribune, Brigitte Pereira, professeure de Droit à l'Ecole de Management de Normandie, s’attache à analyser les nouvelles questions d’équilibre entre libertés des salariés et réputation de l’entreprise qui se posent dans le cadre de l’usage des réseaux sociaux.

Presque un an après l’entrée en vigueur du RGPD et quelques jours après l’amende record infligée par la CNIL à Google pour non-respect des dispositions de ce règlement, voici un débat autour de la capacité des Etats européens à imposer leur volonté aux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft).

Autour des micros de France Culture, Anne Bellon, politiste, spécialiste des politiques numériques et de la régulation d’Internet, Arthur Messaud, juriste à la Quadrature du Net, et Mathias Moulin, directeur de la protection des droits et des sanctions de la CNIL.