• Accueil
  • Etablissements
  • Divisions Orange
  • TGI
  • Retour au présentiel : Occasions ratées...

Retour au présentiel : Occasions ratées...

L’entreprise suivant scrupuleusement les directives gouvernementales depuis le début de la crise sanitaire, on ne sera pas surpris de l’obligation faite aux salariés d’Orange de retourner sur site 2 jours par semaine durant la période estivale.

Néanmoins l’entreprise digitale (on l’a vu pendant 18 mois de télétravail) et humaine (on cherche encore un peu !) n’aurait-elle pas pu profiter de cette période pour :

  • Mettre en place une réadaptation en douceur, en laissant aux personnels la possibilité de se réadapter au travail sur site après ces mois d’enfermement plus ou moins forcés et leur cortège inhérent de maux divers et variés.
  • Renforcer ses dispositifs de télétravail, en adaptant l’accord en cours à ce nouveau paradigme qui fait que le télétravail n’est plus synonyme de rester « chez soi à ne rien faire » 
  • Former ses encadrants à un management distancié, non nécessairement synonyme de perte de lien social ou de productivité

La période était pour le moins propice !

Si certains de nos collaborateurs sautent de joie à l’idée de revenir sur site, d’autres ne sont pas si chanceux :

  • peur du virus qui perdure,
  • syndrome de la cabane,
  • retour dans l’enfer des transports en commun, des embouteillages et de la pollution,
  • adieu l’espérance d’une vie meilleure, retour au métro boulot dodo, à la fatigue, à la promiscuité des open-spaces de plus en plus étroits sans parler du flex office qui en fait frémir plus d’un et qui fera gagner à l’entreprise en espace, ce qu’elle pourrait y perdre en performance, match nul !

Le  rêve de certain d’un équilibre enfin possible entre vie privée /vie pro, entraperçus parfois comme une lueur d’espoir dans les conditions extrêmes du confinement fait finalement « pschitt » chez Orange.

La montagne accouche d’une souris et l’entreprise, comme les organisations syndicales peu proactives sur le sujet, ont peut-être perdu une occasion de démontrer, ensemble, qu’il était possible de faire d’une contrainte une opportunité au bénéfice de toutes et de tous.

Certes, le gouvernement « a dit ». Mais les salariés qui se sont investi durant des mois dans leur travail, dans des conditions difficiles et parfois extrêmes pouvaient espérer mieux de la Direction, comme de leurs représentants, qui perdent l’occasion de se réinventer face à cette révolution durable du rapport au travail en présentiel.

Nos coordonnées

CFE-CGC Orange
10-12 rue Saint Amand
75015 Paris Cedex 15

   
nous contacter
01 46 79 28 74
01 40 45 51 57

Epargne

Formation

Siège : CFE-CGC Orange - 104 rue Oberkampf, 75011 PARIS - SIRET 50803050900022 - 9420Z
Mentions Légales - Protection des données - Accès rédacteur