CFE-CGC Orange
CFE-CGC Orange

Handicap : point d'étape

Présentation du bilan en CCUES et dans chaque CE, suivi de l’accord handicap, l’actualité sur la thématique du handicap est riche ces dernières semaines. C’est en commission de suivi de l’accord handicap que les dernières données – période du 1er janvier 2018 au 31 août 2018 - concernant le handicap ont été présentées aux organisations syndicales.

Commission de suivi

Les objectifs de cet accord s’orientent sur le recrutement, l’insertion professionnelle, l’évolution professionnelle et la formation, le maintien dans l’emploi et l’évolution des regards. Force est de constater lors de la dernière commission de suivi du 25 octobre 2018 que certains objectifs semblent difficiles à atteindre d’ici à la fin de l’accord.  La commission de suivi étudie les indicateurs décrits dans l’annexe 2 de l’accord. Orange respecte son obligation légale concernant le taux d’emploi avec des variations selon les entités.

Recrutement

Avec un objectif de 150 CDI sur 3 ans et un taux cible de 3,4%, l’entreprise comptabilise moins de 50% de son engagement à mi-parcours. La DTSI qui recrute le plus reste avec un faible taux de recrutement de personnes en situation de handicap quand IMTW assure un taux de recrutement de plus de 6% bien qu’elle recrute peu. La DO Ouest habituée à dépasser ses objectifs affichait 10 recrutements avec un taux de 5,5% en 2017, démarre 2018 avec 2 recrutements. La DO Est progresse de façon significative.

Côté alternance et stage, le taux tombe à 36%. Le taux progresse cependant de quasiment un point ce qui semble insuffisant pour combler le retard pris en 2017. L’année 2018 s’enlise dans le retard concernant les contrats de professionnalisation. Un cursus est en cours de construction pour 8 personnes sur le périmètre Est et le programme HUGo (Handi U Go !) accueille une personne (soit 15% de l’objectif triennal).

Correspondant.es handicap : le temps qui file

Dès la deuxième séance de négociation, le 31 mars 2017, nous indiquions, lors de notre déclaration préalable, la nécessité de s’assurer que les correspondant.es handicap soient bien à 50% ou à 80% en fonction de l’effectif, comme prévu dans le précédent accord.

https://www.cfecgc-orange.org/documents/themes/handicap/declaration_prealable_cfecgc_seance_nego_accord_handicap_31_mars_2017.pdf

C’est par ces personnes que l’accord se décline dans les entités. Elles apportent le soutien sur leur périmètre pour répondre aux questions relatives au handicap. Ce sont elles qui déploient les formations, explorent les pistes pour enrichir le vivier des candidatures, animent le réseau et diffusent l’information. Lors de la signature, nous avions émis une réserve sur ce point non respecté sur le précédent accord. 

https://portailrh.sso.infra.ftgroup/documents/42550/2860914/accord%20handicap%202017-2019/5154d1c0-a62b-4bf4-bdae-04c3644d29b7

Nous avons alerté à nouveau la direction lors de la commission de suivi du 20 avril 2018 sur la nécessité de s’assurer du temps dédié à l’activité de ces personnes.

https://www.cfecgc-orange.org/documents/themes/handicap/declaration_prealable_cfe_cgc_commission_de_suivi_accord_handicap_du_20_avril_2018_vdef.pdf 

La CFE-CGC et la Commission Handicap du CCUES sont intervenues en ce sens lors de la présentation du bilan 2017. Une réunion de travail est prévue sur le sujet entre cette commission et la direction, le 26 novembre prochain. L’occasion d’être éclairé.es sur le budget de 1772 K€ annuel (pilotage et suivi) indiqué dans l’annexe 4 et non soumis à suivi.

Dématérialisation des demandes de compensation

Mis en place à la demande des organisations syndicales, l’outil permettant d’effectuer les demandes de compensation a fait ses preuves après quatre mois de test sur deux entités volontaires : la DTSI et la DO IDF. Les salarié.es en situation de handicap peuvent donc saisir en ligne leur demande. Le suivi de la demande est possible en temps réel. Ce nouvel outil permet d’obtenir un gain de temps pour toute la chaîne des intervenant.es. Lors des commissions de suivi de l’accord, la direction resituera le nombre de dossiers en cours et validés et fera une analyse des dossiers non aboutis.  

Mesures individuelles

En raison de la consommation à 100% du budget dédié aux mesures individuelles sur l’année 2017, la direction demande, pour les prothèses auditives, deux devis, dont un émanant d’un mutualiste.

Vigilance sur le contenu des devis en matière de réglages. La direction a conscience que certaines régions sont dépourvues d’un prothésiste mutualiste.

casque cfe 

Imprimer