CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Protection Sociale

pole emploi 122018

Photo : Sipa

Lors de la quatrième séance de négociation sur l’assurance-chômage, la délégation formée par les trois organisations d’employeurs (CPME, Medef, U2P) a proposé une série de mesures qui réduisent les droits des demandeurs d’emploi et engendrent des économies… supérieures à celles réclamées par l’exécutif. Des propositions qui ont évidemment eu le don d’irriter les centrales syndicales…

Plus d’informations dans Capital – Samuel Chalom – 05/12/2018

aidants 112018

Photo : Guide des aidants familiaux

La CFE-CGC a lancé cette semaine son Guide des aidants familiaux, document d’une soixantaine de pages qui vise à fournir des réponses pratiques à de nombreuses questions. Qu’est-ce qu’un aidant ? Comment ce statut est-il reconnu ? Comment aider un proche âgé, une personne en situation de handicap ? Comment concilier sa vie d’aidant et sa vie personnelle, préserver sa santé et sa carrière ?

Le guide contient également les propositions de la CFE-CGC, notamment concernant l’unification et l’amélioration des congés existants.

edouard philippe 112018

Photo : RTL.fr

C’est la « piste intéressante » évoquée par Edouard Philippe dans le cadre d’une « reprise progressive » lors d’arrêts de travail de longue durée.

Plus d’informations dans L’Express – Marianne Rey – 15/11/2018

Une « piste » qui interroge, avec une mesure qui ne pourrait évidemment être mise en place que pour des pathologies extrêmement précises, et sur la base du volontariat des salariés. Par ailleurs, comme l’évoque François Hommeril, président de la CFE-CGC, cette « fausse bonne idée » pourrait ouvrir la porte « à une dérive inquiétante, entre celui qui va refuser le télétravail et celui qui malgré sa grippe va dire qu'il est joignable » (plus d’informations dans Les Echos – Leïla de Comarmond – 14/11/2018).

geoffroy roux de bezieux 112018

Photo : Pascal Guittet

Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, annonce que le syndicat patronal présentera début 2019 des propositions pour réformer le contrat de travail et atténuer les différences entre CDD et CDI.

On pourrait imaginer un contrat de 20 jours par mois, mais qui seraient flottants dans le mois en fonction de l’activité : trois jours par ci, cinq jours par là…

A lire dans L’Usine Nouvelle – 13/11/2018

Bien sûr, le Président du Medef ne pouvait pas rester sans réponse face à la proposition d’une instauration d’un système de bonus-malus sur les contrats courts remise récemment sur le tapis par Emmanuel Macron ! A suivre... attentivement !

pole emploi 112018

Photo : Eric Gaillard / Reuters

Les partenaires sociaux ont entamé ce vendredi la renégociation, voulue par le gouvernement, de la convention assurance-chômage. Leurs discussions doivent être bouclées en huit séances, et avant le 26 janvier prochain.

De son côté, le président de la République a rappelé ce matin son souhait d’une mise en place d'un système de bonus-malus pour inciter les entreprises à avoir moins recours aux CDD.

Plus d’informations dans Le Figaro – Manon Malhère – 09/11/2018

Les thèmes portés par vos Délégués du personnel CSE SUD le 25 Octobre 2018 :
  • Télétravail
  • Rémunération : PVV Versus PVC / ICP / Arrêt maladie
  • ARCQ *
  • Apprentis
Retrouvez l'intégralité des réponses : pdfessentiel_dp_cse_sud_10-2018

*ARCQ : Accord Reconnaissance des Compétences et Qualifications


La prochaine réunion DP du CSE SUD est programmée le 22 Novembre 2018.

Vous avez des questions, des réclamations, des préoccupations,

Le code du travail permet à tous les Salariés de s'exprimer sur leur travail sans contrainte.

N’hésitez pas à contacter vos représentants CFE CGC.

Vos élus : Laurence Ourtiès, Antoine Roeser, Blandine Barthès, Mohamed Benyahia, Hélène Faus, Sandrine Frasca.

Imposé par les ordonnances Macron sur la réforme du Code du travail, le comité social et économique (CSE), nouvelle instance unique de représentation du personnel, représente un défi syndical majeur en entreprise. Voilà l’analyse de la Confédération, et notamment de Gilles Lécuelle, secrétaire national CFE-CGC en charge du dialogue social et de la représentativité.

Plus d’informations sur le site de la CFE-CGC – Mathieu Bahuet – 30/10/2018

proche aidant

Photo : Sébastien Bozon / AFP

Le Sénat a adopté hier en première lecture et à l’unanimité des votants une proposition de loi assouplissant les conditions du congé de proche aidant, non rémunéré et non indemnisé, mis en place fin 2015. Ce texte instaure par ailleurs une « indemnité de proche aidant », sur le modèle de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP).

Il doit être examiné par l'Assemblée nationale en décembre, mais a peu de chances d'aboutir en l'état, car il se heurte à l’opposition de la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités, Christelle Dubos, qui travaille sur un autre projet de loi qui doit être « déposé au Parlement d'ici la fin 2019 ».

Plus d’informations dans Challenges – 26/10/2018

amazon 102018

Photo : Scott Lewis / Flickr

Le magazine en ligne américain Gizmodo a révélé fin septembre l'existence d'une vidéo interne destinée aux cadres d’Amazon. Son but : prévenir et enrayer toute création ou action de syndicats dans l’entreprise. Les employés des supermarchés Whole Foods Market, récemment rachetés par le géant du commerce en ligne, en font actuellement les frais. S’il en fallait une, c'est la preuve que les géants de la Silicon Valley n’aiment pas les travailleurs qui défendent leurs droits.

A lire dans Usbek & Rica – Fabien Benoit – 23/10/2018

patronat 102018

Photo : Jean-Francois Badias / AFP

Les trois organisations patronales (Medef, CPME et U2P) ont transmis hier aux organisations syndicales la réponse à leur proposition détaillée d'agenda social. Le patronat se dit prêt à ouvrir des discussions sur un certain nombre de sujets – certains, comme les discriminations ou la qualité de vie au travail, étant toutefois laissés sous silence. Cependant, les organisations patronales souhaitent privilégier les délibérations et les « réflexions partagées », qu’elles estiment plus souples et moins contraignantes que les négociations interprofessionnelles.

Plus d’informations dans actuEL RH – Florence Mehrez – 11/10/2018

syndicalisation 102018

Source : Le Figaro

La Dares, pôle Etudes et Statistiques du ministère du Travail, vient de publier son actualisation, sur la base de données 2016, des chiffres de la syndicalisation en France. Ces derniers sont en légère érosion par rapport à la dernière édition (11% contre 11,2% en 2013), et montrent quatre grandes disparités, en fonction :

  • du secteur (19,1% de syndiqués dans la fonction publique, 8,4% dans le privé),
  • du sexe (12% d’hommes syndiqués, 10% de femmes),
  • de l’âge (14,9% de syndiqués chez les plus de 50 ans, 3,7% chez les moins de 30 ans),
  • et de la catégorie socioprofessionnelle des salariés (12,3% de syndicalisation chez les professions intermédiaires, 11,2% chez les cadres, 10,8% chez les employés, 9,7% chez les ouvriers).

Plus d’informations dans Le Figaro – Wladimir Garcin – 09/10/2018

Information

Le CE OFS a décidé, suite à plusieurs retours de salariés, de se pencher sur le fonctionnement des aides sociales. Ce budget, issu des activités sociales et culturelles, a été délégué en gestion aux assistants sociaux de l’entreprise. Il est destiné à venir en aide aux salariés confrontés à des accidents de la vie.

Les compétences et le professionnalisme des Assistants sociaux n’est pas remis en cause. Néanmoins, une surcharge de travail de ce personnel et un process lourd grèvent la réactivité d’octroi de ces aides dont la nature même est liée à une forte urgence. Les salariés sont en attente d’un accompagnement important, d’un réel soutien qui viendrait en complément d’un traitement purement administratif.

De plus, les élus souhaitent que ces aides fassent l’objet de dons plutôt que de prêts remboursables.

Les élus ont décidé de se réunir avec le pôle des assistants sociaux afin de mettre à plat le fonctionnement actuel dans le but de le fluidifier et de l’optimiser.

Vote élus (es) CE OFS

11     votants

-Pour : 10

-Abstention : 1

Retrouvez l’intégralité du dossier

droit travail 102018

Photo : CUsai via Pixabay

Il y a un an, étaient publiées les « Ordonnances Travail », qui devaient permettre, selon l’exécutif, de « simplifier » le droit du travail et de « sécuriser les relations juridiques entre employeurs et salariés ». Maître Romain Jehanin, avocat au Barreau de Paris spécialisé en droit du travail, dresse un premier bilan de leurs effets.

(…) Alors que le candidat Macron vantait durant sa campagne un modèle social alliant flexi-sécurité et cogestion, à l’image de celui (parfois d’ailleurs un peu fantasmé) des pays nordiques, le Président Macron semble n’avoir, dans les Ordonnances, retenu que la flexibilité.

Plus d’informations dans Libération – Béligh Nabli – 08/10/2018

Minima sociaux, assurance chômage, réforme des retraites, création d’un revenu universel d’activité... Les chantiers sociaux engagés par le gouvernement sont nombreux. Mais doit-on s’attendre à une lutte contre les inégalités plus efficace ? Notre modèle social doit-il évoluer ?

Un débat France Culture, avec Gaspard Koenig, philosophe, enseignant à Science Po, et président du think tank Génération Libre, et Dominique Méda, professeure de sociologie à Paris-Dauphine, et directrice de l'Institut de Recherche interdisciplinaire en sciences sociales.

cadres 092018

Photo : rawpixel

Le sujet d’une possible dégressivité des allocations chômage des cadres est désormais « sur la table », comme l’a confirmé hier le Premier ministre, Edouard Philippe, invité de L’Emission politique de France 2.

« Pour mettre fin au mythe du cadre chômeur aux Bahamas », la CFE-CGC a publié ce matin un état des lieux s’appuyant sur les chiffres clefs sur le chômage des cadres.

A lire sur le site CFE-CGC – 28/09/2018

clavier 092018

Photo : Reuters

Ces petites mains invisibles sont indispensables pour nettoyer les bases de données, entraîner les intelligences artificielles ou encore assurer la modération des contenus sur le Web. Pour la première fois, une étude de grande ampleur de l'ONU s'est penchée sur le « digital labor ». L’organisation internationale dresse un constat alarmant, estimant que ces travaux sous-payés –quand ils le sont – s’apparentent à « un retour aux procédés industriels déqualifiés associés à Taylor, mais sans la loyauté et la sécurité de l'emploi ».

Plus d’informations dans La Tribune – Anaïs Cherif – 26/09/2018

syndicats 092018

Photo : Sipa

Dans la lettre de cadrage qu’il a envoyée aux partenaires sociaux concernant le dossier de l'assurance chômage, le gouvernement leur a fixé un objectif chiffré : que la future négociation permette de réaliser entre 3 à 3,9 milliards d'euros d'économies en trois ans. Les syndicats ont, pour la plupart, dénoncé une « logique uniquement budgétaire », et laissé planer le doute sur l’ouverture d’une négociation. Mais des organisations patronales comme le Medef ou la CPME ont également fait part de leurs inquiétudes.

Plus d’informations dans Le JDD – Gaël Vaillant – 22/09/2018

Au final, la négociation devrait bien avoir lieu, plusieurs syndicats, dont la CFE-CGC, ayant donné leur accord. Mais, au-delà de cette seule négociation, les organisations syndicales entendent bien reprendre la main. C’est pourquoi elles ont proposé, en commun, leur propre agenda social aux organisations patronales.

Plus d’informations dans Challenges – Caroline Pailliez et Yves Clarisse – 25/09/2018

free 092018

Photo : Bob Dewel / Only France

Il y a presque un an, l’émission Cash investigation pointait du doigt la précarité de l’emploi dans le centre d’appels Mobipel de Colombes, propriété d’Iliad, la maison-mère de Free. Au printemps dernier, cette dernière avait mis en œuvre un projet de cession de cette filiale sensible, projet considéré comme illégitime par les syndicats, qui avaient porté l’affaire devant les tribunaux. Mais à quelques jours du procès annoncé, Free vient de faire plier les salariés, moyennant une compensation financière : le centre d’appels sera bien cédé à l’entreprise italienne Comdata.

Plus d’informations dans Politis - Erwann Manac’h - 17/09/2018

emmanuel macron 092018

Photo : Anne-Christine Poujoulat / AFP

En conseillant, le week-end dernier, à un jeune horticulteur au chômage de chercher un emploi dans la restauration, en manque de bras, Emmanuel Macron a soulevé de nombreuses réactions, pour la plupart négatives.

Pour aller au-delà de la simple réaction épidermique, intéressons-nous à des analyses plus poussées, celle de l’historien Christian Delporte (à lire dans Le Monde - Simon Auffret - 17/09/2018) et celle de divers spécialistes de la santé, proches du monde du travail (à lire dans Challenges - 17/09/2018).

sfr 092018

Photo : Michel Euler/AP/SIPA

66 ex-salariés de SFR se sont présentés ce matin devant le conseil des prud'hommes de Marseille pour contester la légalité du plan de départs volontaires (PDV) proposé par SFR en 2017.

SFR a forcé l'intégration des salariés au PDV en leur disant qu'ils allaient être rétrogradés, perdre des avantages, finalement ils n'avaient pas le choix, c'était un plan social déguisé.

Au niveau national, ce sont près de 250 anciens salariés qui ont saisi les prud'hommes jusqu'à présent, dans le cadre du plan de départs volontaires de l'opérateur.

Plus d’informations dans Le Figaro - 18/09/2018