CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange
  • Presse & Actu
  • Presse
  • Revue de Presse
  • Chez Orange, les actionnaires salariés contrôlent les votes - Les Echos

Chez Orange, les actionnaires salariés contrôlent les votes - Les Echos

2211852 chez orange les actionnaires salaries controlent les votes web tete 0302373120220

Photo : Pascal SITTLER/REA

Chez Orange, les votes des assemblées générales sont contrôlés par un tiers. Ce tiers n'est autre que l'ADEAS Orange, l'Association De défense de l'Epargne et de l'Actionnariat Salarié, soutenue par le syndicat des cadres CFE-CGC. Les salariés du groupe telecom détiennent 6 % du capital et 9 % des droits de vote. « Nous avons commencé à contrôler les votes en 2012 », se rappelle Sébastien Crozier, président d'honneur de l'ADEAS Orange et président de CFE-CGC. « Notre propos n'est pas de regarder l'exactitude du quorum, ni la régularité du scrutin. Ce qui nous importe, c'est de voir qui sont les actionnaires et aussi de comprendre qui vote quoi », explique-t-il.

[...]

« Nous regardons systématiquement le vote de tout le monde sur la rémunération des dirigeants, sur les dividendes, et, le cas échéant, sur la nomination des administrateurs » ajoute-t-il. « Parfois, nous vérifions des votes qui nous semblent un peu étranges.

[...]

L'association détecte des incohérences. « Ainsi, nous avons constaté qu'Areva, groupe public, actionnaire d'Orange, avait voté contre la nomination d'actionnaires salariés au conseil... alors même que l'Etat avait voté une loi pour que ces derniers soient représentés en tant qu'administrateurs dans les conseils ! Nous avons aussi remarqué qu'un gros actionnaire avait voté pour deux résolutions contraires, une pour maintenir le dividende, l'autre pour l'abaisser ».

Les Echos - Laurence Boisseau - 08/10/2018

 

Participation, Intéressement et Actionnariat

Imprimer