• Accueil
  • Etablissements
  • Divisions Orange
  • TGI
  • CSEE TGI de Novembre 2020 : Orientations Formation 2021.... que de questions !

CSEE TGI de Novembre 2020 : Orientations Formation 2021.... que de questions !

La CFE-CGC tient à rappeler que tout salarié est en droit de bénéficier de la formation professionnelle continue.

Elle a pour objet de permettre leur maintien dans l'emploi, de favoriser le développement de leurs compétences et l'accès aux différents niveaux de qualification professionnelle, de contribuer au développement économique et culturel, à la sécurisation des parcours professionnels et à leur promotion sociale.

Les salariés bénéficient, chaque année, d'un entretien de formation destiné à déterminer leurs besoins de formations. Comment ces besoins inter-agissent ils avec les orientations formation 2021 ?

L'environnement de demain pour notre entreprise et les salariés, de plus en plus numérique est une donnée qui nécessite de la part de la direction de TGI une anticipation des évolutions des compétences des salariés nécessaires à leur adaptation. Les orientations formation doivent s'inscrire à notre sens dans ces enjeux et nous permettre de pouvoir nous projeter. Nos remarques sur ces orientations seront dans cette perspective :

Concernant le développement des compétences technologiques :

Le document annonce d'ici 5 ans un accroissement significatif du nombre d'experts dans le domaine des Virtualisation des réseaux, du Cloud, du Développement logiciel, ceci n'est cependant pas quantifié. Un certain nombre de parcours de formation cités sont sanctionnés par une certification, ce dont nous nous réjouissons, cependant il est étonnant que les métiers de la data comportant 3 parcours ne soient pas sanctionnés par une certification.

S'agit-il d'un oubli ou la direction envisage-t-elle un autre processus de développement des compétences ?

Concernant les formations managériales :

La volonté de développer l'excellence dans les compétences métiers et notamment dans le numérique parait en 2ème plan alors qu'elles devraient occuper la toute première place. Il ne serait pas équitable que le plan de développement des compétences présente une iniquité en termes d'investissement formation entre les managers et praticiens métier, experts, chefs de projets….

Nous serons vigilants sur cet aspect lors de la présentation du plan de développement des compétences 2021.

Compétences humaines et transverses :

Ces formations de type "softskills" ouvertes à chacun, allant de l'acculturation à des ateliers de mises en pratique comprennent également des formations en langues qui requièrent pourtant un processus de formation beaucoup plus long.

  • Quel est l'objectif de formation de ces formations linguistiques ?
  • Est-il prévu qu'elles restent totalement ouvertes à toutes les populations comme cela est mentionné et financées par Orange ?
  • Concernant le maintien du niveau de la langue par une pratique régulière, quelles actions pour maintenir les efforts des salariés qui investissent et se préparent à pratiquer une seconde langue ?
  • Un club de praticiens ne serait-il pas à envisager ?

Orange Learning

La CFE-CGC demande depuis plusieurs années une évolution en profondeur d'Orange Learning constatant que cet outil trop peu intuitif ne répond pas suffisamment aux besoins de salariés souhaitant pouvoir se projeter dans un projet professionnel et un plan de développement de leurs compétences cohérent.

Nous relevons l'intention de faire évoluer l'ergonomie du Plan de Développement dans Orange Learning dans le cadre du plan de développement des salariés. Nous relevons positivement les évolutions de la présentation dès la page d'accueil. Si le parcours est plus intuitif il reste encore de nombreuses fiches non renseignées ou insuffisamment claires.

Le salarié se perd encore dans les méandres d'un catalogue encore trop souvent hétéroclite.

Evolution des méthodes pédagogiques et des nouvelles technologies appliquées à la formation :

"Si la formation présentielle peut redevenir en 2021 le mode majoritaire de formation, la classe virtuelle et l'e-learning vont continuer à se développer largement."

La crise sanitaire a fortement challengé les acteurs de la formation Orange qui ont dû développer rapidement des solutions digitales de remplacement.

  • A travers cette expérience inédite, quel bilan et quelle projection faites-vous en terme de modalités de formation pour l'année 2021 ?
  • Une étude sur la satisfaction et les besoins de salariés est-elle prévue pour éclairer les évolutions des modalités de formation entre présentiel et virtuel ?

A chaque présentation des orientations formation, de nouvelles technologies au service du développement des compétences sont évoquées (immersive learning, serious game, mobile learning…)

Au-delà de l'effet d'annonce, nous souhaitons que ces orientions en ingénierie de formation fassent l'objet d'un bilan sur les déploiements des dernières années avec les bénéfices apportés aux salariés et aussi les limites de ces outils afin de donner du sens et éviter un angle un peu "gadget".

  • Comment la direction compte-elle accompagner les salariés afin qu'ils puissent accéder facilement et dans des conditions correctes, aux formations en e-learning ?
  • Est-il envisagé une évolution des outils de formation pour améliorer l'expérience des salariés et faciliter l'acquisition des compétences ?
  • Comment la direction s'assure-t-elle que les formations en e-learning sont bien suivies et assimilées par les salariés ?

La Formation En Situation de Travail (AFEST)

Elément clé du développement des compétences directement sur le poste de travail sur lequel nous souhaitons qu'une certification puisse s'ajouter pour encore mieux valoriser le savoir-faire constaté in situ (évaluation niveau 3 sur l'échelle Kirkpatrick).

Les tuteurs et les maîtres d'apprentissages censés bénéficier d'une formation, sont les garants de la montée en compétences pour ces dispositifs.

Nous proposons la création d'une filière de ces "acteurs de la transmission des savoirs et savoir-faire" intégré à l'ARCQ pour tous les métiers y compris le management avec une formation de ces acteurs valorisée par une certification.

Politique de l'apprentissage.

Le gouvernement vient de renforcer les incitations financières aux entreprises pour recruter des apprentis sur des domaines prioritaires.

  • Quel impact de ces mesures dans la politique de recrutement d'apprentis et en termes de moyens de formation pour l'année 2021 ?
  • Le CFA Orange vient d'être inaugurée en présence du ministre du travail le 16 octobre dernier. Quelles perspectives en termes de nombre d'alternants formés et de recrutements.
  • Quels sont les domaines privilégiés ?

Compte personnel de formation, quel positionnement de la part d'Orange ?

La loi liberté de choisir son avenir professionnel réformant en profondeur la formation s'est depuis déployée largement.

  • Quelle est la vision d'Orange sur la façon dont l'entreprise souhaite interagir avec les projets des salariés et éventuellement les accompagner ?
  • Quels dispositifs et quelles modalités de formation éligibles pourront être proposés ou accompagnés par l'entreprise avec un abondement éventuel ?
  • La direction Orange prévoit-elle un rapprochement avec notre OPCO (l'Afdas), notamment pour élargir les cotisations au titre de la CUFPA (contribution unique à la formation et à l'apprentissage) aux populations des fonctionnaires qui en sont privés et sont donc en position d'iniquité par rapport à leurs collègues salariés de droit de privé dans leurs demandes de mobilisation de leur compte CPF ?

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur